Albums du moment
Pochette The Waste Land
Pochette Total Dump
Pochette Hier Déjà Mort Pochette Lost Empyrean
Chroniques
Pochette Pantophobie
Pochette Berserker
Pochette I, The Mask
Pochette Broken
Pochette Algorythm
Pochette Traveler Pochette Rituals of Power
Découverte
Pochette Nosebleeds

Lundi 14 janvier 2019

Un article intéressant (en anglais) intitulé "Female-Fronted” Is Not a Fucking Genre se lit chez No Echo.

Partager :

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Baptiste08Le Lundi 14 janvier 2019 à 19H59

Oui c'est bien ça. À partir du moment où on parle de la place des femmes dans la musique (ou du mouvement LGTB, de l'homosexualité au cinéma), alors ça peut devenir pertinent de discuter des "female-fronted bands" (ou des "films LGBT"). Par contre, sorti de nulle part et présenté comme un genre à part entière, quand la seule caractéristique mentionnée est celle-là, ça devient non-pertinent.

V.N.A.Le Lundi 14 janvier 2019 à 18H29

Comme SkaldMax, globalement d'accord avec ce qui est dit dans l'article, mais concernant la voix, la précision a du sens, puisque ça reste un indicateur de ce qu'on va entendre. Bon, quand on tape dans des genres extrêmes avec uniquement du growl ou des hurlements, effectivement le genre de la personne qui les pousse n'est pas fondamentale, mais quand on est sur du chant clair, bah ouais, l'interprétation est différente.
Effectivement "female-fronted" n'est pas un genre et ne dit rien de la musique en elle-même : female-fronted Metal, ok, on parle plutôt de Nightwish ou d'Arch Enemy ? Mais associé au (sous-)genre spécifique, ça peut avoir son importance...

Après, concernant les films, j'ai jamais entendu la notion de "film LGBT" non plus, mais à y réfléchir un peu, faut avouer que ça fait aussi sens, peut-être même plus que dans la musique, avec la quantité de films dont le scénar traite spécifiquement de ces sujets (surtout ces dernières années), d'une certaine manière, là oui, ça en devient un sous-genre...
(Et si j'ai mal compris et qu'il était question de porno, la précision est aussi importante, mais dans un autre sens ; et là ce serait littéralement un "fucking genre".)

SkaldMaxLe Lundi 14 janvier 2019 à 14H20

D'accord avec ce qui est dit, sauf pour la voix. Certes il y a des timbres graves chez les femmes et aigus chez les hommes mais ça va au-delà de ça, il y a aussi l'interprétation qui rentre en ligne de compte. Et puis j'aime aussi bien les voix de Julie Christmas et de Freddie Mercury par exemple, qui ont des octaves en commun, mais les deux n'ont rien à voir.
Donc à mon sens pour des raisons musicales "female-fronted" a du sens, même si je conçois que "female" puisse ne pas correspondre à des personnes s'identifiant différemment. Et le préciser rappelle également que les femmes sont minoritaires, pas forcément un message positif du coup.

Baptiste08Le Lundi 14 janvier 2019 à 13H18

"LGBT-movie" Is Not a Fucking Genre.

letatarLe Lundi 14 janvier 2019 à 12H40

Il y a une interview récente de Laurent Lafitte dans laquelle on lui pose des questions sur ses films préférés. Vient alors la question "Film LGBT préféré ?"... Merde je savais pas que certains considéraient cela comme un genre. Cette étiquette pose question, au même titre que celle pointée du doigt dans cet article.

Baptiste08Le Lundi 14 janvier 2019 à 09H50

Article intéressant, et le titre dit tout.

Metalorgie ailleurs
La page Facebook Metalorgie   Le twitter @metalorgie   L'instagram Metalorgie   Venez discuter sur Discord !     Soutenez nous !
Vos Billets En Ligne
A venir