Albums du moment
Pochette Anabasis
Pochette In Transmission
Pochette Fyra Pochette Street Heat
Chroniques
Pochette There Is No God Where I Am
Pochette Territorios
Pochette A Dying Truth
Pochette Curse
Pochette Go Ahead And Die Pochette Aggression Continuum
Découverte
Pochette No Way

Lundi 21 juin 2010

Hellfest 2010 :
Photos : photos du dimanche au Hellfest ici (avec du Kiss, Motorhead, Kyuss, The Dillinger Escape Plan, Behemoth, Brant Bjork, …) et bien sûr du public. Et comme pour vendredi & samedi : la majorité des photos faites par Mathieu Ezan (merci à lui!).

Report : Journée chargée encore que ce dimanche, spécialement pour les amateurs de stoner avec une quinte flush royal sous la Terrorizer.
Arrivé un peu à la bourre pour 16, Black Cobra joue à l’heure du repas et fera son office de dîner Sludge bien lourd et bien gras qui tape bien sur le bide. Même chose avec les rednecks de Weedeater, gras, bas du front et répétitif et par conséquent très bon ! (ah ah)
Enchaînement sur Rwake, pas franchement plus fins et distingués, crade crade crade. Ce début d’aprem’ est vraiment fait pour les fins gourmets.
Du coté de la mainstage Eluveitie fait danser les metalleux au son de son Folk Metal avec un set bien carré mais surtout très festif tout particulièrement sur Iris Mona. Légère déception sur Ensiferum qui aura sonné un peu plat et sans le côté épique espéré. Behemoth balance son death / black qui dépote sévèrement. La machine est bien huilée et les polonais savent y faire dans le genre même si on regrettera un peu le manque de spontanéité et de vie dans leur set.
L’après midi est ensoleillé et chaud, les filles se dénudent, le Hellfest porte mal son nom et ressemble de plus en plus au paradis.
Sous la Rock Hard, Katatonia met un petit brin de mélancolie dans le déferlement de brutal death qui a lieu sur cette scène aujourd’hui. Vu en speed mais le groupe semblait assurer.
Du coté de la terrorizer commence la valse des ex Kyuss avec Yawning Man, un concert en demi molle (si je puis me permettre), pas super fan sur CD mais ça passe tout de même, en live fiasco total pour moi.
Nick Oliveri va suivre avec son Mondo Generator, gros son, grosse énergie, ça passe vite et bien (et les reprises de Queens Of The Stone Age et Kyuss en version burnées : miam !).
Passage vite fait devant Stonesour, Corey Taylor est un bon frontman et un bon chanteur mais pfiouuu c’est mou dis donc !
Hop retour sous la Terrorizer pour Brant Bjork aka Le Mec Le Plus Cool Du Monde. Et un concert cool, précis, avec un mélange de titres anciens et de son dernier album. Que dire de plus que « Cool » ?
Du coté des mainstages Exodus envoie son thrash avec énergie et envie, ce qui manquait en partie à Slayer. Motorhead va venir faire son concert une fois de plus (vous avez vu Motorhead une fois ? Et bien c’était le même concert). Un peu de Brutal Death avec Nile qui aura assuré un set aussi impeccable que brutal avec un batteur à huit bras et quatre pieds et Karl Sanders tout sourire impressionant derrière sa six cordes.
Suite du marathon sur The Dillinger Escape Plan pour qui une tente est un gros plus (par rapport à leur passage en mainstage sur les éditions précédentes). Que dire ? Gros, énergique, évidemment ça part dans tous les sens, ça court partout, saute, s’accroche et tout ça en jouant SVP. Grosse prestation (et bien plus cohérente que celles des années passées).
Dur dilemme, Kiss et Kyuss, on commence par Kiss qui va pendant 2H transformer 20 000 métalleux en gosses. Show show show ! La musique en est presque secondaire.
Mais du coté de la Terrorizer on a droit à une leçon de musique : gros gros son pour Garcia plays Kyuss, très rock et rentre dedans (comparé au Roadburn où leur son était très propre, très « psyché »). Et c’est parti pour 1H (voir même 1h15) de pur bonheur, Garcia au top de sa voix, un set rock’n roll, prenant et qui scotches le public. Et cerise sur le gâteau : on l’espérait et on l’a eu (non pas ça !) Nick Oliveri, Brant Bjork et John Garcia ensemble ! Kyuss à un roux prêt ! Magique.
Malgré une demande pour un rappel bien long, le fait que le groupe revienne sur scène, rien n’y fera, le régisseur ne voudra pas. Argh !
Entendu pendant Kyuss « Kiss c’est disneyland », pas faux ! Mais je chausse mes oreilles de Mickey direct après Kyuss pour un final happy pop de folie, Tyrolienne pour faire venir Paul au niveau de la régie, canon à confettis, flammes, écrans géants, Kiss qui s’envole, … Du GROS spectacle ! On comprend maintenant pourquoi il y a 110 membres dans le crew Kiss et pourquoi ils se déplacent avec 11 semi remorques.

A noter : cette année il y a eut 72 000 entrées au Hellfest, dont 67 000 payantes.

Claqué mais heureux, ce festival aura tenu ses promesses, entre grand spectacles très « disneyland », groupe intimistes, vieux groupes qui assurent, quelques ovnis, du gros gras et violent, du punk, du hardcore, du neo/new wave, … ce festival avait de quoi contenter beaucoup de monde. Et une orga encore une fois au top. A 2011 !

Partager :

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment
Metalorgie ailleurs
La page Facebook Metalorgie   Le twitter @metalorgie   L'instagram Metalorgie   Venez discuter sur Discord !     Soutenez nous !
Vos Billets En Ligne
A venir