Profil consulté : 297 fois.
3 commentaires

Derniers commentaires (3 / 3)

Therapy? - Crooked Timber - 18 / 20 Le 21/08/2009 à 02H02

Therapy? est un de ces groupes qui sortent un ou deux albums unanimement reconnu comme des bombes que chacun se doit de connaître et qui, ensuite, sort des albums controversé. De ce que je connais de la discographie de Therapy?, j'ai pas trop à me plaindre, ça me plait plutôt pas mal et les dernières fournées sont franchement bonne. Et puis là, après un One Cure Fits It All plus gentillet que son prédécésseur, patatra ! Voilà qu'arrive Crooked Timber. Et tout ce qui fait que Therapy? est ce qu'il est, riffs super catchy et enervé sur une section rythmique qui ne se repose pas beaucoup, n'est pas vraiment là...

Certes, on peut tout de même le retrouver sur Enjoy The Struggle et par ci par là, mais dès la première piste, on sent que c'est autre chose. Pourquoi ? Et bien, The Head That Tried To Strangle Itself est certes relativement catchy mais le son y est tellement plus sec et heavy que ce à quoi Therapy? nous avait habitué auparavant qu'on ne reconnait pas franchement. Ceci-dit, si on est pas de ceux qui, si le groupe ne respecte pas le contrat officieux qui est de toujours servir le même plat, on va pas se plaindre : cette piste n'est peut-être pas géniale, mais elle n'est pas mauvaise non plus. S'ensuit Enjoy The Struggle dont j'ai parlé qui, elle aussi, est plus sèche qu'un son Therapy? classique mais encore une fois, elle est pas désagréable et se laisse écouter avec plaisir, ce qui est plutôt le but, alors ça tombe plutôt bien.

Et enfin, la révélation : Clown's Galore. Peut-être que je suis le seul, qu'en sais-je ? Mais cette piste m'a dès le départ fait adorer cet album et c'est vraiment à cet instant précis que j'ai su que j'allais probablement l'adorer, ce nouveau son made in Therapy?. Sec, oui, agressif, oui, catchy quand même et surtout efficace, très efficace je crois. Ensuite, Exiles. Plus posée et mélancholique que la précédente de par son rythme plus lent et le chant moins agressif, mais toujours un son sec qui t'attrapes par les tripes et sert fort jusqu'à ce qu'elle se retourne. L'éponyme de l'album suit un peu le même shéma que Exiles en plus lancinant et moins profond, peut-être, très bonne encore. I Told You I Was Ill, qui est pour moi la meilleure de l'album, est un véritable voyage où les riffs se ramassent dans la tronche comme des giclée de peintures noirs et blanc. J'imagine difficilement voir aussi bon ensuite et Somnanbulist me tromperai presque puisqu'encore une fois, elle est un plaisir à écouter, idem pour Blacken The Page. Avant dernier morceau (déjà), Magic Mountain, une piste instrumentale de 10 minutes qui ne faillit pas et malgrès qu'elle soit très repétitive, les 10 minutes sont avalées sans le moindre temps mort comme un trip en noir et blanc dans un univers magique. Enfin, Bad Excuse For Daylight... Musicalement la plus sombre de l'album, je la trouve plutôt mal placée en dernière place... L'instrumentale aurait pu remplir ce rôle d'une façon plus agréable. Non, c'est dommage. La piste en elle-même n'est pas forcément mauvaise bien qu'elle souffre d'un certain manque de puissance, son principal défaut reste d'être mal-placée. Oui, définitivement dommage.

Ceci dit, l'album n'est pas pour autant gaché, ow non ! L'ensemble est génial et la piste finalement la moins inintéréssante s'avère être Enjoy The Struggle, qui est pourtant la musique qui reflète le mieux ce que Therapy? fut jusqu'à lors ! Bah mince !

Il s'agit là d'un album que je qualifie d'excellent pour ma part. Il pose une nouvelle forme de Therapy?, plus étrange qu'à l'accoutumé, plus sèche mais en même temps plus émouvantes de la musique aux paroles, le rendant aussi plus intéréssant et faisant de lui mon préféré dans la discographie du groupe.

Last Days Of Humanity - Putrefaction In Progress - 3 / 20 Le 26/04/2009 à 21H51

Et ben c'est moche ! Et pis c'est tout !

Static-X - Cult Of Static - 13 / 20 Le 19/03/2009 à 22H14

Le premier album est toujours le meilleur. Bon, ok, on peut exclure Metallica et tout les autres ACDC selon beaucoup de point de vues mais quand on parle des groupes datant d'il y a moins de 20 ans, c'est assez rare de pouvoir affrimer le contraire. Et vu qu'y en a toujours pour être déçu, après deux ou trois album, le frontman finit par dire "on va revenir au son d'antant !" C'est la cas actuellement de Korn, c'est en tout cas ce qu'a annoncé J.Davis. On verra bien, mais j'y crois pas et ne le souhaite d'ailleurs même pas, je préfère l'évolution à la régression. Et, justement, on est où avec Static-X, qu'on nous avait annoncé comme un retour aux sources aussi ? Et bien, on en est à Cult Of Static, 6e album studio. Et ça donne quoi ? Un cadeau pas franchement surprenant.

On se prend Lunatic dans les dents comme un uppercut de Mike Tyson, ça fait mal mais ça fait du bien finalement. C'est rassurant. Oui, mais ! Je reconnais pas en Lunatic le disco maléfique de WDC, mais alors pas du tout. Attention, je dis pas que c'est mal... Mais quitte à montrer une ressemblance, autant qu'elle saute aux oreilles : c'est bel est bien un morceau qu'on rapprocherait de Cannibal, précédent album du groupe, ou de Machine à la limite. Et c'est pareil pour presque tout les morceaux de ce Cult Of Static, qui d'ailleurs sont tous avec solo (dans l'ensemble plutôt bon), sans otsego song, sous les beuglements de Wayne Static, dont le chant clair de Shadow Zone est définitivement mort faut croire.
Personnellement, je n'y ai pas retrouvé la folie groovy de WDC. Il lorgne surtout entre Cannibal et Machine, tout les deux pas mauvais. Donc, pour le coup du retour aux source, malgré quelques sample par ci par là comme sur Isolaytor, on repassera une autre fois. Tant pis.

Parce qu'il y a de quoi se consoler quand même. Ce Cult Of Static n'est pas mauvais. Non. Et y'a vraiment des morceaux qui sortent du lot (un peu trop d'ailleurs), Grind 2 Halt ou Tera-Field par exemple, avec un son effectivement plus proche de Machine... Ou qui m'a rappellé Behemoth du précédent album, mais ça c'est plus subjectif de ma part, je suppose. J'ai eu cette impression sur presque tout l'album d'ailleurs, j'ai bien l'impression que les samples sont cette fois plus homogène qu'auparavant, sans être évidemment tous les mêmes. Hélas, ils sont toujours trop en retrait face au mur de guitares qui saturent bien fort, mais qui sont peut-être un peu trop misent en avant. Aucun répit ne nous est accordé par ces dernières, alors que du cotés de la batterie, c'est plus mid-tempo qu'auparavant, sans être mou. Et la basse ? Boah... Elle se perd pas dans le mixage, mais elle claque pas franchement. C'est surtout pour la lourdeur des morceaux donc, comme d'habitude. Pas d'évolution de ce coté.
Les autres morceaux sont pas non plus en reste. Terminal dispose d'un riff assez innatendu pour du Static-X, Stingwray est définitivement catchy, et puis... Et puis... Ben on a vite fait le tour du proprio. C'est pas que l'album est trop court, c'est qu'il y a pas grand chose qui se sépare vraiment du style de l'album. Homogénéité, encore. Ca me rappelle le dernier album de Sidilarsen, qui souffre du même défaut. C'est pas mauvais, dommage que ça devienne rapidement assez lourd et répétitif. Ca beau être du Static-X, on a beau s'y attendre, un peu plus d'inventivité dans la composition ça aurait pas été de refus !

En bref, moi qui n'attendais pas grand chose de cet album, j'ai pas été déçu. Même plutôt comblé, le trouvant même supérieur à Cannibal dont je m'étais trop vite lassé. D'un autre coté, y'a pas de révolution ni de come-back comme on l'avait prétendu à mes pauvres oreilles, beaucoup trop bourrin, pas assez groovy. Juste un album encore une fois pas mauvais, sans être exceptionnel, pour amateur d'indus-néo énervé. J'en demandais pas mieux, même si j'aurai bien voulu...

Voir la suite