Profil consulté : 132 fois.
21 commentaires
Site web :

Derniers commentaires (6 / 21)

Behemoth - Evangelion - 17 / 20 Le 31/12/2009 à 10H14

Vus en concert il y a quelques années, par hasard, j'avais gardé un souvenir de froideur et d'extrême puissance, venant surtout de la haute technicité du batteur (une vraie mitraillette doublée d'une précision suisse). Déçu par les extraits de Demigod que j'avais entendus à l'époque, j'ai été reconquis par les polonais à l'écoute de Evangelion.

Moins black, plus death : une vraie claque tonitruante qui s'écoute d'une traite. Il y a peu d'albums aussi cohérents, mais des albums où il n'y a rien à jeter sont encore plus rares. Evangelion est un exemple.

Ca me donne envie d'aller le réécouter tiens !

Katatonia - Night Is The New Day - 14 / 20 Le 31/12/2009 à 10H05

Katatonia, que j'avais découvert avec The Great Cold Distance, reste pour moi un excellent indicateur du courant "métal suédois". Néanmoins, Night is The New Day déçoit car trop proche de l'album précédent, bien que plus sombre. Riche d'une très bonne production, on sent une perte de sensibilité et de créativité.
Tout n'est pas perdu, il y a des morceaux qui sont agréables, au niveau de certaines mélodies du moins : Forsaker et The Longest Year marquent un point pour moi. Dans l'édition limitée (trouvable sur internet je crois) le morceau Ashen fait son apparition à la fin de l'album. Dommage que dans l'édition française il n'y soit pas...

Mass Hysteria - Failles - 14 / 20 Le 31/12/2009 à 09H54

Je pense que cet album n'égale pas le précédent, mais reste néanmoins dans sa veine. Le reproche majeur que je fais à Failles, ce sont les paroles, qui sonnent ridiculement français, et pour cause : elles sont en français ! Quant au message véhiculé, on peut tout de même remarquer qu'il apporte des propos alternatifs et modérés concernant le capitalisme (et notre société qui part en c******). Dernier point négatif, ce serait le chanté/scandé. La mélodie n'est pas forcément toujours adaptée aux refrains, mais bon...
Malgré tout ça, Failles est autoproduit, ce qui constitue un beau pied de nez aux grandes maisons de disques. Et la musique alors ? Et bien je suis agréablement surpris de la section rythmique et de la nouvelle lourdeur de certains passages. Si l'on tourne un peu indus, on se fera un grand plaisir de headbanger sur les nouveaux morceux, surtout en live. D'ailleurs ils passent quand en tournée ? Puisque c'est en live qu'il font le mieux parler la poudre.

Trepalium - XIII - 17 / 20 Le 31/12/2009 à 09H37

Un début d'album hyper efficace et violent à la fois, notre oreille accroche direct, mais c'est pour mieux nous emmener progressivement vers leur boogie/groovy Death Metal que Trepalium ouvre le bal de cette façon. Et ça marche, puisque la suite de l'album balance, marche sur une base ternaire de façon très évidente, tout en gardant le côté death du groupe. La technique ? Evidemment, mais on s'en passerait vu l'efficacité des morceaux. Même si ma première écoute de l'album n'avait pas suffi pour me convaincre, je dois reconnaitre que l'album s'est largement bonifié aux écoutes successives. Pour couronner le tout, la performance live était époustouflante de netteté et d'énergie. Ce n'est pas pour rien que je classe Trepalium dans les 3 meilleurs groupes français de métal (extrême).

A écouter : Daddy's Happy, Glowing Cloud, Usual Crap et tout le reste de l'album.

Trepalium transforme ici l'essai qu'il avait marqué avec Alchemik Clockwork.

Nine Inch Nails - Year Zero - 17 / 20 Le 29/12/2008 à 11H13

Ce Year Zero est un bon album sous deux angles. Tout d'abord, le concept de la vision pessimiste de ce monde, qui va chercher très loin dans la conception même du packaging (ainsi que dans le mystère "people" qu'il avait fait planer avant sa sortie).
Ensuite, les morceaux en eux même sont bons musicalement, isolément. Là je pense à Vessel, The Good Soldier, The Great Destroyer. Pour moi le trio monstrueux de l'An Zero.

A bientôt en concert j'espère.

Nine Inch Nails - The Slip - 14 / 20 Le 29/12/2008 à 11H08

Juste en dessous de Ghost I-IV, tout en en étant radicalement éloigné.

C'est un retour plus rock, plus direct. A part Discipline, les autres morceaux n'arrivent pas à se détacher.

Légèrement déçu, mais j'attends avec impatience un concert pour les laisser s'exprimer, les mecs de NIN.

Voir la suite