Asidefromaday - Manufactured Landscape - 16.5 / 20 Le 25/06/2011 à 12H31

Post hardcore alternant entre le lugubre, le glacial et le mélancolique ...comme peuvent nous inspirer certains paysages... La production a un peu gagné en clarté/puissance ce qu'elle a légèrement perdu en fougue/urgence. Personnellement, ça ne me dérange pas le moins du monde tant celle-ci met bien en avance cette froideur "industrielle" qui corrompt le "terrestre"...rarement le post-hardcore aura atteint de tel degré de noirceur...même si, subrepticement pointent ça et là quelques timides éclaircies sous forme d'accalmie sonore comme à mi-chemin de "Here Comes the Man"...

Verse - Agression - 16.5 / 20 Le 23/06/2011 à 20H16

Très bon album ou le modern "old school" côtoie ce qu'on appelait communément le post-hardcore 90ies (Helmet/Quicksand and co...) et non le post-core qu'on connait actuellement (Cult of Lun, Isis...). On retrouve en effet pas mal d'influence indie/noise/metal(un poil) se mélangeant à la fougue du hardcore mélodique bien servie par la voix criarde et plaintive de Sean Murphy...son côté un peu monocorde en découragera certainement beaucoup mais comme le dit l'auteur, il serait dommage de passer sur ce disque qui génère une réelle aura surtout que toutes les compos tiennent la route...

Zao - (Self-Titled) - 16.5 / 20 Le 06/06/2011 à 19H38

MDR...Ill nino, Slipknot....à la limite tu aurais sorti Deftones pour la dissonance de certains rifs et le côté "mur de guitares", j'aurais pas mis mon véto :-)...

Enhancer - Désobéir - 7 / 20 Le 02/01/2009 à 15H41

Je ne leur mettrai pas 0 car il y a malgré tout un travail (bâclé) derrière, je voulais juste souligner l'excellente chronique et, par extension, le chroniqueur qui ne s'est pas laissé berner par ce condensé de subversivité préfabriquée (Enhancer a malgré tout réussi à bluffer Metal Obs' avec une note de 10/10). Les textes sont d'une facilité consternante et la musique est molle/pas originale pour un sous (allez voir chez Hed pe pour du rapcore). Le sommet est atteint avec le clip ou Enhancer se présente comme un redresseur de tord sous l'apparence de fossoyeurs du rock (qui bien sûr est représenté par Tokio Hotel,BB Brunes -> grande culture musicale actuelle). Enhancer = incarnation du pathétisme.

Benea Reach - Alleviat - 16 / 20 Le 29/11/2008 à 11H27

D'aucun diront que Monument Bineothan était meilleur, je leur donnerai à demi mot raison dans le sens ou la Fougue/fureur était sans doute exprimée de manière plus brute sur le précédent opus (Inheritor). Pour ma part, Alleviah a de solides arguments comme ce single "New Waters" ou encore "Awekening" et le très dépressif/écoeuré "Lionize". Les guitares sont généralement plus péchues et gonflées (Tue Madsen au mix) et les compos plus directe et moins longues ; celles du précédent opus étant parfois artificiellement rallongées avec la présence du 3 à 4 refreins dans les morceaux (la faute au "standart" postcore ?). La voix est toujours aussi caractéristique dans le sens elle alterne constamment entre hurlements dans les graves (genre "The Ocean", "Neurosis", "Breach,..) et surtout écorchements dans les aigues ce qui pourrait déplaire à certains. D'autres considéreront justement que cela démarque le collectifs des autres groupes sus-cités car de manière générale, le chant reste d'une maîtrise absolue. Concernant les structures des compos, on retrouve toujours cette pointe mathcore qui déstrucure légèrement la rythmique bien qu'on reste à mille lieux de Dillinger Escape Plan, Sikth ou Artchitects du fait de cette construction plus lente et opressantes provenant de l'héritage postcore. La légère influence indus/synthétique qui était présente sur des morceaux comme Pandemonium semble avoir ici presque disparue. Dans l'ensemble un excellent album que je recommande aux gens écoutant du postcore ou post-hardcore à la The Ocean, Impure Wilhelmina, Breach, Cult of Luna ou même les amateurs de groupes plus "métal" comme Meshuggah, Textures...
PS: hormis pe pour la production testostéronnée, il n'y a rien de Metalcore la dedant (Killswitch Engage, Trivium, Unearth, As I lay dying..), Benea Reach se classe plutôt dans la catégorie Postcore(Post-Hardcore)/Mathcore.

Breach - Venom - 18.5 / 20 Le 04/07/2008 à 15H37

Je n'ai pas encore écouté Kollapse ce qui m'évitera de tomber trop dans la comparaison inter-albums. Tout ce que je peux dire est que Venom est d'une maîtrise sans faille en retranscrivant tout ce que la musique à de plus corrosif, malsain et nauséaux (dans le bon sens du terme); le style de musique oscille entre punk, hardcore (la voix) et la noise...ce qui est communément nommé Post-Hardcore mais rien à voir avec le Postcore (Cult of Luna, Isis..). J'ai beau cherché et à part the Jesus Lizard, Unsane ou Will Haven, je ne vois pas d'autres groupes qui respirent autant les marrécages poisseux. Mélodiquement, Venom est au sommet car tous les morceaux sont de haut calibres et restent scotchés en tête. Quel gâchi, cette séparation !

Bokor - Anomia 1 - 17.5 / 20 Le 08/05/2008 à 19H19

Augmente ta note si c'est un superbe album....d'accord avec tous les posts précédents, Bokor me replonge dans mes années Soundgarden tout en rafraichissant le style par un son plus métallique et les compos plus longues et aériennes

Adema - Kill the Headlights - 15.5 / 20 Le 27/12/2007 à 19H31

Très banal et décevant au premier abord car justement fort générique, il m'a surpris agréablement à partir de la 3eme écoute. La voix de Reeves rayonne notamment sur les refreins assez calibrés comme dans "Open til Midnight" ou "Los Angeles", la ou, Marc Chavez avait tendance à se la jouer néo-gnangnan (même si je préférais les compositions du 1er éponyme). Rien d'exceptionnel mais un album plaisant à écouter, bien loin du ratage "Planets" qui ramait dans tous les domaines hormis les textes..

Taproot - Blue-Sky Research - 17 / 20 Le 09/06/2007 à 14H22

Blue Sky Resaerch élude le côté punchy de Gift et ratrappe le coup du bien fade "Welcome" en nous proposant des chansons bien plus travaillées que son prédécesseur. Toutes sont taillées dans un canevas Pop-Rock bien classique (peut-être trop pour certains) ou les références grunge comme Smashing Pumpkins ou Alice in Chains sont prépondérantes. Alors évidemment Taproot ne rentre plus dans le tas comme auparavant, mais le tout est tellement catchy et bien foutu qu'on aurait du mal a bouder notre plaisir. Mention Spéciale à "Violent Seas" et "Nightmare".

Taproot - Gift - 19 / 20 Le 09/06/2007 à 14H12

Absolument rien a voir avec LP, Taproot orientait à l'époque sa musique vers un grunge (surtout Alice in Chains) hypervitaminé au néométal et accessoirement au hardcore. Rarement un son aussi massif n'aura été entendu pour un groupe de rock. Les compos sont presque toutes bien troussées et le seul reproche qu'on pourrait formuler est la trop grande présence d'influence Néo (surout Korn) sur un morceau comme "Mentobe". A Classer dans le rayon Staind et Cold. Mérite plutôt un 17 qu'un 19 mais la moyenne (du a meliboo) me sembait trop basse. Je vous conseille de checker également leur dernier très bon "Blue Sky Research".

Staind - Chapter V - 16.5 / 20 Le 16/05/2007 à 19H40

On retrousse ses manches et on efface le semi-échec de "14 shades"...pari réussi

Linkin Park - Minutes to Midnight - 12 / 20 Le 16/05/2007 à 19H37

Bientot il sera plus politiquement incorrect (dans le joyeux monde de la "critique musicale") d'aimer Linkin Park que de se vanter de les détester. Album beaucoup plus inventif que Météora, qui lui se cantonnait dans le sillon protecteur d'Hybrid Théory. On a donc pas droit à une pâle copie des 2 précédents mais un orientation résolument rock qui, il est vrai, peu en déstabiliser plus d'un...seul bémol, les chansons menées par Mike Shinoda (le rap et le slow) demeurent d'une qualité discutable.

Orgy - CandyAss - 18 / 20 Le 12/05/2007 à 16H28

L'album le plus indus des 3. Un sans faute hormis le dernier morceau

30 seconds to mars - 30 Seconds To Mars - 16.5 / 20 Le 05/05/2007 à 16H35

Il n'y a rien de néo-métal dans ce groupe (a part l'ajout d'une guitare downtunée pour le pré-chorus de "Edge of the World"). Cela ressemble plus à du Rock-Métal atmoshérique avec de petites accointances tooliennes. Cela reste pour ma part du bon rock alternatif avec une voix incomparable

Filter - Title of Record - 16.5 / 20 Le 05/05/2007 à 16H18

Filter sort un album bien moins oppressant et bruitiste que son prédécesseur (le magnifique Short Bus). Title Of Record fait la part belle aux chansons garnies de guitares heavy soupoudrées d'électro-indus cher à NIN. Cela va des titres abrasifs comme "welcome to the fold" et "Captain Bligh" aux balades dénudées comme le single "Take a Picture" et "Miss Blue" (Fort proche des anciens Jurassitol et Bro). La voix aigue et éraillée de Richard Patrick est dans l'ensemble toujours aussi unique et emprunte de sensibilité. La perle de cet album se somme "Cancer" ou le début atmoshérique trip-hop se mue en techno-rock diaboliquement rythmé par une batterie claquante ; le tout orchestrés par la voix mélancolique de Patrick et le chorus féminin répétant indéfiniment a qui veut l'entendre "hey my children, what seems important
Won't last forever"...triste mais vrai

Slaves On Dope - Inches From The Mainline - 14.5 / 20 Le 05/05/2007 à 13H44

Après ça, il y eu Metafour qui a du certainement répondre aux attentes du chroniqueur par son aspect + mélodique. Pour ma part celui-ci reste le meilleur effort du groupe mixant voix hardcore et production néo. Fallout est la perle de ce disque, malheureusement l'album ne tient pas toujours la longueur et demeure un peu inégal.

Poison The Well - Versions - 16.5 / 20 Le 29/04/2007 à 15H54

Le chroniqueur de ce site n'a pas trop aimé, libre à lui. Pour ma part, cet album se détache de son prédesseur par une plus grande prise de risque en éludant le coté couplet hardcore/refrein émo beaucoup moins apparent sur ce disque. Le côté hardcore noisy "fait à la maison" ressort beaucoup + sur cet album (donc moins métallique à la base) ce qui ajoute une certaine "urgence" dans les compos. Bien sûr, au vu du résultat, Cave in n'est pas loin mais la comparaison reste flateuse (beaucoup plus que si PTW avait plagié Killswitch Engage comme beaucoup). En bref, une note beaucoup trop sévère à mon goût et une belle évolution pour ce groupe.

Skrape - New Killer America - 16 / 20 Le 10/04/2007 à 13H27

Effectivement dans une autre catégorie que Children of Boddom et Slayer (bientôt on comparera Chantal Goya à Metallica), on a plutot affaire ici à du ROCK teinté de Métal. Le résumer à un ersatz de Deftones semble très réducteur (hormis pour Waste et Rake) : on y décèle des influences fortes de groupes comme Filter (beaucoup!) et même Jane's Addiction pour le chant de Goodbye. Par ailleurs, les riffs d'influence south-rock distinguent la groupe de la masse néo-métal.
PS: pour répondre au commentaire unilatéral du haut, on a apparemment décreté que ce groupe était nul et fabriqué, on a donc pas le droit de le contester. Pour ma part, je ne changerai pas d'avis (je crois avoir une culture suffisamment large pour ne pas écouter que du néo-métal).
PS2 : Rassure-toi, je ne mets pas 20 à toutes les chroniques et ton objectivité est somme toutes tout aussi subjective