Profil consulté : 135 fois.
44 commentaires

Derniers commentaires (6 / 44)

Bring Me The Horizon - There Is A Hell, Believe Me I've Seen It, There Is A Heaven Let's Keep It A Secret - 18 / 20 Le 23/10/2010 à 14H47

Bring me the Horizon prouve une nouvelle fois que l'on peut faire du métal tout en vivant avec son temps et les tendances musicales de celui-ci (notamment la musique électronique) sans pour autant tomber dans le cliché, le niais mal foutu.

Bring me the Horizon c'est tout le contraire de ça, ils nous livrent ici un album au groove imparable qu'on encaisse, une musique couillue et bruyante mais foutrement variée et bien composée. Pour ce qui est de la forme voilà, mais là où ils vont plus loin que la ribambelle de groupes deathcore existants et débordants c'est que le leader Oli Sykes a une véritable histoire à raconter, de véritables sentiments à exprimer, ce qui donne un cachet et surtout une profondeur terrible aux compositions tant les émotions épurées sonnent véritables et non surjouées.

Vraiment un des meilleurs albums deathcore existants de par son originalité, sa profondeur, sa variété et surtout son côté moderne. Comme quoi il n'y a pas que dans les vieux pots que l'on fait la meilleure soupe...

Le véritable métal moderne, de l'ère 2010, est là et BMTH en sont les ambassadeurs.

Juste, respect.

Linkin Park - A Thousand Suns - 5 / 20 Le 18/10/2010 à 17H22

Un album non pas "concept" mais bien "multi-concept" qu'est ce A Thousand Suns.

D'accord, le disque nous offre une sorte de space rock croisé à l'electro-pop dans un bouillon orienté "exprimental" (quoi qu'en dise Pentacle, les faits sont là) mais quand même ? Est-on en droit de dire même en se collant une de ses étiquettes à rallonge qu'un groupe tel que Linkin Park puisse livrer des semblants de chansons ?

Dans l'absolu l'album est bon si on l'écoute comme un album de musique purement et simplement et non comme un album de néo-métal ou encore moins comme un album de Linkin Park. C'est un véritable voyage au coeur d'un monde mystérieux, envoutant et digital... Mais ce n'est pas un bon Linkin Park.

Pourtant loin de moi l'idée de cracher sur un groupe qui évolue et qui sort des sentiers battus comme pour cet opus mais il faut dire ce qui est... Ce n'est pas à Linkin Park que le mérite revient pour ce genre d'albums, pas à un groupe de néo-métal puis de rock.

On parle quand même d'un groupe créant de la musique, à la base, organique et là, nous avons droit à tout sauf à de la musique organique mais bel et bien à de la musique digitale, entièrement composée par logiciel.

A se demander si le groupe ne se constitue plus que de Chester, Mike et Mr. Hahn.
Comme un side-project des trois joyeux lurons.

L'experimentation force quand même un certain respect mais on s'arrêtera là tant la recherche musicale (dite "organique") est faible, pauvre, voir quasi-inexistante.

Bon disque, si si.
Mais une nullité pour un Linkin Park.
De plus, cet album aura beaucoup de mal à se trouver un public, même ouvert et large d'esprit. C'est pas assez digital pour les fans d'electro, pas assez métal pour "notre communauté", pas assez rock non plus et trop violent pour les fans de musique pop...

Ce A Thousand Suns a beau être catalogué d'album commercial, il n'empêche qu'en réalité il est très difficile d'accès tant il est difficile à cerner, dompter, à ingurgiter et à digérer.

L'avantage c'est qu'une partie des fonds iront quand même à des associations humanitaires et à la croix rouge mais bon... Cela n'excuse rien.

Muse - The Resistance - 15 / 20 Le 10/08/2010 à 00H41

Bouuuuuh qu'elle est indigeste la chronique... Hey le littéraire, faut arrêter de te faire mousser comme ça, c'est pas bon hein...

Korn - Korn III : Remember Who You Are - 13 / 20 Le 14/07/2010 à 13H07

C'est marrant comment on veut donner raison à des chroniqueurs croyant qu'ils ont la sainte parole...
De plus qu'ils ne savent pas écrire une chronique et c'est ça qui est encore plus désastreux.

C'est bien tu sais écrire et développer ton avis. Mais tu ne sais clairement pas faire une chronique, ça c'est clair.
Cette chronique aurait très bien pu paraître ici parmi les commentaires tant c'est peu développé et peu objectif.

On a le droit à un avis d'un "fan" qui ne sait plus où se mettre, certainement hurlant au scandale lors de la sortie de Untitled, voulant un retour aux sources et maintenant qu'il y'a retour aux sources il hurle scandale comme quoi le groupe ne fait rien de neuf.

Yeah, vive les chroniques !

Davis l'avait dit, ça serait un vrai retour aux sources. Donc du son comme il y'a 15 ans, c'est tout sans prétention.
Jamais il n'a été question d'innover avec le son old-school de Korn.

C'est léger, banal et facile et je pense qu'ils avaient besoin de ça pour mieux rebondir la prochaine fois.

Pour ma part je regrette qu'ils aient terminé avec leur passe indus, c'était vraiment pas mal du tout surtout sur See You On The Other Side.

Pourquoi gueuler ? Korn a fait ce que vous vouliez, vous qui réclamiez un retour aux sources. Et maintenant que c'est là vous n'êtes encore pas contents.

Non mais on est bien des français hein, toujours à se plaindre...

13 pour ma part, car comme tout album de KoRn au départ ça pète pas 3 pattes à un canard mais y'a au moins eu l'effort de faire ce que la fan-base voulait et justement pour ça je dis respect aux types.
Bien que l'éthique artistique en a prit un bon coup dans la gueule ce coup-ci.

Euka > Ce qui me choque justement c'est que tu ne fais preuve absolument d'AUCUNE objectivité. Une chronique n'est pas faite pour présenter TON avis sur un album mais de le présenter tel qu'il est, avec du recul.
Et c'est clairement pas ce que tu fais. Tu n'affiches que des ressentis personnels et tes attentes non-remplies.

Dragonforce - Ultra Beatdown - 10 / 20 Le 24/12/2009 à 00H50

Parle nous de la différence entre bon et mauvais métal alors =)
Parce que moi je compose du dark/jazz/grille-pain/poppy-punk/acoustic/progressif/grindcore suédois végétarien/superblack metal.

Ultra Vomit - Objectif : Thunes - 19 / 20 Le 26/06/2009 à 16H16

"Si on en reste à 15, c'est justement parce que cet album est et restera une grosse blague. Un truc qui ne se prend pas au sérieux même si ça reste solide sur le plan de la musique. Les trouvailles restent au niveau de l'humour. La musique, elle, ne cherche volontairement à faire original puisqu'il s'agit de parodie. Bref 15 quoi, comme pour un bon album.
(ah, et les superlatifs ne sont bien évidemment pas tous à prendre au premier degré hein...) "

Non mais allez c'est quoi cette blague ? Et dire que c'est sur ce même site qu'on ose mettre des 17 et des 18 à des albums de black metal et metalcore pas originaux pour deux balles qui se veulent sérieux et là par simple fait que c'est "une parodie" on n'y met que 15 ?
Si le désir de vraiment faire une blague était là, je pense qu'Ultra Vomit n'aurait pas raqué tous leurs jolis sous pour avoir une pure prod avec un son démentiel, on peut dire tout ce qu'on veut ils ont quand même été sérieux. C'est pas parce que le thème de l'album est humoristique et qu'il reprend foutrement bien chaque style du métal, du rock, du punk et du hardcore(souvent mieux que les originaux même) que c'est direct une blague réalisée sans recherches ni vrai travail.

Derrière cet album grandiloquent et grand guignolesque se cache tout de même un vrai travail de la part des musiciens et du staff de production qui se sont vraiment défoncé pour que cet opus voit le jour. Ca s'entend quoi, la prod est léchée, la technique des musiciens est ultra bluffante, alors ok ils se foutent de beaucoup de monde mais ils ont le mérite de le faire bien et au moins la critique que font Ultra Vomit est cohérente (bah oui, quitte à critiquer un truc faut que tu sois capable de faire pareil voire mieux, eux ils le font à coups de grolles dans l'arrière-train).

Ils ont voulu montrer que même dans le métal et dans les branches dominés par les grands guignols peints en noir et blanc hurlant "SATAN!! KILL THE CHRISTIANS!" on peut avoir un message humoristique, gaga allant du léger au gras. De l'énergie positive nom d'une dinde!

Je conteste la note que le chroniqueur a outrageusement mis à cet album, ce CD vaut un beau 19 et non un 15!

Voir la suite