Albums du moment
Pochette Nighttime Stories
Pochette Sphere
Pochette Spotted Horse Pochette Full Upon Her Burning Lips

Dimanche 20 juin 2010

Hellfest 2010 :
Photos : Encore une fournée de photos avec cette fois le samedi (Alice Cooper, Immortal, Twisted Sister, Airbourne, Unearth, As I Lay Dying, …) ici et bien évidemment des photos de l’ambiance. La grosse partie des photos toujours prises par Mathieu Ezan (flickr, myspace).

Report
: Après un vendredi très éclectique et extrêmement chargé ce samedi au Hellfest sera bien plus light (même si pour les amateurs de thrash / heavy ça sera tout l’inverse). Pas mal d’annulations de dernière minute aussi (Count Raven, Architects, Skarhead) viendront chambouler les plannings de tout le monde.
Le début d’aprem’ passe à picorer ci ou là les lives, Pretty Maids (vraiment pas mon truc) / Asphyx (du death qui groove !) / Sworn Enemy (grosse patate !) les premiers vrais concerts seront l’enchaînement Anvil / Airbourne. Les premiers ont explosés après 30 ans de scènes suite au reportage sur leur groupe récompensé un peu partout ; le groupe savoure cette notoriété longtemps rêvé et s’amuse comme des gosses sur scène (enfin des gosses osant jouer de la guitare avec un gode michet tout de même).
A leur suite les australiens arborent le même type de sourire, le plaisir d’être là, de jouer et de prendre son pied. 50 minutes où le groupe va certes balancer un hard rock pas des plus inspirés (et ça n’est un secret pour personne) mais Airbourne à LE frontman : Joel O'Keeffe. Une pile électrique rock’n roll jusqu'à l’os qui comme d’hab va escalader les montants de la scène pour jouer en haut un solo (photo), va courir devant le public, s’éclater des canettes de bières sur la tête, … des choses déjà vu mais qui ne sentent pas le préparé ou le calculé à tout prix,  le plaisir semble sincère et pas besoin de plus.
Du coté de la terrorizer les amateurs de metalcore sont ravis avec une triplette 36 Crazyfists (puissant), Unearth (set de feu malgré des problèmes techniques au début) et As I Lay Dying.
Une des grosses têtes d’affiche du WE : Slash. Et après l’heure de set on se demande si la place n’est pas un peu usurpé, alors oui les titres des Guns N' Roses en live ça fait toujours du bien, ou du Velvet Revolver ok. Mais alors les titres de son album solo : irk ! Ennuyeux au possible, au final un bon groupe de reprises (comme Guns’N Roses me diront certains !) mais une belle déception (même si un peu annoncée).
Du coté de la Rock Hard Tent Candlemass fête dignement les 25 ans de son premier album, un brin kitch il est vrai mais ça fait partie du groupe.
Sous la terrorizer ambiance de guerilla : Discharge balance un set punk haineux assez impressionnant. Mais c’est surtout du coté du public que le spectacle a lieu, les slams s’enchaînent et dans ce chapiteau la sécurité repousse les slammers vers l’arrière pour ne pas avoir à les gérer en façade ; les premiers rangs ne veulent rien savoir et les slammers se retrouvent au milieu d’un ping pong un peu fou. La sécurité on aura bavé sur ce concert.
A quelques centaines de mètres c’est le grand écart façon slasher car Twisted Sister enchaîne pendant 1H10 ses hits ; pas de fioriture pour ce set (pas de maquillage, de déguisement), un Twisted Sister au naturel (surprenant ?) mais qui affiche une facilité déconcertante à se mettre un public en poche. Alors certes je venais pour me moquer mais au final non, ces mecs sont de grand entertainers. (et à noter : une reprise de Rainbow en hommage à Dio).
Juste après les hommes crabes (= Immortal) envahissent en pas chassé la mainstage et vont nous offrir du Immortal soit du cliché second degré à 200%, sur du black metal épique. Effets pyrotechniques et jets de flammes sont au rendez vous sur fonds de classiques (Pure Holocaust, One By One…) Au même moment My Dying Bride exécute un concert de My Dying Bride (wooo), mélange d’anciens et nouveaux titres qui passent tous seuls mais auxquels il manque toujours ce petit quelque chose par rapport aux albums.
Vient la tête d’affiche du jour : Alice Cooper. Culte et repris par beaucoup de monde Alice Cooper sur CD à salement vieillit. Sur scène par contre les mises en scènes où chaque morceau raconte une histoire différente, les gestuelles et les mimiques… font passer la pilule. La filiation avec Marilyn Manson (pour le fait de jouer avec son propre personnage) semble d’ailleurs évidente. Musicalement ce n’est pas la panacée mais le show et le coté culte du personnage font passer tout ça.
Pour conclure la soirée, un le gore et le death de Carcass sont au programme. Concert violent, net et précis comme une incision chirurgicale sur fonds d’image choc. Un plaisir pour tous les amateurs du groupe qui voulaient une fin de soirée un peu plus agressive qu’Alice Cooper ou Twisted Sister.


Rumeur (ah ! vous l’attendiez) : Evan Seinfeld (Biohazard) aurait tournée une scène X avec une actrice française l’après midi avant de jouer, sur le site du Hellfest (dans un bus, tout de même).

A savoir
: après la fin de son set de Godflesh Broadrick a déclaré que c’était certainement la dernière fois pour Godflesh.

Allez hop, cette nuit les petites mains bossent pour installer la scène de Kiss, courage ! Demain : stoner, glam, thrah et death metal (miam).

Et vous pouvez nous suivre pour cette dernière journée toujours sur Twitter.

Partager :

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment
Metalorgie ailleurs
La page Facebook Metalorgie   Le twitter @metalorgie   L'instagram Metalorgie   Venez discuter sur Discord !     Soutenez nous !
Vos Billets En Ligne
A venir