Profil consulté : 68 fois.
12 commentaires

Derniers commentaires (6 / 12)

Tool - Fear Inoculum - 16 / 20 Le 05/09/2019 à 21H14

Première chose: le contexte
1: L'attente : Mais qu'est ce qu'il se passe avec tool ?
Fan de la première heure j'ai découvert récemment que tool était subitement devenu LE groupe de "métal" le plus attendu du moment, alors que..ça fait 12 ans qu'ils n'avaient plus rien sortis ! Pour moi cette soudaine hype est aussi inattendue qu'incompréhensible. Et tout cela à mon avis va beaucoup jouer sur la façon dont cet album va être reçu. Est-ce que tool est fait pour être dans la hype comme ça ? Pour moi 1000 fois non, il ne faut pas être pressé, 13 ans pour un album ça vous laisse imaginer l'était d'esprit des bonhommes.
2. Les précédents albums: Si il y a de l'attente c'est forcément que les gens connaissent déjà le groupe via ses précédents albums, tous notés proche de la perfection, évidemment cet album sera jugé dans la continuité de tout cela.
3.Internet: tool s'est toujours refusé à mettre sa musique en ligne, subitement ils la mettent partout et on a pu comme moi découvrir l'album sur youtube, une grande première. Pour le mieux ? Je pourrais jamais savoir si mon avis aurait été différent en le découvrant en version physique mais ça a surement une influence c'est incontestable.

Et donc en faisant abstraction du contexte au maximum
Qu'est ce que ça vaut ?
Et bien déjà pour toutes les raisons que j'ai cité ci-dessus il me semble compliqué de juger après une écoute. Il n'est clairement pas mauvais, mais il n'est pas exceptionnel non plus. C'est le premier album de tool qui ne me met une claque, et ça c'est quand même décevant je dois me l'avouer. J'ai lu quelque part que l'album était peu inspiré, je pense que c'est ce qui résume le mieux les failles de ces nouveaux morceaux. Tout est de grande qualité mais j'ai l'impression de très bon musiciens qui brodent autour d'un thème qui ne mérite pas tout ça.

-Les mélodies ne sont pas inspirées. L'impression de les avoir déjà entendus 100 fois, comme si elles avaient été générées aléatoirement par un ordinateur dans lequel on aurait rentré l’algorithme : tool

-Beaucoup de rythmiques rébarbativess, à base de cordes à vide, tatatata tatatata.
Le résultat c'est une impression de morceaux trop longs pour rien, que cette longueur n'apporte rien de plus.

-L'album manque également de morceaux différents. En gros il y a un type de morceau et des interludes. il y a en fait 6 "vrais" morceaux, qui fonctionnent tous selon le même schéma.

- La nouveauté est quasiment inexistante. A part quelques sons de synthés (acess virus) donc c'est le même synthé qu'a toujours utilisé maynard il est simplement plus mis en avant, et quelques clap de tr-808, c'est vraiment très maigre. Pourtant je ne pensais pas être capable d'accepter une vision différente de tool après avoir idolâtré lateralus, mais 10000 days m'avait fait changé d'avis. Il y avait des vrais nouveautés dans 10000 days, des morceaux très différents dans leur structure, dans les sonorités, ici franchement c'est presque le néant.

- Le mastering est inégal. Il y a plusieurs passages qui saturent franchement. Je me servais toujours de lateralus de tool pour montrer les avantages de ne pas faire des mastering écrasés au maximum, et bien je ne me servirais pas celui-ci...
J'avais découvert invincible en live, je l'avais trouvé bien plus impressionnant, la version studio est très plate. C'est bien on entend tout, mais ils ont sacrifiés la dynamique et la profondeur pour avoir un mastering dans l'air (dégueulasse) du temps. Peut-être que ces morceaux seront à découvrir en live.
Vu que tool change toute ses habitudes peut-être sortirons t-ils finalement un blu ray live qui donnera justice à ces morceaux ?

Korn - The Serenity Of Suffering - 18 / 20 Le 23/10/2016 à 16H48

Bon une vraie critique, parce que pour l'instant les deux autres..enfin le casque... c'est pas dans les fesses qu'il faut le mettre hein..
Que les dieux du métal me pardonnent d'avoir été gentil avec Korn pendant toutes ces années. Ce groupe a révolutionné le monde du métal, combien de groupes peuvent en dire autant et qui depuis a fait ça ? Personne.
Mais depuis des années, depuis le départ de Head en gros, il manquait toujours quelque chose, le style évoluait, comme toujours, mais ça passait plus.
Et critiquer Korn parce que leur style change ça rime à rien puisque c'est l'essence même de ce groupe, donc difficile de faire une critique objective. Est-ce que c'est le groupe qui a vieillit ou est ce que c'est nous ? Est ce qu'on peut en vouloir à un groupe de vieillir ?
Mais quand j'entends ça, putain, j'ai envie de les insulter !
Que les dieux du métal me pardonnent de ne pas les avoir insultés plus tôt quand on voit ce qu'ils sont capables de sortir maintenant! Ça c'est Korn putain !
C'est pas l'exercice de style qu'ils nous servent depuis des années, Korn joue de la pop, Korn fait du dubstep, Korn fait un album avec ross robinson pour faire comme avant.
Non, Korn n'a jamais été un groupe nostalgique, pourquoi vouloir faire comme les autres quand on a inventé son propre style ?
Pour moi cet album se place juste après Untouchables, comme si il y avait eu une faille dans le continium espace temps, on vire tout ce qui a été fait après et on redémarre sur de bonnes bases.
La continuité est enfin retrouvée, et la continuité de Korn c'est de constamment évoluer mais avec son style.
Là, la base c'est le son de Korn, un son juste ENOOOORME,
passez de the paradigm shift à the serenity of suffering, la différence de puissance est juste hallucinante, étant ingénieur du son je pense avoir quelques notions dans le domaine, dire que la production est dégueulasse...enfin je trouve pas de mots, achète toi un dt770pro, si tu trouves le son encore dégueulasse, achète toi des sonotones. Enfin je me fais pas de soucis pour les hater, j'ai aucun doute que le succès de cet album va les laisser sur la touche.

1.Insane

Bon dès les premières secondes de ce morceau on comprend qu'on est pas dans Untitled, ça fait quelques années qu'on sait que Jonathan Davis a un cri guttural juste hallucinant, assez peu utilisé dans les albums, là c'est le cas et c'est monumental. Clairement ils ont pas peur de faire du métal, comme on en avait l'impression quelque fois par le passé. Bon morceau mais pas le plus surprenant.

2.Rotting in vain
Le premier single à être sorti, clairement pas le meilleur, on dirait un morceau sortis des enregistrements de the paradigm shift, mise à part le retour du "Korn scat" qui fait vraiment zizir, le refrain est un peu faiblard.

3.Black is the soul
Bon le début, si on a suivit la sortie des singles, on connait déjà, c'est donc maintenant qu'on découvre. Et là on est de retour dans le futur ! Beaucoup plus moderne que les deux précédents titres, on retrouve des mélodies qu'il y avait sur the path of totality mais avec le son de Korn cette fois et ça change tout un bon coup de whaaaaaamy. Break dantesque bien dissonant très cool.

4.The Hating
La jeunesse de la voix de John sur celle là est juste dingue, à se demander si c'est pitché, le pré refrain est énorme on voit le chemin parcouru depuis life is peachy, c'est une partie qui aurait pu se retrouver sur cet album mais ici elle est plus maitrisée et...plus violente. Le refrain émo j'accroche beaucoup moins.
Le break par contre...pour moi le meilleur de tout l'album ! Sérieux vous pouvez faire ça !? Je savais que John pouvait faire son cri guttural pour les moments violents mais je pensais que c'était plus par défaut, car il pouvait plus gueuler comme avant, mais là c'est dingue on dirait que sa voix n'a pas vieillie, la recherche de son sur la guitare est géniale, ça ressemble à aucun break que Korn a déjà fait et ça reste du Korn à 100%.

5.A Different World (feat.Corey Taylor)
Bon la rencontre entre deux monuments du néo métal forcément sur le papier ça fait parler. Perso je m'en faisait pas plus une montagne que ça, j'ai jamais considéré Korn comme un bon groupe de featuring, ya des gens qui savent faire ça et en faire un truc de dingue comme papi cavalera, mais pas Korn. N'empêche que c'est un bon morceau, le riff principal ressemble un peu trop à beat it upright et le refrain fait déjà entendu genre twisted transitor. Mais globalement ça sonne neuf quand même, retour de l'utilisation de la bonne vieille snare electro façon tr808 pour le couplet, c'était une nuance qui avait fait une grosse différence aux débuts de korn, cool qu'ils pensent à l'utiliser à nouveau. Le break de corey est juste énorme rien que pour ça ça valait le coup.

6.Take me
Un morceau très simple mais avec pleins de petits détails. C'est dur à expliquer mais je trouve qu'il y a des mélodies à la Korn, et ce morceau en est truffées. A l'intro on se croirait revenu dans life is peachy mais ça part vers complètement autre chose, il y a pleins de petits détails dans le refrain, globalement les synthés sont bien mieux utilisés dans cet album qu'avant. Encore un break cool, comme j'en ai jamais entendu avant chez eux, avec une mélodie jazzy au chant qui amène un décalage à l'ensemble vraiment surprenant.

7.Everything Falls Apart
Le travail sur le son sur cette piste est juste dingue.
De la dissonance à nouveau dans l'intro, ça avait totalement disparu de Korn ça revient en force dans cet album. Un couplet avec du palm mute en aller retour, c'est assez rare dans toute la discographie de korn pour être signalé. Le refrain change de rythme ça surprend c'est cool, un petit peu orgy dans la mélodie. Un break bourrin, pas le meilleur dommage.

8.Die Yet Another Night
Pas accroché à cette piste, un couplet peut être trop similaire à celle d'avant, donc redondant. EDIT: Nan en fait elle est très cool ! :D

9.When You're Not There
Un peu la même critique que pour celle d'avant, le refrain est cool, et les bruitages sur le passage lourd sont intéressants, mais globalement pas assez de prises de risques, un peu ennuyeux.

10.Next In Line
Bon je commençais à me dire qu'ils avaient intérêt à balancer un truc lourd pour rattraper ces deux pistes bof, et c'est par ici !
Clairement on a pas tous les défauts des 2 précédents morceaux, ici ya de la prise de risque, c'est original. Nouveau son utilisé pour le couplet, la structure est originale, ce qui sert d'intro n'est pas le refrain et la façon dont john se place dessus est surprenante, le break est marrant, globalement c'est un morceau un peu clownesque. Le scratch était peu être pas utile.

11.Please Come For Me
Un sacré groove dans ce morceau, ya vraiment dans ce morceau un feeling proche de ce qu'on pouvait avoir dans le tout premier album, surtout le riff d'intro. Le refrain me fait penser à no one's there et dirty (qui commence aussi par les paroles "no one's there"), bref un bon final à la Korn pour un bon album.

Le premier que je vais acheter de Korn depuis Untouchables, ça veut dire ce que ça veut dire.
Ya de la vraie nouveauté dans cet album, des trucs qu'ils avaient jamais fait, tout en gardant leur identité, ce qui manquait à tout leurs albums depuis Untouchables. C'est extrêmement difficile de réussir à faire ça après autant de temps, vous connaissez beaucoup de groupe qui après 22 ans arrivent encore à se réinventer comme ça ?
Grand respect pour ces gars là, pour être capable de se remettre en question comme ça après tout ce temps faut être un sacré artiste et une sacrée personne.

Ps: SUBVERSION, l'album de Slipknot, tu veux dire celui auquel tu as mis 0 ? Je dois être moins rebelle que toi moi j'avais mis 0.5 ! A ce niveau de mauvaise foi c'est de l'art ! Enfin surtout qu'il me semble pas que c'est toi qui avait parlé de production dégueulasse, mais bon... content que tu te sois exprimé tu m'as bien fait rigoler ! Merci bro !

Korn - Follow the leader - 20 / 20 Le 22/11/2015 à 18H57

Je vais pas discuter de la qualité de l'album ma note suffit à donner mon avis. Mais franchement, que vous aimiez ou non; qui depuis ce follow the leader, a sorti un album aussi novateur, aussi différent de tout ce qui se faisait ?
Depuis, j'ai jamais ressentis ça, le sentiment de faire un saut dans le futur et découvrir une zic qui semble venir de nulle part, n'avoir aucune attache avec le présent.
Ensuite j'ai écouté pleins d'autres trucs qui m'ont fait ressentir des choses très fortes, et des trucs qui font plus sérieux sur le C.V que Korn, des trucs plus classes à dire devant les puristes, c'est vrai, mais....
Korn c'est le dernier groupe à avoir crée un genre, ça se respecte, très peu l'ont fait dans toute l'histoire, c'est juste phénoménal.
Quand t'es ado cette énergie est irremplaçable et je plains les kids d'aujourd'hui que je vois se précipiter sur ce qui se faisait avant. Pour nous à l'époque "avant" c'était synonyme de "has been", c'est cet album qui m'a fait découvrir Korn, même si des fois je m'amuse à cracher sur ce groupe, comme pour cracher sur cet âge ingrat, la vérité c'est que c'est le groupe le plus important de ma vie.

Marilyn Manson - Mechanical Animals - 20 / 20 Le 13/08/2015 à 04H36

Pfff cet album.....Du pur génie, je peux comprendre qu'on puisse passer à côté tant il est hors normes. Un OVNI. Nan le diable, les flammes, les croix tout ça, nan....franchement.... c'est ptêt choquant pour une Amérique puritaine, perso je m'en fout, c'est du folklore. Mais là cet espèce de démon chimique, androgyne roswellien, une musique agressive(parfois) et coloré (tout le temps).Ca m'a bien plus mis une claque, qu'une esthétique sombre déjà vu milles fois. Un ziggy stardust certes, mais inquiétant, une chimère qui a muté en ingurgitant les saloperies que le monde moderne lui a donné, un truc vraiment flippant sur lequel on a aucune emprise, rien de terre à terre.
L'esthétique aussi, le couvercle bleu turquoise de la boite à cd, les références aux medicaments, la chimie, etc.... En sortant de son personnage en noir et blanc il a pu explorer tellement plus de choses. Il a pris tout le monde à contre pieds et en plus c'est pas juste de la provoc, c'est tellement bon musicalement.
Les sons de synthé de Pogo... Les meilleurs parties electro sur du rock/metal que j'ai entendu de ma vie avec celles de rammstein.
Great Big White world= Pas une seule partie, pas un seul son, de ce morceau est basique ou déjà entendu. A une époque où on ne jure que par des guitares avec un son aussi lourd qu'une basse être capable de faire un riff/lead sur une corde c'est juste s'affranchir des lois de la physique, être en apesanteur. Pas un hasard que l'espace soit un thème récurent de l'album. Ya tellement de données techniques pour prouver que cet album a été soigné jusqu'au moindre détail que ça prendrait trop de temps de les énumérer. Les mots manquent quand ça arrive à ce niveau là c'est pour ça qu'on fait des disques.

Marilyn Manson - Eat Me, Drink Me - 10 / 20 Le 13/08/2015 à 04H09

Slipknot - .5: The Gray Chapter - 14 / 20 Le 31/10/2014 à 18H28

LES PLUS:
-BEAUCOUP D'ENERGIE, c'est limite ce qui définie le mieux cet album et qui manquait cruellement depuis Iowa
-Les samples et percus (plus de nuances) ont enfin une vraie place et apportent beaucoup plus que sur tous les anciens albums réunis
-Moins calculé, moins conceptuel, du coup on peut trouver ça plus fade comparé à eyeless, wait and bleed, et spit it out; des morceaux avec des concepts très différents qui s'enchaînaient comme c'était la mode dans le néo-métal. Ici la base reste la même sur tous les morceaux et ça se joue dans les nuances de composition. On peut voir ça autant comme un défaut qu'une qualité.

LES MOINS:
-Pas vraiment convaincu par le nouveau batteur...Je ne sais pas comment s'est passé le travail de composition et qu'elle a été sa place dans le processus, mais je trouve qu'il sert juste à donner le tempo là ou Joey changeait complètement le visage des compositions.
Un style trop linéaire, pas pour rien dans le sentiment énergique qui se dégage de l'album, mais aussi pour moi à la base du sentiment d'overdose à écouter toutes les pistes à la suite. Et un son beaucoup beaucoup trop impersonnel.
-Toujours du mal avec les mélodies émo de corey mais bon je finirais ptêt par m'y faire, ou pas.

Bref dans le top 3 de leurs albums selon moi avec le premier et IOWA, je serais curieux de voir si c'est un avis partagé, si c'est le cas ils auront réussis un sacré coup.

Voir la suite
Ses prochains concerts
Aucun concert à afficher
Vu en concerts
Psykochik n'a pas encore ajouté de groupes vu en concert.