Profil consulté : 263 fois.
28 commentaires
Site web :

Derniers commentaires (6 / 28)

Behemoth - Evangelion - 15 / 20 Le 28/10/2009 à 16H36

Un bon album de Black/Death que ce denier opus de Behemoth. Ca envoie vraiment très lourd sur le tas. Violent, très violent, mais bien produit, aéré par quelques intercation plus Black et lourde dans un disque de Death si sauvage (Ov Fire And The Void)...
C'est, dans le genre, un must. Cependant, je pense que d'une part, le groupe a déjà fait mieux, et que d'autre par, Ca reste assez linéaire. Behemoth n'offre de variété que dans quelques orchestrations très bien senties (la fin de la sur-violente Shemhamforash), et perd du coup, beaucoup de fraicheur.
Au final, c'est très dense et lourd, limite étouffant, et ça ressemble beaucoup trop à beaucoup d'autres groupes dans le genre. Un son Black, une aggressivité Death, mais rien de vraiment neuf.
Donc c'est très bien, mais ça ne mérite pas, à mon sens, toutes les éloges que l'on fait à ce disque, et pas que sur Metalorgie, partout.

Slayer - World Painted Blood - 18 / 20 Le 27/10/2009 à 10H57

Très bonne surprise. Le meilleur album de Slayer depuis 15 ans !
Slayer renoue avec son passé, avec de grands albums, comme Seasons In The Abyss ou Divine Intervention, et s'en sort avec les honneurs.
Alors, certe, le sentiment de déjà vu est présent, Slayer ne fait, en 2009, que du Slayer tel qu'on le connait. Mais la recette est parfaitement executée. Le son est un parfait compromis entre la lourdeur de celui de God Hates Us All, et le tranchant des anciens album comme Seasons In The Abyss. La production aide à rendre les 11 compos savoureuse.
World Painted Blood est Thrash. Thrash comme Slayer se plait à le faire. Il y a des morceaux très violents, limites Punk dans l'esprit (Unit 731, Hate Worldwide, l'imparable d'éfficacité Psychopathy red), mais aussi des morceaux aux tempo plus légers, à l'ambiance lourde (World Painted Blood, Playing With Dolls, Beauty Through Order).
Dans l'ensemble de l'album, Slayer s'en tire avec moins de déchets que sur les albums sortis récemment. Certe, certains titres décoivent d'un manque cruel d'originalité (la violente mais très lassante Hate Worldwide, l'insipide Not Of This God), mais ça ne nuit pas à la qualité de l'opus. Sur 39 minutes, pas le temps de s'ennuyer.
Maintenant, pour revenir sur l'état des messieurs, des quatres bucherons qui ont oeuvrés à sortir cet album, ils sont toujours en forme.
Les deux guitaristes fous, Jeff Hannemann et Kerry King ont toujours l'art du riff Thrashy qui tue. Pas de réinvention, le son de, Slayer se reconnait à la seconde. Leurs solos apocalyptiques si caractéristiques, sont présent (à usure parfois), mais le charisme ne s'éteint pas ! De plus, les tentatives de diversification parfois présentent rendent bien. Sur World Painted Blood (le titre), pas de vrai solos, seulements de gros bend bien gras détruit au vibrate : sur-éfficace. Ou encore ces accords peu orthodoxe sur Beauty Through Order ou Human Strain. Et les sons torturé de Playing With Dolls. Tout ça permet de rendre le disque très, audible, et pas chiant surtout.
De son côté, Dave Lombardo est toujours fidèle a son poste. Aussi habile qu'à l'accoutumé à fracasser sa double pédale et à marteler sa caisse claire. Cependant, on voit clairement que de tout le groupe, c'est lui qui essai le plus d'innover. Il a indéniablement travaillé son filling. il utilise beaucoup plus astucieusement les cymbales dans les passages mid tempo, et surtout semble plus à l'aise sur les toms dans les breaks, ce qui offre un côté presque tribal à certains passages.
Pour finir, l'infatiguable Tom Araya, de 49 ans maintenant. Dans son jeu de basse, il ne se pose pas de questions, il cogne, et très fort ! Mais au niveau du chant, on remarque quelques subtilités sympathiques. Il ne fait plus QUE gueuler. Il y a des passages ou il parle, comme dans Mandatory Suicide, ou Dead Skin Mask à l'époque. Sauf que dans cet album, il le fait plus fréquemment. C'est très plaisant, et ça apporte beaucoup à l'ambiance de certains morceaux d'entendre ce phrasé limite parler.

Voilà, chapeaux messieurs. Après 25 ans de scènes, un tel disque, c'est vraiment du beau boulot. Je me permets maintenant de dire que ce World Painted Blood écrase les autres phénomènes Thrash des années 80's aujourd'hui. Parce que cet album ne laisse aucune chance au Endgame de Megadeth et au Death Magnetic de Metallica réunis ! Et pour le comparé à son plus gros opposant européen, je pense qu'il fait même un petit peu mieux que le Hordes Of Chaos de Kreator.

Morceaux préférés :
-Wolrd Painted Blood
-Snuff
-Psychopathy Red
-Human Strain
-Playing With Dolls

Morceaux que j'aime le moins :
-Hate Worldwide
-Not Of this God

Rammstein - Liebe Ist Für Alle Da - 19 / 20 Le 21/10/2009 à 12H36

La claque. Liebe Ist Für Alle Da est une grosse claque.
J'avoue avoir eut quelques doutes quand à la capacité de mon groupe favori à évoluer dans le bon sens avec les quelques que j'avais entendu avant, mais mes craintes sont loins maintenant.
Parce qu'il faut avouer que ce ne sont pas les meilleurs morceaux qui ont filtrés :
-Liebe ist Für Alle DA : Directe, maisassez insipide, l'élément faible de l'album.
-Pussy : pas si mal, mais hors contexte album, la chanson perd de l'interêt.
-Rammstein : grosse tuerie, ça m'a remonté le moral, mais il faut avouer que c'est répétitif. Par contre, l'Intro est anthologique, et le break monstrueux.

Mais une fois que j'ai entendu tout l'album : WAHOU.
On enchaine les superbes chansons : L'imparable Waidmann's Heil, le surpuissant B********, ou encore la superbe ballade Fruhling In Paris !

Seul bémol, l'ennuyeux Roter Sand, et comme je le disait, la faiblarde Liebe Ist Für Alle Da.

Donc à mon sens un album de la trempe d'un Sehnsucht ou d'un Mutter. Un cran en dessous de Reise Reise, mon préféré.

Marilyn Manson - The High End Of Low - 18 / 20 Le 15/06/2009 à 18H50

Excellent album à mon sens, le meilleur depuis Holy Wood.
Les principales tueries : Devour, Pretty As A Swastika, Four Rusted Horses, I Want To Kill You Like They Do In The Movies et Into The Fire !

Marilyn Manson - Holy Wood - 19 / 20 Le 29/10/2008 à 19H04

GENRE : ROCK/METAL INDUS/GOTHIQUE

Cet album à une valeur d'estime importante pour moi. Pourquoi? Tout simplement parce que c'est le premier album de Marilyn Manson que je me suis acheté. J'ai décidé de commencer à écouter la musique de ce groupe, ou plutôt de cet artiste avec cet album, en vu de ces singles auxquels j'avais beaucoup accrochés (plus qu'à ceux des autres albums en tout cas). Et quand j'en suis arrivé à mettre
l'album dans la platine et à l'écouter, j'ai tout d'abord été extrêmement déçu. Je crois que la première écoute d'un album de Manson est toujours difficile...Mais je me suis accroché, parce que j'aimais le personnage, et que j'étais persuadé qu'il y avait une musique résolument bonne dissimulé dans cette album. Dès la seconde écoute, de nouveaux détails apparaissent et quand arrive les troisième, puis quatrième écoute, je me laisse prendre au jeu que l'album prépare à l'auditeur, et J'apprécie, énormément. Finalement, cet album restera longtemps mon préféré de l'artiste, jusqu'à ce que je découvre Antichrist Superstar.
Lorsque l'on écoute cet album, il ressort en premier lieu évident qu'il est très travaillé. Son artwork, millimétré et calculé dans ces moindres détails, en témoigne vivement. Cet album et pour Manson celui de la vengeance. Il a été, dans la période précédent l'enregistrement de cet opus, insulté, humilié, et traité de tout les noms pour une histoire que, désormais, grâce à Michael Moore, tout le monde connait par coeur : le massacre de Colombine. En effet, le chanteur de Rock a été accusé d'avoir incité le massacre à avoir lieu, de par les paroles de ces chansons très provocantes. Toute l'Amérique bien-pensante s'est retrouvée à croire que Marilyn Manson avait dissimulé dans ses chansons des messages pour que les jeunes adolescents prennent des armes à feu et se mettent à tuer leur camarades. Bien entendu, ce n'est pas vrai, mais ceci à valu à Manson une interview exclusive dans le film «Massacre For Colombine» dans laquelle il fait preuve d'une logique imparable, quelques passages marquant pour offrir une idée :

-«A votre avis, qui est le plus influent ? Le président de la république, qui envoie des bombes à l'étranger, ou moi qui chante du Rock'n'Roll ? J'aimerai dire que c'est moi, mais c'est le président...»
-«Michael Moore : Si vous aviez pu rencontrer les jeunes adolescents avant qu'ils ne commettent le massacre, que leur auriez vous dit ?»
-«Marilyn Manson : Je ne leur aurait rien dit, je les aurait écouté, ce que personne n'a fait.»

Qu'après ça on vienne me dire que c'est un fou.
Mais pour en revenir au sujet, et plus principalement à l'artwork que j'évoquais tout à l'heure, la pochette représente clairement cet état d'esprit frustré, énervé, rageur et dans l'envie de choquer pour choquer, et pour se venger. En effet, on y voit Manson crucifier, histoire de symbolisé l'impuissance, mais également de rappeler l'un des principaux thèmes des paroles du révérend, dans cet album plus que dans tout autre : la religion. On peut également voir que Manson est nu, ou du moins partiellement, pour montré que les accusations qu'on lui à portées l'on humilié. En rentrant d'avantage dans les détails, on s'aperçoit que sa mâchoire inférieur à été arraché, certainement pour critiquer la censure abusive qu'on porte sur tout, à tel point qu'on en fait perdre au gens l'un des seuls droits que l'on leur offre, celui à la parole. Il porte également une large plaie sur le torse, à l'endroit où se trouve le coeur, sans doute une nouvelle allusion à Colombine.
En se tournant vers le livret, on remarque que Manson a caricaturé les cartes composant le jeu du «tarot» : Death, High Priestess, Justice, Fool, Hermit, Emperor, Devil, Magician et Hierophant, en les refaisant à sa manière dans des photographies très bien prises, belles, sombres, et bourrées de petits sans cachés que je m'abstiendrais de relevés ici sinon ma chronique serai interminable (déjà que je risque d'écrire encore un roman...Ensuite, le livret contient bien entendu les traditionnels photos des autres membres du groupes (qu'ils serait une grave erreur de faire passé au second plan, et les paroles de chaque chanson.
Mais je parlais justement des musiciens...Il serait bon d'approfondir sur ce point. Je vais y aller franchement : le Line up du groupe était à cette époque, à mon sens le meilleur qu'il n'est jamais eu. Il était constitué de Brian. H. Warner (le vrai nom de Marilyn Manson) qui nous offrait là sa plus belle performance vocale, ce qui, en vu de son niveau de chant, n'est pas rien. Et oui, il a réussi à faire mieux que sur Mechanical Animals, parce que c'est plus varié. A la batterie, on retrouvait Ginger Fish, qui d'ailleurs fait encore parti du groupe actuellement et à la guitare de John 5. Et oui, Manson a eu dans ses rangs le plus grands Guitare Héros de sa génération, mais dans cet album, il est loin de nous offrir les prouesses technique qu'il offre dans ses opus en solo, mais n'est pas la marque des plus grands que de savoir faire passer le groupe dans son intégralité avant sois-même? Quand au clavier, ils sont occupés par Madonna Wayne Gacy (Pogo de son vrai nom) et la basse par , le grand, que dis-je l'illustre Twiggy Ramirez, de son vrai nom Jordie White. Bon, j'exagère un peu dans les termes que j'utilise pour le qualifier, mais c'est que j'aime tant son talent de composition et son style de jeu que je m'emporte souvent. Pour parler un peu plus de Twiggy, il est à noter qu'il a quitté le groupe peu aprèsla tournée qui suivie l'album, mais qu'il est revenu début de 2008 pour participer au nouvelle album...
Pour ce qui est est de la musique dans sa généralité, ce Holy Wood (In The Shadow Of The Valley Of Death) est une sorte de passerelle qui aurait du se trouver entre Antichrist Superstar et Mechanical Animals, tout bonnement parce qu'il dispose à la fois de l'agressivité de l'un et de la douceur et l'ironie de l'autre. Ajoutez à cela une touche de Gothique à l'époque nouvelle pour Manson, même si il la réutilisera pour son album Eat Me, Drink Me en 2007 et vous obtenez cet album.
Autre point important : l'album et séparé en 4 parties, toute portant pour nom une lettre du nom «ADAM»...
J'ajouterais seulement, que si vous ne connaissez pas encore Manson et que vous voulez écouter son travail, commencez par ce disque, parce que c'est vraiment celui qui donne la meilleur vision d'ensemble de la carrière de Manson, et que du haut de ses 19 chanson (!) il offre plus d'une heure d'intensité.
LE TITRE A TITRE :

PARTIE «A» PREMIER VOLET (la plus efficace) :

-Godeatgod : Le morceau commence par des bruits comparable à ceux produit par le célèbre jeu de suicide de la roulette russe, symbolisant sans doute eux aussi l'état d'esprit troublé et difficile de Manson à cette époque, c'est à dire pour le moins désorienté, au point d' envisagé un éventuel suicide, ce qui n'est pas rien. Le morceau dévoile alors, musicalement, un clavier mis très en avant, qui devient de plus en plus entêtant et oppressant au fur et à mesure que se déroule la piste, les grosses guitares monotones n'étant pas là pour arranger les choses. En fait, on est plus en face d'une intro que d'autre chose, mais elle est très réussie et nous plonge joyeusement (ironie) dans l'ambiance de l'album. Pour ce qui est des paroles, on voit que Manson ne cache pas ses mots, et balance son message principal dès le début : «DEAR GOD IF YOU WERE ALIVE YOU KNOW WE'D KILL YOU.», littéralement : «Cher Dieu, si tu étais vivant, tu sais que nous te turions». Le message est violent et clair...

-The Love Song : Voilà donc le premier véritable morceau de cette album et il semble être un moyen pour Manson de rassurer les fans de la première heure parce que, contrairement à ce que son titre peut laisser présager, ce morceau est l'un des plus violent de l'album au point qu'à quelques retouches sonores près, il n'aurait pas fait tâche sur l'album Antichrist Superstar...Le morceau est simple, mais efficace, il alterne entre passage à la basse (Twiggy fait du très bon boulot) plutôt calme, dans lesquels Manson montre ses talents de chanteur, et passage ultra puissant avec une guitare énorme, du gros son et des beuglements. Ajoutez à cela un refrain très explicite et ironique façon Manson et vous avez un tube live en perspective :
-DO YOU LOVE YOUR GUNS ?
-YEAH !
-GOD ?
-YEAH !
-GOVERNMENT ?
-FUCK YEAH !

The Fight Song : Nous avons là l'un des singles de l'album, et donc un des morceaux qui m'a motivé à acheter l'album. Le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est un stéréotype du single ultra efficace avec un gros riff accrocheur, un chant facile à reproduire et une structure prévisible, mais c'est fait avec tellement de classe que l'on en oublie la simplicité pour se laisser emportant par la puissance du morceau. A noter un bon break où Manson hurle comme un dératé ces phrases que je trouve très belle dans l'optique ironique dont Manson à fait preuve pour les paroles de cet album : «THE DEAD OF ONE IS A TRAGEDY. THE DEAD OF A MILLION IS JUST A STATISTIC».

Disposable Teens : L'autre morceau single taillé pour l'efficacité de l'album. Le morceau reprend l'idée des palmes-mutes à la guitare accompagné d'une batterie qui tabasse que le groupe avait déjà utilisé sur le morceau The Beatiful People dans l'album Antichrist Superstar. Mais la tout est beaucoup plus accrocheur, Manson gueule, d'accord, mais les «YEAH !» balancé par une voix synthétique en arrière plan pour faire crier la foule et la grosse production en font un morceau facile d'accès. Il n'est pas mauvais pour autant, puisqu'il fait aussi parti des chansons qui m'ont donné envie d'acheter le disque, mais on notera sont défaut de vite lasser...Pour les paroles, Manson fait encore usage d'une mentalité imparable : «I NEVERREALLY HATED A ONE TRUE GOD BUT THE GOD OF THE PEOPLE I HATED» (Je n'ai jamais vraiment haïs un seul vrai Dieu, mais le Dieu des gens je l'ai détesté) .Il clôt cependant très bien la parti «A» (première partie) de l'album.

PARTIE «D» ((ambiance Gothique plus en avant) :

-Target Audience (Narcissus Narcosis) : Le morceau débute par une intro en son de guitare clean très jolie, dans laquelle Manson fait de nouveau oeuvre de son talent, puis un gros riff arrive, dissonant, violent, lent mais pourtant très cohérent. La chanson est donc progressive et évolue de plus en plus dans un esprit de violence lourde et pesante, assez sombre avec même un Break entre Black Label Society et Down... Bref, un morceau surprenant, tout nouveau pour Manson parce que bien plus lent et pesant que d'habitude, mais le pari est réussi et le morceau s'impose très bien dans l'album. PS : J'adore la dernière phrase de la chanson : «YOU'RE JUST A COPY OF AN IMITATION» (Vous êtes juste la copie d'une imitation)

-President Dead : Un morceau très accrocheur avec un jeu de basse de Twiggy d'une efficacité notable, des riffs bien trouvés une structure simple mais efficace, un refrain vite mémorisable et accrocheurs, des petits arrangements très intéressant...Dit comme ça, le morceau peut apparaitre comme étant du Manson tout ce qu'il y a de plus normal, mais le son de guitare entre Rock et Metal très bien trouvé et l'ambiance en font un morceau très marquant de l'album, sans être l'un des meilleurs...Encore une fois, je relèverai un portion de paroles que j'ai bien aimée : AND WE DON'T WANT TO LIVE FOREVER. AND WE KNOW THAT SUFFERING IS SO MUCH BETTER (Et nous ne voulons pas vivre éternellement. Et nous savons que souffrir éternellement est bien mieux)

-In The Shadow Of The Valley Of Death : A ce stade de l'album, Manson à jugé bon d'introduire la première ballade de l'album. Et le morceau commence sur de la guitare acoustique, à l'image de The Speed Of Pain dans l'album Mechanical Animals. Des sons et petits détails viendront progressivement s' ajoutés à la structure de départ du morceau, notamment le synthé, jusqu'au moment où, après plus de 2 minutes de chansons, le morceau change totalement, le son de la guitare change, la mélodie aussi, le clavier prend une nouvelle ampleur et Manson change sa ligne de chant, en la remplaçant pas une nouvelle encore meilleur...pourtant, le tout reste cohérent, le morceau est très ambiant et se démarque vraiment du reste des compositions du disque. Une très belle ballade. De plus, les paroles font clairement partie des meilleurs jamais écrites par Manson, elles sont d'une pertinence rare, et m'ont, personnellement, beaucoup touchée...Un extrait : DEAD IS OUR GOD KILLING US ALL. SHE PUTS THE SEEDS IN ME. PLANT THIS DYING TREE. SHE'S A BURNING STRING AND I'M JUST THS ASHES (La Mort est notre Dieu nous tuant tous. Elle plante les graines en moi. Plante cet arbre mort. Elle est une ficelle qui brûle et je ne suis que les cendres...

-Cruci-Fiction In Space : Une de mes seules déceptions de l'album. Un jeu de guitare d'une monotonie rare (une note en palme-mute quasiment tout le long du morceau) et une refrain catchy un peu boiteux. D'accord, il y a de bonnes idées, les ambiances produites pas le clavier sont originales, mais ça ne suffit pas à rattraper le reste du morceau...En plus il dur près de 5 minutes, et sont manque de variété lui cause énormément défaut. Dommage, pari moyennement réussi pour cet fois, mais l'échec n'est pas total non plus. Je ne relèverai rien dans la paroles, elles sont bonnes, comme toujours, mais il n'y a pas de phrases à retenir plus que les autres.

-A Place In The Dirt : Après le morceau éponyme, In The Shadow Of The Valley Of Death, voici la deuxième ballade de l'album. Enfin, ce n'est pas totalement une ballade, parce que la guitare a de la distorsion lors du refrain, qui en passant représente le point faible de la chanson. Aussi bien les couplets acoustique de la chanson sont très beau, aussi bien le refrain n'est pas à la hauteur. Le morceau me laisse donc en demi teinte, il n'ai pas mauvais, mais il est loin d'être très bon ou marquant...

PARTIE «A» SECOND VOLET (Le plus Indus)

-The Nobodies : Il est très difficile pour moi de parler de ce morceau. Pourquoi? Tout bonnement parce que c'est ma chanson préférée, et pas seulement de la carrière de Marilyn Manson, mais de la musique dans son intégralité. La construction du morceau est terriblement bien pensée, Un jeu de basse batterie extrêmement carrés, presque exagérés, un claviers au son de clavecin d'une rare justesse, des guitares simplistes mais puissantes pour accompagné un refrain sublimement accrocheur. Un chant imparable (la plus belle prouesse de Manson étant sa performance dans ce morceau pour moi), un break puissant des petites vocalise en «NANANANANA» toutes guillerettes mais elles aussi terriblement efficaces...Tout est bon dans ce morceau, jusqu'au moindre arrangement. Et comme si cela ne suffisait pas, comme si le morceau n'était pas suffisamment magnifique, les paroles qui l'accompagne sont elles aussi très belle, je vous en offre un extrait : SOME CHILDREN DIED THE OTHER DAY. WA FED MACHINES AND THEN WE PRAYED. PUCKED UP AND DOWN IN MORBID FAITH, YOU SHOULD HAVE SEEN THE RATING THAT DAY... (Quelques enfants sont morts l'autre jour. Nous avons nourri les machines et ensuite nous avons prié. Vomi d'en haut et d'en bas d'une fois morbide, vous auriez dû voir les audiences ce jour là...).
Une belle critique de la violence que nous montre la TV chaque jour, au quotidien, des atrocités qu'elle nous fait voir et contre lesquelles on ne fait rien...

-The Death Song : Une de mes déceptions de l'album, le morceau ne m'a pas plus. Il joue dans un registre typiquement Indus façon Nine Inch Nails, groupe que j'adore, mais l'ambiance, bien trop légère pour le genre, ne convient pas au morceau, honnêtement, je n'aime pas. Certainement le moins bon morceau de l'album...

-Lamb Of God : Une nouvelle ballade, et qui plus est, un très bon morceau. Le morceau est continuellement en évolution, on ne s'ennuie pas, Manson sait faire des chansons calmes très prenantes, il sait faire planer une atmosphère bien particulière sur ce genre de morceau. Ce titre n'aurai pas fait tâche sur le précédents album, Machanical Animals, parce que son ambiance est très marquée et feutrée. Le refrain est qui plus est, un des plus beau composé par Manson et ses musiciens. Les paroles sont encore superbe, je met de nouveau un extrait : IF YOU DIE WHEN THERE'S NO ONE WATCHING AND YOUR RATING DROP AND YOU'RE FORGOTTEN. IF THEY KILL YOU ON THEIR TV, YOU'RE MARTYR AND LAMB OF GOD (Si tu meurs quand personne ne regarde, alors ton audience baisse et tu es oublié. Mais si il te tuent sur leur TV, tu es un martyre et un agneau de Dieu).

-Born Again : Un morceau d'Indus assez classique dans la forme, un son de guitare trafiqué pour être plus électronique; un jeu de basse/batterie très carré et un claviers très présent. Manson à rajouté à cela quelques bruits de foules et surtout un super refrain hurlé très accrocheur et compose là un morceau qui, sans être extra-ordinaire, à sa place dans l'album. A noter que le morceau a une très bon potentiel scénique, mais je crois qu'il na pas été beaucoup joué en live. Dommage.

-Burning Flag : C'est le morceau le plus violent de l'album. A ma grande surprise, Ginger Fish, le batteur, nous y offre une belle performance en vu de son niveau habituel, il joue bien plus vite qu'à son habitude. Au niveau des guitares, de gros riffs assez rapide et incisifs et un basse bien lourde et puissante, Manson qui gueule dans le tas, le morceau en ressort assez bordélique, mais reste ponctuer de quelques passages un peu plus calme, pour faire monté la pression. Mais dit donc, tout ça rappel beaucoup la structure des morceau d'Antichrist Superstar. Oui, et si ce morceau avait été présent sur le dit album, je pense qu'il n'aurait pas fait tâche. Du grand Metal Indus violent comme on l'aime !

PARTIE «M» (La plus Sombre)

-Coma Black a) Eden Eye b) The Apple Of Discord : Ce morceau est la suite logique du merveilleux morceau Coma White qui clôturais le précédent album de Manson, Machanical Animals. Vu que c'est une suite, il est musicalement dans la même optique, à savoir d'un Rock très planant et feutré par des claviers angélique et un chant particulièrement d'un Manson des grands jours. Il est à noter que ce morceau est le plus long de l'album (pas loin de 6 minutes, ce qui est rare pour du Marilyn Manson) et que pourtant, on ne voit pas le temps passer. Personnellement, j'ai adoré Come White, mais je trouve ce morceau encore meilleur. Pour ce qui est des paroles, elles sont très belles, et représentent exactement le sentiment que la chanson laisse à l'auditeur : I WOULD HAVE TOLD HER THEN SHE WAS THE ONLY THING THAT I COULD LOVE IN THIS DYING WORLD. BUT THE SIMPLE WORD «LOVE» ITSELF ALREADY DIED AND WENT AWAY. (j'aurai dû lui dire qu'elle était la seule chose que je pourrais jamais aimer dans ce monde mourant. Mais le simple mot «amour» lui même est déjà mort et à foutu le camp)

-Valentine's Day : Certainement le morceau au influence Gothique les plus marquées. Manson nous sort un chant de très bonne facture, le jeu de basse est bon, les guitares sont puissantes, et le refrain et très accrocheur. C'est du bon Manson, original grâce au côté gothique.

-The Fall Of Adam : Le morceau commence à la guitare acoustique, on s'attend donc légitimement à une ballade, mais ce n'ai pas le cas, parce que le morceau change, à un point donné, totalement de registre, passant à du gros gros Rock Gothique quasiment Metal, simple mais qui dégage quand même de la violence, et avec un Manson qui hurle bien. Les paroles sont très bien, mais le texte est tellement court, que je ne saurai quoi retenir pour l'incrire ici...

-King Kill 33 : De l'Indus Metal avec un son extrêmement retouché et avec des rythmiques très puissantes. Là dessus Manson offre 2 types de chant : tantôt susurré, tantôt hurlé. Au final l'ambiance du morceau est très sombre. La chanson est étranges, il faut s'y faire, mais après cela, on peut savourer la qualité de la chanson qui est indéniable. Au niveau des paroles, on retrouve un Manson en proie à la vengeance : IS THIS WHAT YOU WANTED ? THIS WHAT YOU GET. TURNED ALL YOUR LIVES INTO THIS SHIT. YOUR NEVER ACCEPTED OR TREATED ME FAIR. BLAME ME FOR WHAT I BELIEVE AND I WEAR (Est-ce que c'est ce que vous vouliez ? C'est ce que vous avez. Transformez toutes vos vie en cette merde. Vous ne m'avez jamais accepté ou traité justement. Juste condamné pour ceux en quoi je crois et ce que je porte.)

-Count To Six And Die (The Vacuum Of Infinite Space Encompassing) : Ce morceau est plus à considéré comme une outro, on y entend, les même bruit de roulette de Russe que dans le premier morceau de l'album au début et à la fin. Pour ce qui est du contenu, Manson chante (très bien) sur un fond de clavier assez terne malheureusement. Ce n'est pas l'un des meilleurs morceau de l'album; loin de là. Mais pour clore l'album, le morceau est vraiment à sa place.

Classement des chansons :

1)The Nobodies
2)Coma Black
3)The Fight Song
4)The Live Song
5)In The Shadow Of The Valley Of Death
6)Target Audience
7)Lamb Of God
8)Disposable Teens
9)Burning Flag
10)Predident Dead
11)King Kill 33
12)Valentine's Day
123)Born Again
14)The Fall Of Adam
15)Godeatgod
16)A place In The Dirt
17)Cruxifiction In Space
18)Count To Six And Die
19)The Death Song

Marilyn Manson - Mechanical Animals - 19.5 / 20 Le 19/05/2008 à 19H23

GENRE:GLAM-ROCK/INDUS-METAL
Marilyn Manson, l'antichrist superstar, le révérend de l'Eglise de Satan qui a sortie en 1994 son premier album, sortie un EP 1 an après et qui a, en 1996, tué tout le monde d'un coup de pied au cul avec son fabuleux, sombre et violent album: Antichrist Superstar reviend à la charge avec ce très attendu Mechanical Animals et le moins que l'on puisse dire...c'est qu'il a prit tout le monde à contre-pied en changeant de style muysical du tout au tout en sortant un album de Glam Rock Industriel! Mais malgès ce changement radical, Marilrn Manson a réussi à conserver la qualité de sa musique en s'entourant de musicien de grand talent:tout d'abord de Twiggy Ramirez, son ami de toujours, et basiste de génie au swing inconparable et qui fait, comme à son habitude, du très bon travail, de Madonna Wayne Gacy dont le travail au clavier est là plus important que jamais étant donné qu'il est très présent que de dans tous les autres albums du groupe, ajoutant à la musique cette ambiance si légère et si "paillette" à ce troisième opus du groupe (smell like children étant un EP, il ne compte pas comme album), de Zim Zum, le guitariste qui était déjà présent sur quelques chansons d'Antichrist Superstar, de John 5 (pour les lives qui suivirent seulement) le grand Guitare Hero et le meilleur guitariste que Marilyn Manson n'est jamais eu même si ce n'est pas ici qu'il va montrer ses capacités hors du commun mais dans ses albums solo beaucoup plus techniques et de Ginger Fish, le batteur habituel du groupe qui ne fait pas énomément de démonstration technique mais qui fait malgrès tout bien son travail. Et puis, bien sûr, il y a Manson lui même qui dans cet opus chante beaucoup plus qu'avant, mettant ses cris perçant de côté pour nous offrir un chant clair sur plus de 90% de l'album et montrant qu'il peut tout faire avec sa voix, aussi bien du grave que de l'aiguë en passant par la voix de cronner ou de dandy ou par la voix de moqueur. Pour peu et il chantait autant de style et de variante vocal que Mike Patton lol (non là j'ai quand même pas mal exagéré). Mais le fait que la muisque se calme un petit peu ne veut pas dire que l'esprit du groupe a changé et le God Of Fuck continue de choquer comme avant même si la méthode et les thèmes abordés ont changé. Avant, Manson choquait en faisant peur, en aigoissant, en écoeurant. Maintenant il choque en dénonçant sur un ton satirique et en faisant sourire (exemple avec la pochette de l'album où on voit Marilyn déguisé en femme nue (il a même fait les seins lol) en se mettant du rouge à lèvre et du maquillage et en se teignant les cheuveux (le travestissement parfait xD)).Au niveau paroles, il n'a pas quitté l'antichristiannisme même si il est un petit peu moin présent, mais s'est tourné d'avantage vers la dénonciation des drogues, de l'alcool, de la chirurgie et de l'influence de la télévision sur les humains. En bref, un album de très bonne qualité et le premier album produit par le groupe (goodbye Trent Reznor...), qui bien qu'il soit le plus calme de leur discographie, reste un album d'anthologie et un des meilleurs du groupe.
TITRE A TITRE:

-Great Big White World:Première chanson de l'album et déjà une belle réussite. Dès le début, les claviers (qui sont extrèmement présent sur cette chanson) nous bercent de leur son si beau. Puis la batterie arrive, claquante, aérienne, entrainante qui donne de la puissance à ce morceau (c'est pas parce que c'est pas du métal que ça peut pas être puissant). La guitare arrive sur le refrain pour offrir une belle montée en puissance avec un son si particulier propre à cet album et la voix de Manson dans ce refrain quand il dit ses:BECAUSE IT'S A GREAT BIG WHITE WORLD. Et puis la basse, très présente tout le long de la chanson qui apporte un côté dansant à la chanson comme la batterie (faut noter que la basse de Twiggy Ramirez est beaucoup plus en avant que celle de bon nombre de groupe de metal et de rock). Et puis il y a un break aussi, avec un mur de guitare semblable à celui du refrain mais sans le chant et avec un indus déjanté. Pas la meilleure de l'album, mais du très bon quand même.

-The Dope Show:Une véritable hymne et une des meilleurs chansons de l'album!! Dès le commencement de la chanson, une basse bien maitrisé avec un swing de folie comme on a hélas pas la chance d'én voir tous les jours nous fait littéralement changer de monde. Manson joue avec sa voix et s'amuse avec cette chanson. Dans les couplets, il est dans le grave et dans le couplet par vers l'aiguë avec l'arrivé des guitares. Tout est clairement maitrisé dasn ce morceau composé avec un soin impressionnant (chanque détaille et bruitage, chaque coup de synbale de batterie, chaque coup de guitare à été soigneusement réfléchi pour que tout soit aussi parfait) ce qui fait que ce morceau se joue encore en live maintenant et arrive à faire vibrer la foule comme au premier jour. Manson à rèussi à créé une chanson totalement intemporelle que l'on peut écouter en boucle sans jamais être lassé. Dire qu'au début je ne la comprenais pas (il faut dire que Mechanical Animals n'est pas aussi facile d'accès qu'il en a l'air et il faut plusieurs écoutes attentive pour comprendre le chef-d'oeuvre). Le clip est vachement trippant, bien provoc' même si assez ridicule, il est plein de messages et de subtilités cachées.

-Mechanical Animals:Une très bonne chanson éponyme qui débute sur un riff de guitare subtil pour ensuite arriver sur un passage plus calme et permettre à la basse de Twiggy de s'exprimer, aidée pour cela d'une batterie très calme mais enivrante et d'un clavier un petit peu comme celui de Great Big White World. Comme pour les autres chanson, le refrain est synonyme de montée en puissance, mais ici, la véritable puissance du morceau se trouve de le final où la guitare balance un riff bien plus tranchant que ceux abordé dans l'album jusqu'à présent avec une batterie qui prouve qu'elle a quand même progrssée depuis le précédent album. Notons que les paroles de cette chanson son très belle mais aussi très provocante, dénonçant tout ce qui foire, court exemple avec cette phrase que je trouve superbe:YOU AUTOMATIC AS HOLLOW AS THE "O" IN GOD. (traduction:vous étiez automatique et aussi creux que le "o" dans god (god etant dieu en français)).

-Rock Is Dead:Dans Mechanical Animals, il y a, pour faire simple, 2 style de chanson. Le premier type (le plus courant) est celui des 3 premièrs morceaux de l'album, à savoir assez calme sur les couplets qui servent avant tout à mettre la voix de Manson au premier plan en laissant les grosses saturations de guitare un peu à la maison et en mettant principalement la basse, le synthé et la batterie, en proposant une montée en puissance au niveau du refrain avec l'arrivée de la gratte de Zim Zum. Le second type de chanson est celui que l'on peut voir sur ce Rock Is Dead qui se fait plus entrainant, avec une guitares plus présente tout le long de la chanson. Alors certe, on est loin des morceau comme Little Horn ou 1996 de Antichrist Superstar. Pour moi, cette chanson est la meilleure de l'album en ce qui concerne les morceaux les plus puissants. La piste commence avec un riff de guitare au son clairement plus incisif que celui des chansons précédentes et plus tordu aussi (sa passe du grave à l'aiguë tout le temps). La batterie quand à elle se fait résonnante comme celles de The Beautiful People ou Cake And Sodomy en leur temps et la basse est comme d'habitude génialissime même si un petit peu moins présente que sur les débuts du disque (sauf dans les passages où la guitare se tait un peu). Et Manson nous refait une démonstration de chant en vocalisant parfaitement que ce soit ses paroles provocantes où les petit lalalalalala qui apparaissent à certain moment, en marmonnant un peu et même en gueulant un peu sur le refrain. Une hymne et une énorme claque qui est d'ailleur présente sur la BO de Matrix.

-Disassociative:Un morceau plus calme après le très entrainant et rock, Rock is dead. Cette chanson nous replonge dans le côté Glam-Rock avec ses couplets calmes et envoutant où Manson chante très bien. Mais bien entendu, le refain est synonyme de puissance dans cet album et la guitare prend de la saturation pour accompagner Marilyn qui chante comme si il souffrait et ça se ressent dans le ton plaintif qu'il enploit. Une bonne chanson, très belle.

-The Speed Of Pain:Je ne vois pas ce que tout le monde a avec cette chanson à dire qu'elle est sublime...Pour moi, elle est franchement pas terrible. Bon à la rigueur, le passage accoustique du début est très beau mais dès que les coeurs féminins modifiés synthétiquement arrive, ça plombe l'ambiance du morceau et plus ça va, plus ça part en couille et le final où Manson se fait romantique est d'après moi plutôt mielleux. Bon bah j'ai pas aimé cette ballade qui est pour moi bien inférieur à celle de Antichrist Superstar, Man That You Fear qui elle était sublime.

-Posthuman:Manson reprend le satanisme! petit extrait en vrac de la chanson: GOD IS JUST A STATISTIC. Sinon musicalement, cette chanson est à rangée avec Rock Is Dead dans la catégorie des morceaux plus puissants. Ici, une batterie énergique et rythmée, une guitares balançant des riffs aiguës et perçant et un synthé très présent, c'est tout ce qu'on peut dire sur l'instrumental. Au niveau chant, s'est au alentour de Rock Is Dead en plus furieux et moins moqueur et sinon j'ajouterait que le morceau esty vachement travaillé et même poffiné car il est plutôt varié et entêtant. Bonne réalisation donc.

-I Want To Disappear:Encore un morceau plus puissant tout aussi intéressant que les 2 autres. Encore une voix, le morceau est basé sur un riff de guitare plutôt metal accompagné de gros coups de synthé, d'une batterie dansante et d'une basse au groove très bienb trouvé avec un Manson au chant qui se dandy pour l'occasion et qui hausse le ton sur le refrain.

-I Don't Like The Drugs (But The Drugs Like Me):Une hymne, une vraie!!!Celle là, il m'en a fallu du temps pour que je m'intègre (un petit peu comme une réalisation de Mike Patton) mais maintenant je la considère comme une des meilleur chansons de l'album du haut de ses 5,03 minutes. Ce morceau, orienté très clairement Glam, se fait subtil, très travaillé. La guitare se fait calme et pas primordiale puisque seulement présente lors du refrain et du pré-refrain, non, ce qui fait le boulot ici, c'est la basse avec Twiggy qui bosse décidément beaucoup dans cet album et le synthé ainsi que la voix de Marilyn qui chante décidément trop bien (écoutez moi ces DRUGS de crooner en fin de certaines ou même juste lorsqu'il chante le titre la chanson (qui en passant me fait marrer, je n'aime pas les drogues, mais les drogues m'aime c'est super comme titre xD)). Sinon, ils ont aussi intégré des voix féminines pour le côté Glam, mais contrairement à The Speed Of Pain, c'est bien fait. Le clip est très bon (un des meilleurs de Manson), regardez-le ne serai-ce que pour voir Marilyn cruxifié à des télévision. PS:le solo de Zim Zum est totalement tordu, mais sublime.

-New Model, N°15: La quatrième et dernière des chansons plus entrainantes de Mechanical Animals, les autres plus Glam-Rock. Bon comme d'habitude, un riff simple et éfficace, un indus omniprésent, un chant moqueur et sounois. J'aime bien quand notre révérend chante I'M A NEW, I'M A NEW NEW MODEL...

-User Friendly:Je ne suis pas fan de cette chanson que je trouve assez banal et pas assez émotive. Elle est trop indus, et même la montée en puissance est foireuse. Bref, décevant.

-Fundamentally Loathsome:Mettez la voix de Mike Patton et vous pouvez déjà la mettre dans un album de Faith No More ou de Mr. Bungle (tient en passant, ça serait sympa que les memebres du site pense à faire une rubrique pour Mr. Bungle...). Bon assez déconné et puis Manson il chante aussi bu=ien que Mike Patton...Cette chanson est très calme et ambiante, plongeant l'auditeur dans un monde parallèle et montant progressivement en puissance. Sinon, mension spécial pour le solo qui est un vrai chef-d'oeuvre.

-The Last Day On Earth:Je n'aime pas trop cette chanson, elle m'ennui vite (bien qu'elle passe facilement lors d'une écoute intégrale de l'album). Je trouve la montée en puissance trop molle et les claviers trop présent. C'est pas une catastrophe mais on ne peut pas parler de réussite, loin de là.

-Coma white:Une hymne sublime, tout simplement, la meilleur de l'album!!! Le côté Glam-Rock à ici atteint son apogée, tout est superbe! Et ces claviers légers et envoutant, et cette guitare aérienne...Et Manson qui chante comme un dieu (a non, c'est vrai qu'il est sataniste, lui dire qu'il est dieu est est une insulte gave à sa personne:). Bah à part ça, je ne sais pas trop quoi dire car tout est tellement génial dans cette chanson que j'en perd mes mots...J'ajouterai donc qu'à l'écoute de cette chanson, on a pas l'impression que ça a duré 5.40 minutes, mais bien moins tellement elle est bien.

-Untitled:Bonus Track disponible lorsque l'on lance le cd. Minable et dissonnant mais on sent fout parce qu'il ne fait pas partit de l'album à part entière...

MON CLASSEMENT DES CHANSONS:
1)Coma White
2)The Dope Show
3)Rock Is Dead
4)I Don't Like The Drugs (But The Drugs Like Me)
5)Great Big White World
6)Mechanical Animals
7)Posthuman
8)I Want To Disappear
9)New Model N°15
10)Dissociative
11)Fundamentally Loathsome
12)The Last Day On Earth
13)The Speed Of Pain
14)User Friendly
(15)Untitled

Voir la suite