Profil consulté : 89 fois.
7 commentaires

Derniers commentaires (6 / 7)

Holocaust In Your Head - s/t - 17 / 20 Le 16/07/2011 à 22H26

Tout d'abords, l'esthétique est typique du Crust/D-Beat avec un artwork de qualité et un bon packaging. Très bon point. Mais on notera de toute façon qu'en règle général, dans le Crust, et malgré les faibles moyens mis en oeuvres, les CD et Vinyles sont souvent très agréables à l'oeil.
Bon, on met tout ça dans notre chaine Hi-Fi...
... Un démarrage sur les chapeau de roue; immédiatement, on sait à quoi s'attendre; du D-Beat de la péninsule Ibérique violent rapide et efficace.
Si l'on sent l'influence d'Ekkaia, celle ci sait aussi se faire discrète au profit de l'efficacité du groupe qui est indéniable.
Les Riffs sont lourds, efficaces et lents contrastant par rapport à une batterie puissante mais rapide et dynamique. En effet, la principale qualité du groupe est une composition assez variée, cette diversité étant renforcée par la production de qualité.
Le double chant est violent et très pro avec des refrains qu'on répétera avec ferveur le point en l'air et une bière dans l'autre mains. Basse comme guitares ont des sons particuliers et pour ses dernières assez typés métal.

Allez, NO PASARAN !

Instinct Of Survival - North of Nowhere - 17.5 / 20 Le 21/02/2011 à 16H31

Première notes.
Une rythmique mi-tempo, si chère au stenchcore, si marquante quant on connait la vitesse que peuvent atteindre ses groupes. Une mélodie, triste et puissante à fois, celle de l'homme qui a peur et qui sait, et qui transmet sa peur à ceux qui ne savent pas. Une mélodie gravée au fer rouge...
Et puis le chant retenti. On accélère. La fureur fait place à la mélancolie. Les bases sont posées, l'appel est lancé; c'est trop tard, déjà votre esprit est habité par une présence tentaculaire qui dès lors ne cessera de s'étendre.
Tout l'album restera dans le même ton ; à la fois la finesse et la puissance, la mélodie et la brutalité, la mélancolie et la fureur. Chaque morceau servira l'ensemble de l'album, chaque imperfection ne fera que renforcer le tout.

Reste donc trois coups de poignard qui confinent au génie ;
Old, Lonely, Embittered !

Protestant - Judgements - 16 / 20 Le 14/02/2011 à 13H05

Un groupe impressionant. A la fois dans la pure lignée du crust US et dans un renouveau au milieu du classiscisme qui semblerait devenir la norme. En effet, l'efficacité de l'ensemble et les compositions, à la fois travaillés et encores impulsives, marquent l'esprit.
Qui plus est, on sent vraiment un travail constant et une maturité de la part du groupe. S'il pourra s'affiner, se démarquer plus encore, les bases sont posée.
Longue vie à un groupe décidément bien parti.

Disfear - Live the Storm - 15.5 / 20 Le 10/02/2011 à 20H03

Live The Storm porte bien son nom. Dés le début, l'ambiance est posée, et le groupe ne faiblira pas de tout l'album; vous êtes seul parmi les éclairs, et ça va faire mal. Tel un cataclysme s'abattan sur le monde, un de plus à la seule nuance qu'il promet d'être le dernier, le groupe livre là une prestation attendue... Mais comme dans tout les bons films, c'est ce à quoi on s'attend qui fait le plus peur, c'est ce que l'on appréhende qui impressionne.
Résultat des courses; on est abasourdi.
Notez les guitares, d'un style bien particulier, sec et fuzzé, et surtout le morceau Testament, qui montre un chant saturé impeccable et qui est je pense l'un des meilleurs morceau jamais écrit (?) du crust.
Bémol : Entre les deux premiers morceau qui arrache et la fin très soigné, on s'ennuie parfois un peu.

Kylesa - Time Will Fuse Its Worth - 15 / 20 Le 10/02/2011 à 19H52

Les deux batteries ne sont pas toujours exploité à leur plein potentiel, car souvent trop effacés, mais c'est je pense le seul reproche que l'on peut faire à cet album, et qui de toute façon s'efface avec la suite de leur discographie (critiquable mais efficace). Le chant féminin est d'une puissance évocatrice folle, les batteries réserve tout de même des passages détonants, les effets électroniques studio (sont ils vraiment studio ?) d'une efficacité sans pareil, et la guitare vous donne envie de sauter au plafond. Par rapport au reste de leur discographie, on sent une plus grande rudesse, qui fait de cette album pour moi l'album culte du groupe.
Reste, au-delà de la musicalité, une espèce de cris de désespoir qui ne laisse pas indemne.

Victims - Divide & Conquer - 16.5 / 20 Le 10/02/2011 à 19H46

Des dizaines de riffs impressionant, une diversité génial, une voix toujours aussi puissante, une batterie quasi militaire, et vous obtenez la puissance apocalyptique d'un album qui vous rentre dans la tête pour ne plus vous quitter de la journée. Un album marquant, typique d'un D-Beat efficace, puissant.
Il est regrettable que le style si particulier de cet album au niveau des riffs de guitares ne se retrouve pas dans un dernier album trop homogène et en fait un peu décevant. Espérons que Victims saura se renouveler, ou du moins effectuer un retour aux sources salvateur.

Voir la suite
Ses prochains concerts
Aucun concert à afficher
Vu en concerts
Videopunk n'a pas encore ajouté de groupes vu en concert.