Evoken - Hypnagogia - 17 / 20 Le 22/12/2018 à 20H08

ENFIN ! 6 ans après le toujours excellent "Atra Mors". Ici Evoken a voulu innover notamment au niveau des mélodies. Je dois dire que la première écoute m'a destabilisé par rapport à d'habitude, le feeling est moins immédiat, c'est moins "sombre" que d'habitude (on parle d'Evoken hein...).
Cependant en grattant un peu, on reprend ses marques et c'est reparti comme en Chtulu !

Dirge - Lost Empyrean - 17.5 / 20 Le 22/12/2018 à 20H02

L'album le "plus épique et grandiose" et effectivement ça l'est !
Gros travail sur les ambiances quasi cosmiques, on est vraiment dans les étoiles avec des vocalises très en retrait. Toujours également de bons vieux riffs tranchants et lourds typés postcore.
Ce qui est hallucinant c'est l'étonnante homogénéité des morceaux qui s’enchaînent d'une traite de façon complètement hypnotique. Sans doute l'album FR de l'année pour moi !

Bloodbath - The Arrow Of Satan Is Drawn - 16 / 20 Le 22/12/2018 à 19H58

Nouveau retour avec toujours Nick aux vocaux. Dans la continuité de l'excellent "Grand Morbid Funeral" avec tout de même quelques retours dans les riffs bien dégueux typés zombie de la première période (2000-2004) (le titre "Chainsaw Lullaby" par ex).
Pas grand chose à redire sinon.

Manes - Slow Motion Death Sequence - 17 / 20 Le 22/12/2018 à 19H54

Une première écoute assez destabilisante, les guitares sont plus mis en avant et même il y a quasi que ça dans la deuxième moitié de l'album, ce qui donne un côté plus épuré et moins "bizarre" que d'habitude.
Seulement passé ce malaise, Manes a signé un nouvel excellent album. En effet, les voix sont bien diversifiées (féminin ou masculin) et les mélodies font mouche (mention spéciale pour moi à "Chemical Heritage").

Barren Earth - A Complex Of Cages - 16.5 / 20 Le 22/12/2018 à 19H49

Après un dernier album en demi-teinte (peut être trop prog'). BE revient plus "métal" et plus "sombre". Très bonne performance, pas grand chose à redire.

Ex Deo - The Immortal Wars - 16 / 20 Le 06/01/2018 à 20H38

Comme dit précédemment, pas de grosses surprises ici, mélange de death mélo et d'arrangements symphoniques romains. Je remarque que d'album en album, Ex Deo raffine de plus en plus sa musique ce qui fait qu'on est passé d'un album de plus d'une heure au début (Romulus) à même pas 40 minutes sur cet album.

Certes on peut regretter ce format un poil trop court mais là absolument rien est à jeter, les longueurs superflus ont été éliminés, bref du Ex Deo bien raffiné, du très bon tout le long.

Uneven Structure - La Partition - 16.5 / 20 Le 31/12/2017 à 01H39

Comme dit plus bas ce disque est il faut le dire assez difficile d'accès par moment mais c'est contrebalancé par l'aspect mélodique générale de l'album.

Après le bon parpaing froid de Februus, La Partition se fait plus insaisissable, plus "fluide" comme si la glace de Februus était brisée et que le djent devient moins rigide et dégouline de lueurs mélodiques (oui je peux être un peu poète...). Difficile d'expliquer en peu de mots l'ambiance de l'album, il s'apprécie avec le temps.

Très bonne mouture innovante :).

Paradise Lost - Medusa - 15.5 / 20 Le 29/12/2017 à 23H46

Prenez le titre "Beneath Broken Earth" du précédent album de PL et vous savez à peu de choses près ce qu'il vous attend sur cet album : Du gros Doom Death qui tache avec le growl de Nick (agrementé quand même de quelques chants clairs par ci par là).

C'est un album qui s'apprécie avec le temps, son point faible principal est sans doute qu'il vient juste après The Plague Within qui brillait en partie par sa variété, ici il y en a moins, ce qu'il le rend plus cohérent et mais aussi assez (trop ?) monolithique.

On note tout de même un style assez Type O Negative sur la piste "The Longest Winter". A noter aussi que l'édition limitée apporte deux morceau beaucoup plus axé "goth" ce qui permet d'apporter un peu plus de fraicheur.

Après plusieurs écoutes attentives, il reste pour moi un peu en dessous du précédent.

Septicflesh - Codex Omega - 17 / 20 Le 29/12/2017 à 23H30

Sur cet album SF est au sommet de son art ! Après un album Titan que j'ai trouvé "bon mais sans plus", il nous revient plus inspiré que jamais.
Artwork de meilleure qualité et songwriting au top, tout est tellement bien ficelé au poil de cul que je leur pardonne que "Faceless Queen" ressemble un peu trop au morceau "Anubis". Pas de réinvention de roue cela dit, SF continue dans le (très bon) mariage entre métal et orchestre.

Immolation - Atonement - 18 / 20 Le 26/12/2017 à 23H20

N'y allons pas par quatre chemins : C'est l'album death metal de l'année.

Après le peu inspiré Kingdom Of Conspiracy, Immolation semble avoir pris son temps pour sortir ce nouvel album et quel album !
Plus sombre et bien plus viscéral, le jeu de Vigna et la batterie atypique sont vraiment exceptionnels. Les thèmes comme la religion, le fanatisme, la guerre et les manipulations politiques sont évidemment plus que d'actualité, ce qui renforce le côté incontournable de cet album.
Les riffs s'enchaînent sans se répéter et on s'enmmerde pas une seule seconde tant les ambiances sont prenantes, rare pour du death metal aujourd'hui.
Mention spéciale aussi pour les illustrations et la pochette, les paysages font penser à un mélange de Ken le survivant et Berserk haha.
Une bonne grosse claque !

17/20 et +1 pour les illustrations :).

Blut Aus Nord - Deus Salutis Meae - 17.5 / 20 Le 25/12/2017 à 16H41

Ils nous ont fait attendre putain après le tryptique 777 (je reviendrait pas sur le projet MV qui a atteint selon moi ses limites depuis longtemps)...

Mais c'est BAN, un concentré de qualité en matière d'innovation musicale. On peut regretter qu'ils nous ait sorti que 35 minutes après 5 ans mais ça a été raffiné jusqu'au bout donc aucune perte.

Pour résumer l'ambiance de l'album, il faut partir d'une base TWWTG mais auxquels vous ajoutez plus de 10 ans supplémentaires d'expérimentations sonores.

C'est la grand classe, riffs d'outre tombe (les guitares sont vraiment accordées très bas je trouve), production ciselée méga industrielle, choeurs religieux dissonants, etc.. On est vraiment dans un autre monde.

l'album reste à mon sens plus facile d'accès que TWWTG mais peut être suis je trop habitué au son BAN.

The Ruins Of Beverast - Exuvia - 18 / 20 Le 25/12/2017 à 16H28

ROB fait partie de ce type de rare "one man band" qui est arrivée à sortir galette sur galette avec une incroyable constance en matière de qualité. Cependant, on voyait bien que le temps en chaque album s'allongeait et que peut être que l'ami Meilenwald commençait à être de plus en plus à sec niveau inspiration...
Pourtant c'est avec surprise que j'ai appris la sortie d'un album en 2017 alors que d'après l'évolution de sa discographie je me serrait attendu à pas avant 2018. Je suis resté sceptique au départ : pourvu qu'il n'est pas trop succombé aux sirènes du merchandising à sortir un album "vite fait".

Et un parpaing dans la gueule ! Meilenwald a relevé le défi haut la main sur cet album où il a exploré des contrées à la fois plus pagan/chamanique et psychédéliques que ses exploits précédents. Rien à dire d'autres si ce n'est qu'il faut écouter l'album.

Perturbator - New Model - 16 / 20 Le 25/12/2017 à 16H10

Après trois gros albums bien Synthwave où on sentait bien qu'il avait quand même fait le tour du truc notamment sur the uncanny valley où il avait quand même apporté quelques influences jazzy, Perturbator se décide finalement de s'affranchir (un peu) des codes de ce style sur cet EP.

On le sent tout de suite vis à vis de l'ambiance générale de l'album : plus sombre (l'artwork aide bien..), moins frontal, plus ambiancé, plus axé sur la rythmique. On sent bien qu'il s'est inspiré un peu du Hip Hop et de la Trap Moderne avec davantage de syncopes rythmiques et de rolls hit hat disséminés sur les pistes. Un côté aussi plus industriel. Clairement cet évolution me plaît.

A confirmer pour le prochain album en enfonçant le clou.

Ulver - The Assassination Of Julius Caesar - 17.5 / 20 Le 25/12/2017 à 15H59

Ah là là ils vont finir par être lassant l'équipe Garm à vouloir changer de style à chaque album... :)

Cet album fait une part belle générale à la pop/new wave des années 80 (écoutez transverberation et 1969...). Certains ont déjà cité Depeche Mode, ce n'est pas faux.

Pas grand chose à redire si ce n'est que c'est une nouvelle réussite, production fignolée au poil de cul avec tout ce que le style de Ulver est capable de faire (sombre, mélancolique, cinématique, difficilement descriptible avec des mots).

Peut être l'album le plus facile d'accès pour ceux qui voudraient tâter du Ulver, ce qui n'enlève en rien à la complexité de l'album qui a une extraordinaire durée de vie pour un style plutôt pop (mais bon c'est Ulver quoi, oui j'assume mon côté un peu fanboy).

Be'lakor - Vessels - 16.5 / 20 Le 07/01/2017 à 17H13

Un nouveau très bon cru de Be'lakor... Faisant du be'lakor et apportant quelques nouveautés dans les compos notamment au niveau rythmique (The Grasping Light, The Smoke Of Many fires). Un vrai travail d'orfèvre pour les oreilles, on ne peut que saluer cette constance dans la qualité même si on peut regretter (enfin pour moi) qu'ils ne prennent pas un peu plus de risques.

Mithras - On Strange Loops - 16.5 / 20 Le 30/12/2016 à 12H51

Un album dans la continuité des autres, tout aussi bien foutu, ici on a affaire plus à une synthèse de tout ce que Mithras a apporté au genre car on retrouve des parties résoluments frontales à la Morbid Angel et des parties beaucoup plus atmosphériques scifi.
Pour ceux qui ne connaissent pas le groupe, cet album est un must have!

Bölzer - Hero - 17.5 / 20 Le 30/12/2016 à 12H46

Un album qui va diviser je pense...
Après 2 EPs percutants,le bulldozer suisse revient avec son premier vrai album et on peut dire que c'est un album nuancé et innovant.

Nuancé dans le sens où le chant clair (glauque et incantatoire) prend plus de place et également dans le riffing, moins frontal et plus labyrinthique,la production aidant. La première écoute d'ailleurs est plutôt destabilisante, on sent d'abord l'aspect négatif avec un côté ""mou"" sauf dans les moments plus frontaux (Phosphor, Spiritual Athleticism pour ne citer qu'eux) mais s'améliore d'écoutes en écoutes tant on a finalement qu'égratigner la surface des compos. L'aspect résolument monolithique de l'ensemble n'améliore pas cette première impression.

Le coté innovant se découvre justement au fil des écoutes même si certains aspects sont visibles dès la première écoute (les sifflements étranges à l'intro de l'album, ce chant tout aussi étrange).

Un album plutôt osé au final, complexe et moins accessible que les EPs ce qui risque fort d'en décevoir plus d'un. EN tout cas moi j'adhère.

Rotting Christ - Rituals - 13 / 20 Le 29/12/2016 à 16H01

Album épique et plutôt plaisant à écouter certes, mais on a affaire ici à un album peu inspiré de RC tant les riffs et certains plans rythmiques sentent beaucoup trop le réchauffé et sortent tout droit de leurs trois précédents albums.
Album dispensable donc.

The Lumberjack Feedback - Blackened Visions - 16 / 20 Le 20/12/2016 à 13H45

Belle réussite cet album, assez frais (bon j'ai peut être pas l'habitude du Sludge), ils ont repris la méthode de Kylesa d'utiliser deux batteurs.
Le point le plus intéressant est la partie rythmique, ils utilisent beaucoup les toms au détriment des cymbales, couplés avec deux batteurs ça donne un côté tribal bien percutant.
Le point à améliorer selon moi serait la partie mélodique, ça manque de moments atmosphériques/ambiants prenants. Peut être utiliser un vocaliste ?

Eye Of Solitude - Cenotaph - 16.5 / 20 Le 17/12/2016 à 21H26

Album de très grande qualité pour du Funeral Doom, l'ambiance est poignante, on alterne riffs plombés et passages atmosphériques blindés de reverb'. Le chant clair est bien exécuté, plein d'émotions, certes le groupe ne réinvente pas la roue dans le genre mais la passion mise dedans est largement suffisante.

Ses prochains concerts
Aucun concert à afficher