Tigers Jaw - Tigers Jaw - 17 / 20 Le 21/02/2013 à 20H11

Merci à Senti de faire honneur à cette masterpiece - et pourtant confidentielle - de l'emo.
En plus d'être terriblement accrocheur, touchant au possible ("Plane vs Tank vs Submarine" ; "Never saw it coming), tubesque ("I saw water", "Between your band and the other band") et sans temps mort, ce Self-Titled se singularise principalement par le fait qu'on sent que ses auteurs n'ont pas cherché à "sonner comme" ou à faire de "l'emo à la". Ils n'ont pas été pioché dans son histoire, c'est son histoire qui est venue à eux.
La preuve, 5 ans plus tard, le truc garde toute sa fraîcheur, sa vérité et sa justesse.

Dead Sailors - Dead Sailors - 14 / 20 Le 05/12/2012 à 18H24

Same feeling que Pentacle pour moi, à ceci près que je dirais qu'il n'y a que 3 titres à juger, le dernier étant surtout décoratif, d'où le 14.

Mais putain pour ce qui est des 3 premiers, il faut clap-claper,
pas parce que c'est grandement original - on retrouve quand même une sacrée multitude d'influences/ressemblances - mais parce qu'aucun groupe français n'avait réussi l'examen de passage dans ce genre,
et que ce soit dans l'emo sad ou l'emo punchy, les dudes s'en sortent à chaque fois.

Belle découverte et donc surtout comme dit Penty, on veut vite la suite avec davantage de morceaux. En avant les marins !

Wavelets - Athaletics - 14 / 20 Le 05/12/2012 à 17H47

Intro très American Footballienne, avant de faire un bond dans le temps et de s'inscrire dans l'emo-sunny revival de la fin des 2000's.
Le décor est planté.
Très solide disque, frais et entraînant, qui dépasse pas mal des dernières productions du genre (si on excepte Peace Be Still).
Et pour le coup le frontman me plait plus ici que dans Dikembe, où les compositions lorgnent trop sur Moneen.

Mention spéciale à "We're really jazzed about the gig", carrément stylée et que je boucle izi.

Le sieur Senti met en lumière le label Tiny Engines, disons lui un grand merci !

Interlude - A la deriva - 15 / 20 Le 06/11/2012 à 14H58

Interlude ne dit pas tout à la première écoute.
Il faut des répétitions et des redites. Alors la prise opère,
en atteste le track "Ecos del norte" dont il est difficile de se départir, une fois bien en tête.
Et en plus des références citées, je lui trouve également une vraie proximité avec les derniers efforts de Raein.

Un disque des plus plaisants, à l'image de cette très bonne chro.

Caspian - Waking Season - 15 / 20 Le 17/10/2012 à 09H33

Chro très juste, autant dans les références que l'exposé du propos général.
Pour tout amateur de post-rock, il nous était obligé d'avouer un creux ces derniers temps. Caspian, en prenant la roue d'Immanuel El, renoue avec la tradition du post-rock "esthétique" plutôt qu'épique,
et ne joue pas sur l'unique ressort de la longueur étirée.
Et le pari fonctionne.

"Gone in Bloom and Bough", à ce titre, vient se caler tout en haut de la pyramide des morceaux touchés par la grâce,
avec un souffle quasiment Mouving Mountainiens dans sa tension interne et ses voix intérieures.

Two Door Cinema Club - Beacon - 15 / 20 Le 13/09/2012 à 23H09

Cool album, finalement pas si "immédiat" que ça chez moi, mais qui a fait son travail après la multiplication des écoutes. Cette façon d'être tournée vers la pop UK des 80's est assez originale et puis l'ensemble est soigné tant dans sa fraîcheur que dans ses tubes bien foutus ("Handshake", "The World is Watching", "Spring", "Beacon").
Je dis oui.

Mute - Thunderblast - 18 / 20 Le 22/11/2011 à 16H33

Salut punka', merci de ton comm'.
Le dernier TIAS, si je l'avais chroniqué, j'aurais mis 12. Pour PMX, Pendelton, Forus, y aurait des débats à avoir.
Par ailleurs, le "statut" de Mute - qui est ou serait avec AWS le meilleur groupe (tout court ? ou en skatecore ?) - n'est pas contesté vu que The Raven a eu 16 et que j'ai toujours bcp œuvré pour faire écouter Mute et le diffuser.
J'aime beaucoup ce groupe, autant ses membres que sa musique, mais sa remise en contexte et sa place dans toute l'histoire du punk-rock mélo autant que dans la notation Metalorgie le place ici amha. A mon sens, Raven étant déjà passé par là, Thunderblast souffre du syndrome second "full-length", mais il semble que ma chro est plutôt élogieuse et souligne toutes ses qualités qui te parlent, non ?
Mais les commentaires sont là pour proposer une autre vue, une autre note. Donc tu fais bien d'écrire ton point de vue.
Et on est dans une certaine logique vu que Punkfiction met tjrs 3 ou 4 points de plus en général. Je crois que c'est plus la note que le fond de l'analyse qui marque notre différence sur la lecture de cette oeuvre.
La bise.
PS: J'ai mis 18 ici pour pas changer ta note.

Crazy Arm - Union City Breath - 15 / 20 Le 13/11/2011 à 18H18

Album intéressant effectivement en ce qu'il ne se contente pas de réciter les poncifs du folk-punk et qu'il explore beaucoup d'autres genres. En ce sens, il m'évoque au delà du style - et donc des maitres du genre Against Me - les expérimentations de State Radio. J'approuve la démarche donc, sans être aussi enthousiaste que vous sur le rendu. Reste que Tribes/animals est superbe.

Atlas Losing Grip - State of Unrest - 15.5 / 20 Le 13/11/2011 à 17H29

Il s'impose comme une vérité générale qu'il est de plus en plus difficile de s'enthousiasmer pour un album punk-rock dans les 2000's,
mais celui fait exception à cette règle. J'ai commencé à me dire que les 5 premiers titres étaient des bombes. Puis les autres m'ont conquis un par un. Dans chaque composition, il y a un moment, un accord, une trouvaille qui m'emporte et m'accroche. La voix et les modulations de Rodrigo Alfaro et la volonté de faire des morceaux riches y sont pour beaucoup. C'est du tube, du tube et du tube.
Dans mon top 5 des albums punk-rock/skatecore de 2011.

Sea Scouts - Beacon of Hope - 16.5 / 20 Le 01/09/2011 à 23H25

Mate cette photo. D'abord. Et puis, allez au hasard, check la chanson "The Gate". A partir de ce moment, je sais déjà que tu n'es plus en train de lire mon commentaire et que tu es passé dans une autre dimension. C'est torturé, emo-noisy mother fuckin' 90's way, super profond dans le propos comme dans la composition. Et aussi envoûtant qu'addictif. Un énorme disque plutôt passé entre les mailles disloquées de la reconnaissance. Merci à la Craip' d'avoir lutté contre cette injustice. Un énorme disque.

Ampere - Like Shadows - 14 / 20 Le 01/09/2011 à 22H47

J'ai un respect infini pour Ampere et pourtant je mettrais un bémol à la bienveillance de mes copains. Pourquoi ? Parce que des albums comme ça d'emo-violence, on a des dizaines et des dizaines désormais. Alors on me rétorquera: "Oui mais ce sont des albums qui ont copié sur Orchid et Ampere". Certes, l'influence, l'aura, la place des ces groupes dans l'Histoire du screamo n'est plus à démontrer, mais justement, quand on a ce statut, il faut essayer le défendre et offrir autre chose, ne pas se reposer sur ses acquis. "Escapispm Pt. II" est chanmé, "The Submerged Tenth", "Statement Of Capitulation" ont aussi un indubitable charme. Mais on est en 2011.

Cassilis - My Colors - 14.5 / 20 Le 12/07/2011 à 17H21

Remercions Falbala pour cette chronique, car elle permet à Cassilis de faire son entrée sur Metalorgie et d'agrandir la famille ici-bas des groupes de la scène de Philly.
Les choses ont changé en effet depuis le premier effort. Exit le screamo brouillé/brouillon/poisseux et bonjour le hardcore déstructuré à la Botch. Ca braille sec, ça décontenance et l'urgence est effectivement le fil rouge. Même si tout ceci n'est pas nouveau.
Mention spéciale à "My colors", titre bien marquant, qui se grave dans le crane à coup de lames de rasoir.

LastDaysOfApril - Gooey - 15 / 20 Le 02/06/2011 à 16H50

Last Days of April demeure à l'abri du succès, de l'agitation, de la hype. Il garde cette identité prégnante, ces albums parcourus par ce sentiment de fragilité et de lyrisme (Why so hasty ?).

Encore des titres de toute beauté (All the same, Why so hasty ?, If).

Attention à ne pas se laisser illusionner par les premières écoutes qui peuvent faire croire à un album léger mais sans plus. C'est en réalité un très très bel opus.

Grown Ups - More Songs - 15.5 / 20 Le 25/05/2011 à 16H15

Paradoxalement, alors qu'il est dans la veine emo-shinny et qu'il emprunte les bonnes recettes du punk rock mélodique, ce disque n'a pas l'immédiateté d'autres opus du genre.
Il lui faut du temps, des écoutes répétées, des "secondes chances".
Alors, survient la lumière - La première partie de "Pears", d'"Orange Cat" (revisitée par rapport au EP, "are you shitten me?" - et il devient difficile de s'en départir.
Pur disque et chronique très touchante.

Defeater - Empty Days & Sleepless Nights - 16 / 20 Le 18/05/2011 à 02H46

Etant enfant aussi bien du hardcore que de la folk, je me délecte des 4 derniers titres qui sont un petit EP à eux tout seul et que j'écoute aisément en boucle. Et puis quelle audace d'imposer ça dans ce genre de musique.
Pour le reste, je suis tout autant subjugué par l'émotion dégagé des titres HxC, avec ce chant dont le cri semble si nécessaire, si cathartique. C'est du très grand.

Bowerbirds - Upper Air - 14 / 20 Le 17/11/2010 à 10H29

Moi aussi, j'aime bien cet album qui navigue entre douces mélancolies et sourires ingénues. Tout en gardant un style assez dépouillé, la base folk est joliment ornée d'un pluri-instrumentalisme et d'une variation des thèmes musicaux. J'aime. Et la chro est chouette aussi.

Battle Of Wolf 359 - Split avec Resurrectionists - 15 / 20 Le 05/10/2010 à 19H04

Putain cte boucherie.

L'intro de Resurrectionnistes, avec ses samples de lames qui égorgent, annonce la couleur. Ta gueule dans une moissonneuse-batteuse, voilà tout. De la haine et de la folie partout. Eprouvant.

Quant à BOW359, pff, quel grand oui une nouvelle fois, quelle grande jouissance, dès ces premières notes de Rimba (morceau dément, tout comme "Born Into Fire"). Les dudes sont méchamment en train d'imposer leur patte sur le mouvement skramz.

Choke Up - Choke Up EP - 14 / 20 Le 31/07/2010 à 15H27

Clairement à la lisière des forêts incendiées de Comadre et The Lawrence Arms ; avec de l'énergie et de la fougue à revendre. Spécifiquement sur la première partie de l'Ep qui envoie bien de la bûchette.

L'Antietam - Family - 16.5 / 20 Le 10/05/2010 à 15H42

Family est difficile à cerner car il refuse l'encerclement et la circonscription à première vue. Trop grand, trop éparse, trop vaste: trop insaisissable. Il va là où l'émotion le guide, au gré des rythmes, des sentiments, des inspirations. C'est une œuvre qui laisse complètement bouche bée, une œuvre qui rend fou tellement elle regorge de moments à se damner !

Merci à cette chro donc d'être là pour rappeler qu'il FAUT écouter ce dique ; encore et encore.
Car, qu'on se le dise, Family arrache tout.
Ultime.

Uncommonmenfrommars - Functional Dysfunctionality - 13 / 20 Le 15/02/2010 à 14H41

Je me situe à mi chemin d'entre vos divers commentaires: pas d'enthousiasme délirant, mais pas de nausée non plus.

On sent que ça cherche à évoluer, que ça se veut plus mature, plus étoffé (violoncelle, claviers), moins ado-crotte de nez-pizza.
Ca accroche gentillement, ça se savoure sur 12 pistes comme une grenadine sur une terasse de la Napoule, sans stresse ni pression.
Des titres comme "Bad Ideas", voire "My Life season" ou "My White russian", sont frais comme tout.

Mais au final, ça reste quand même un album sans réel génie, avec des gros creux, probablement un peu trop long,
et étonnamment mou par moment pour un opus se réclamant "punk rock".

Mais les Unco sont un groupe sympa et leur longévité/activité méritent qu'on les salue,
so...

Nuage de tag
Ses prochains concerts
Aucun concert à afficher