Fallujah - Undying Light - 12 / 20 Le 17/05/2019 à 11H58

Je serai pas aussi méchant, je dirai juste que cet album n'est pas à la hauteur de ce qu'il aurai pu être. Parce qu'en vrai, il y a des très bonnes idées sur cet album, mais elles sont trop recyclées ou pas assez développées, et du coup ça devient ennuyant. Alors oui, il y a des moments très chiants, notamment vers la fin de l'album, mais on retiendra genre l'intro de The Ocean Above, Ultraviolet et Last Light qui sauvent la mise. Le reste est très moyen...
Et le nouveau chanteur, même si il a fait du mieux qu'il pouvait, n'a décidément pas une voix qui se prête à ce style. Bref, un très gros faux pas dans une discographie jusque là impeccable. Dommage.

Between The Buried And Me - Automata II - 18.5 / 20 Le 16/01/2019 à 20H43

BTBAM repousse les limites du metal prog' moderne. Cet album est juste incroyable. The Proverbial Bellow est un chef d'oeuvre à elle seule.

Between The Buried And Me - Automata I - 17 / 20 Le 16/01/2019 à 20H42

Première partie d'une efficacité redoutable, BTBAM en a encore sous le capot!

Anna Von Hausswolff - Dead Magic - 18 / 20 Le 16/01/2019 à 20H40

Anna a encore mûrie, le son et la puissance que sa musique dégage sont tout juste incroyable. Album de l'année 2018.

Persefone - Aathma - 17 / 20 Le 09/01/2018 à 23H01

Chaotique, brillant, mélodique et vénère à la fois, Persefone, c'est le prog' du futur! Dans la lignée de Spiritual Migration, cet album confirme que les pyrénéens figurent désormais parmi les maîtres du prog' actuel.

Veil Of Maya - False Idol - 16 / 20 Le 09/01/2018 à 18H30

Après Eclipse et Matriarch, tous les deux en demi-teinte, VoM frappe fort avec ce False idol, bourré de tubes et efficace de bout en bout. Le chant clair peut être un frein pour certains, mais les amateurs sauront apprécier les refrains ultra-catchy de Lukas Magyar.

Power Trip - Nightmare Logic - 16.5 / 20 Le 09/01/2018 à 18H19

Lourd, hardcore et old school, du crossover comme on l'aime!

Warbringer - Woe To The Vanquised - 17 / 20 Le 09/01/2018 à 18H16

La grosse tuerie thrash de l'année, agressif, intelligent et fouillé.

The Contortionist - Clairvoyant - 17 / 20 Le 28/10/2017 à 18H15

Dans la lignée de Language, Le Contortioniste continue son chemin vers des cieux toujours plus lumineux. Album tout juste magique, malgré quelques passages moins intéressants (The Center, Relapse). Michael Lessard a trouvé toute sa place dans le groupe, et son chant nous envoûte tout le long de ce voyage. Contrairement à certains groupes de la même génération, The Contortionist ne tombe jamais dans la démonstration facile, chaque partie instrumentale est pesée, mesurée. Tout est fait pour qu'on se sente bien en écoutant cet album, et c'est ce qui se passe. Clairvoyant est un cocon où il fait bon se loger pour faire retomber la pression. Magique.
Mentions à Monochrome (Passive), Clairvoyant, Absolve et Return To Earth.

Uneven Structure - La Partition - 16.5 / 20 Le 28/10/2017 à 17H56

Après pas mal d'écoutes, je suis encore mitigé même si je perçois le potentiel énorme de cet album. Il y a certains moments qui me semble un peu trop "hermétiques", et du coup j'ai encore du mal à rentrer dedans complètement. Cela dit, le travail est énorme, le son est magnifique et les ambiances sont ultra-chiadées. Et surtout, cet album est vraiment fluide. On peut facilement l'écouter d'une traite et les morceaux s'enchaînent parfaitement (c'est le propre d'un concept-album, remarque).
Je suis d'accord avec toi, Zbrlah au sujet de l'évolution du groupe. Elle n'est ni mieux, ni moins bien, juste changeante, et c'est très bien, même si j'aurais bien aimé retrouver les ambiances de Februus que j'ai a-do-ré. On dirait qu'ils évoluent vers un "post-djent" qui présage du bon pour le futur du meilleur groupe de prog moderne français (selon moi).
Bref, encore quelques écoutes pour le mettre sur le podium des albums de l'année et ça devrait le faire ;)

Radiohead - A Moon Shaped Pool - 17 / 20 Le 20/12/2016 à 14H43

Grand moment de musique. Daydreaming vaut à elle seule un bon 21/20, à la fois simple mais si complexe...

Tesseract - Errai (EP) - 14 / 20 Le 19/12/2016 à 18H31

Pas forcément d'accord avec la chronique. Tesseract avait prévenu qu'il s'agirait de reprises semi-acoustiques de Polaris, donc on savait à quoi s'attendre. De plus la démarche est appréciable, et le résultat de ressemble pas à de la "soupe pop".
Cependant les titres auraient mérités d'être plus développés, et il est vrai que cet EP ne présente pas d'intérêt véritable, si ce n'est quelques ambiances réussies.
Mais dans le même style, The Contortionist a fait beaucoup mieux avec les versions "Rediscovered" des titres de leur dernier album Language. Tesseract aurait sans doute dû s'en inspirer...

Testament - The Brotherhood Of The Snake - 16 / 20 Le 19/12/2016 à 17H33

Du lourd qui tâche de bout en bout... mais pas aussi percutant et varié que Dark Roots Of Earth. Même si Testament ne manque jamais de bonnes idées, cet album n'invente pas grand chose de nouveau dans la discographie du groupe. Mais ce Brotherood Of The Snake reste excellent dans son style et on sent qu'il est taillé pour le live.
On retiendra surtout Seven Seals, Stronghold, Neptune's Spear, Centuries of Suffering et Black Jack.
PS: +1 pour la pochette, juste magnifique.

Cult Of Luna - Mariner (avec Julie Christmas) - 17 / 20 Le 18/12/2016 à 23H38

Death Grips - Bottomless Pit - 16 / 20 Le 18/12/2016 à 23H37

Opeth - Sorceress - 16.5 / 20 Le 18/12/2016 à 23H36

Après un Pale Communion moins intéressant que Heritage selon moi, Opeth revient avec un bon album rempli de références psyché et prog' 70's. Ce qui est appréciable ici, c'est la variété de l'album et la diversité des influences, qui vont du classique (Persephone) au blues (le milieu de Strange Brew), en passant par les musiques orientales (The Seventh Sojourn) et le jazz (Sorceress, Strange Brew). Opeth nous ballade avec des compositions comme seul Akerfeld sait les faire, et ils renouent même avec le metal d'autrefois, comme le montre la superbe Chrysalis. Mais la meilleure chanson du lot reste Strange Brew, mélange d'ambiances jazzy et de prog' alambiqué et inquiétant.
Même si l'atmosphère si particulière de Heritage me manque, ce Sorceress prouve qu'Opeth a encore de belles choses à dire.

Oranssi Pazuzu - Värähtelijä - 18 / 20 Le 18/12/2016 à 15H24

Je ne suis pas un grand fan de black metal à la base (ni un grand connaisseur), mais cet album m'a retourné. Une ambiance incroyable, sombre et torturée, dont on ne se lasse jamais. Après plusieurs écoutes, il reste encore des détails à découvrir dans ce disque qui ne se laisse jamais vraiment dompter. Grosse claque musicale, dans cette année 2016 déjà très riche en albums de génies.

The Contortionist - Intrinsic - 16 / 20 Le 12/12/2016 à 00H09

Riffs groovys, ambiances jazz quasi-lounge, technique impressionnante sans en faire trop... cet album est une perle dans le milieu du prog' moderne. On retiendra surtout les magnifiques Holomovement, Geocentric Confusion et Anatomy Anomalies, avec son final éthéré grandiose.
Détente assurée...

Metallica - Hardwired…To Self-Destruct - 15.5 / 20 Le 11/12/2016 à 18H08

Il y a quelques mois, Lords Of Summer m'avait assez mis en confiance pour le futur album de Metallica. Et je ne m'étais pas trompé. Même si on est très loin des 3 chefs d'oeuvre Kill'em All, Ride et Master, Metallica nous livre un album plus que correct, presque mieux que Death Magnetic qui m'avait aussi laissé un bon souvenir.
Les chansons thrash sont très réussies, notamment l'énorme Spit Out The Bone, ainsi que Atlas, Rise! et Moth Into The Flame. Mais j'ai aussi été agréablement surpris par les chansons plus heavy, comme ManUnkind, Am I Savage? ou encore Dream No More, dont le refrain fait penser à du Alice In Chains mélangé à du Load/Re-Load.
Malgré quelques longueurs (effectivement, tout le monde est d'accord pour dire que cet album aurait pu être moins long), on prend plaisir à écouter cet ensemble thrash/heavy et on secoue bien la tête quand il faut. Bref, je veut pas me faire l'avocat des Horsemen (surtout après Lulu), mais même si on n'aime pas cet album, je ne comprend pas les gens qui disent sérieusement "c'est de la merde" sans développer... c'est quoi vos arguments?

Noraj de mon Metallicage.

Meshuggah - The Violent Sleep Of Reason - 18 / 20 Le 07/12/2016 à 20H23

Attendu comme le messie pour moi, ce Violent Sleep Of Reason ne m'a pas laissé tomber. Meshuggah nous offre un nouveau monstre et se permet à nouveau de repousser les limites de son art, notamment sur la piste d'ouverture, Clockworks, un labyrinthe musical riche et une des meilleurs tracks de l'année, tout styles confondus. Les claques volent à toute vitesse comme les enchaînements Born In Dissonance/MonstroCity et Nostrum/Our Rage Won't Die, preuve qu'après Koloss, Meshuggah a voulu revenir à un style plus rentre-dedans. Chaque chanson propose une multitude de plans plus tarés les uns que les autres et il faudra beaucoup d'écoutes pour cerner tout cet ensemble chaotique.
Et c'est peut-être là le problème de l'album. Ce nouveau Meshuggah est riche, mais très dense, très extrême, voire trop "fouilli". Malgré une première écoute qui m'avait laissé une très, très bonne impression, il m'a fallu du temps du assimiler cet album qui pourra paraître indigeste à certains, même aux fans les plus aguerris. Heureusement, après plusieurs écoutes attentives, je perçois maintenant la portée de cet album. Meshuggah a justement voulu un album violent, complexe, imperméable mais aussi plein de surprises.
J'écris ce commentaire juste après les avoir vus hier soir au Bataclan, et cet album prend tout son sens en live, surtout les pistes comme Born In Dissonnance et Violent Sleep Of Reason, taillées pour les concerts.
Bref faire un album aussi dense, à la fois efficace et complexe, il n'y a que Meshuggah pour faire ça. Tout simplement un des meilleurs groupes de toute la scène metal, et ce, depuis plus de 25 ans!!! Des génies, vous dis-je.