Dimanche 23 juin 2013

Hellfest 2013 :
- Les photoscelles de vendredi

Notre report :

Seconde journée placée sous le signe du Néo Metal d’un coté (Coal Chamber, POD, Korn, Papa Roach), un revival nouveau au Hellfest mais qui s’avérera payant. Le retour de la tête d’affiche Kiss, et évidemment beaucoup de choses différentes sous les tentes (dont un retour de The Old Dead Tree). Les bouchons nous retarderons quelque peu en ce début de journée qui s’annonce comme quasi sold-out. On voit la différence avec hier, le site est blindé et l’on circule plus difficilement surtout pour passer d’une mainstage à une autre. Au niveau des conditions météorologiques : de le pluie en début de journée et un ciel voilé en seconde partie d’après-midi. On aura craint le pire.

Arrivés sur le fest pour Coal Chamber on commence donc par un bain de jouvence, retour au lycée (ou au collège) si vous avez autour de la trentaine. Et bien que ça faisait un peu peur de voir un retour comme ça (les vidéos de leur premier concert en Australie ne donnaient pas envie) mais au final on se remémore les paroles, ça joue plutôt bien.
C’est donc pas le flop escompté, c’est même l’inverse. Par contre le groupe joue bien les connards avec les roadies (coup de pied, “balançage” des baguettes au bout de deux coups, …).

Les allemands d’Equilibrium sont sous la Temple en ce début d’après midi et récolte une bonne audience qui bouge au gréer des hymnes épiques. L’ambiance y est festive et en dehors d’un ou deux titres un peu trop pouet-pouet, c’était un bon concert.  

Pas comme 3 Doors Down et ses balades Rock chiantes comme la pluie du Hellfest. Le bide du jour, autant sur scène que dans le public. A la limite c’était sympa sur leur dernier titre : Kryptonite.

Juste le temps d’entendre 2 titres de Uncle Acid, pour se rendre compte que ce groupe va devenir énorme, et que leur place en première partie de la tournée de Black Sabbath est justifiée. Et c’est déjà terminé, fallait arriver plus tôt mon petit gars!

Grosses émotions aujourd’hui sur la Altar avec The Old Dead Tree fêtant les 10 ans de The Nameless Disease. Un premier concert au Hellfest d’une mini tournée “Nameless Disease” après 5 ans de silence. Avec un line up réuni pour l’occasion, le groupe jouera l’album en entier devant une foule (très nombreuse) venue se presser devant la scène pour une heure de show très intense. De très belles émotions puisque le groupe était visiblement extrêmement content de rejouer ensemble, ça se voit, ça s’entend, et ça fait rudement plaisir ! Un des temps forts de la journée.

Ca bouge bien plus de l’autre côté avec Parkway Drive qui était visiblement attendu. Un concert à la hauteur des attendes donc : des breakdowns à retourner le site de Clisson, des circles pits énervés, un groupe content d’être là et une bonne énergie positive.

Witchcraft sous la valley, malgré pas mal de rumeur sur des annulations les suédois seront vraiment là. Et quel bonheur d’enfin les voir! Le chanteur a un look assez étrange d’ailleurs, perturbant (on s’attend à un hippie, mais non, on a un gros nerdz), mais quelle voix! Magnifique.

Le bon vieux Phil et son crew de sudistes poilus viendra secouer une main stage à moitié endormie, pendant plus d’une heure, avec un set pas forcément très original mais sacrément bien rodé. Anselmo joue avec le public, les photographes, et son micro. Résultat : des riffs de cinglés, un peu de sang sur le front à force de se mettre le
micro en travers de la tronche et un public conquis au final ! Down ! Down ! Down !

Rotting Christ : un concert attendu, leur dernière sortie étant dans mon top perso des derniers mois. Et le concert n’est pas fait que pour me satisfaire, du coup les anciens albums y passent aussi. Malheureusement je les trouve moins originaux, du coup j’aurais aimé entendre plus de titre du nouveau.

A Day To Remember aura dans un genre pas si éloigné, plus de mal à s’attirer les faveurs du public. Trop de chant mélo, des plans convenus et des morceaux qui ont du mal à accrocher le public.

Amorphis sera une semi déception. Des tubes il y en avait, des vieux titres aussi, Tomi Joutsen est toujours un sacré frontman, impeccable dans ses growls, comme dans le chant clair. Mais la setlist est un peu bancale et surtout, la basse est dix fois trop présente et bouffe tous les autres instruments.

Dans le genre gros show fun et qu’on attendait pas vraiment : Papa Roach. Un grosse machine, mais parfaitement huilée, plein de bons titres, et Jacoby Shaddix au taquet et qui sait motiver les foules. Alors oui, il y a une grosse part de nostalgie dans l’appréciation de ce concert, mais entendre la doublette Dead Cell et Last Resort t’étais obligé d’avoir la voir la petite larme à l’oeil.

Il faudra attendre le milieu de l’après midi pour voir débarquer les américains de Red Fang, leur gros son bien gras et leur bonne humeur. Simplicité, authenticité, la valley tremble et ses occupants auront du mal à s’en remettre. On appelle ça une grosse claque dans la tronche, au Hellfest on aime bien ça !

Un début de soirée où il faut faire un choix très difficile : les poilus de ZiZi Top, les matheux de Converge ou les doomeux de My Dying Bride. Ces derniers seront le choix d’un grand nombre de festivaliers réunis pour l’occasion sous la tente “Altar” pour une heure de show complètement hallucinant : moitié doom, moitié death, les anglais nous prouvent encore une fois qu’ils sont parmi les meilleurs du genre et nous livrent un spectacle très théâtral, hypnotisant à souhait, carrément flippant par moments. Un très bon moment.

Comme on s’y attendait, Converge était violent, expéditif et punitif. Jacob Bannon constamment sur la brêche, à la limite de la folie par moment, mais se reprend toujours pour expédier des aboiements viscéraux. Tout le groupe joue comme si c’était leur dernier concert, la Warzone est prêt à déborder et pourtant, sur une demi heure / 40 minutes, c’est parfait pour se vriller les tympans, mais sur une heure c’est presque trop.

Finntroll sera victime de son succès. Une Temple pleine à craquer, du monde partout, une ambiance de folie et à raison, difficile de résister à leur morceaux festif, mais toujours emprunts d’une certaine noirceur et agressivité Black. Moment fort et sans surprise : Trollhammaren et son tube imparable pour faire danser des milliers de festivaliers.  

Sur la mainstage Kiss, on s'attend à un énorme show comme il y a deux ans; mais au final c'est un peu le pétard mouillé, le set semble mollasson, le show n'est pas aussi spectaculaire. Déception.

S’il y avait un seul groupe de doom / heavy à ne pas rater cette année, c’était bien Candlemass. Un live massif, qui a littéralement survolté la foule : un son incroyablement bien rendu, des riffs en plomb et une atmosphère électrique sous la tente. Candlemass le meilleur groupe de doom ? En tous cas lorsque vient Time is Black, c’est à peu près 5000 personnes qui en sont convaincus.

Second passage en France pour Cult Of Luna en ce début d’année et disons le tout de suite : une prestation magistrale, un large cran au dessus de celle livrée à Vannes en début d’année. Des superlatifs en vrac : c’était beau, hypnotique, tellurique et complètement captivant sur une heure et demi de set. En un mot comme en cent : un des meilleurs concerts du Hellfest..

S’il y a un groupe qui a mis tout le monde d’accord, c’était bien Korn. Un show comme eux seuls savent le faire, assez sobre visuellement (comparé à Kiss) mais musicalement impeccable. ça joue fort et bien et tous les tubes y sont passés pour le plus grand bonheur du public du Hellfest, qui retombe en adolescence pendant plus d’une heure et demie. Un set qui démarre sur les chapeaux de roue avec un Blind qui met tout le monde d’accord, suivi d’un twist tonitruant. Les californiens sont en forme, leur prestation est juste monstrueuse. Et la cerise sur le gâteau, ils semblent vraiment contents d’avoir joué ce soir, ça se lit sur leurs visages et le public apprécie, si l’objectif
était de faire oublier les deux annulations catastrophiques des éditions précédentes (2006&2007) alors on peut dire que le contrat est rempli, et qu’on restera sur une excellente impression. Magique.


TOP 3 :

Bacstéries : Korn, Cult Of Luna, Witchcraft
Pentacle : Cult Of Luna, Papa Roach, Converge
Fïnk : Converge, Parkway Drive, Red Fang
Lelag : Cult of Luna, The Old Dead Tree, Korn
Mathieu : Korn, Parkway Drive, Gallows

Partager :

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

lightjakLe Lundi 24 juin 2013 à 13H04

J'ai perdu mes cervicales sur Converge, mes cordes vocales grâce à Cult of Luna. Enfin je suis retombé à l'adolescence avec les tubes de Papa Roach et Korn, ces derniers se sont sacrément bien rattrapés de leurs erreurs! Une bien bonne journée dans l'ensemble.

daftsharkLe Dimanche 23 juin 2013 à 16H09

Korn etait enormissime. Gros coup de coeur pour Parkway drive, j'ai encore mal aux cotes.
Le batteur de Coal quel enfoiré avec le roadie! jsais pas combien de crachas et de pieds de cymbales il s'est pris dans la tête (mais il avait l'air de supporter...)

juju GTOLe Dimanche 23 juin 2013 à 15H38

Sérieux Korn déjà au sonipshere, ils ont fait très mal. On est loin des concerts très moyen d'il y a quelques années. Une vrai surprise.

Metalorgie ailleurs
La page Facebook Metalorgie   Le twitter @metalorgie   L'instagram Metalorgie   Venez discuter sur Discord !     Soutenez nous !
Vos Billets En Ligne
A venir