Defeater - Letters Home - 10 / 20 Le 25/07/2013 à 00H03

Bof, Defeater s'autoparodie. L'album n'est ni mauvais ni bon en soi mais... est si médiocre et peu inspiré et ça fait mal venant du groupe qui m'a maintes fois mis des claques à chaque sortie. Dommage. Un peu de changement ne ferait peut-être pas de mal pour la prochaine fois non ?

Bring Me The Horizon - Sempiternal - 14 / 20 Le 06/03/2013 à 19H55

Attendu au tournant, Bring Me The Horizon revient avec un album assez surprenant et différent de leurs précédents opus. Un virage rock mélodique s'opère par l'ajout d'un membre aux claviers (encore plus présents qu'auparavant), et un chant clair qui occupe désormais la majeure partie de l'album. J'avoue être agréablement surpris par l'évolution de ce groupe, pratiquant autrefois un deathcore des plus banals; puis un metalcore aux relents neo; catchy mais monotone sur la longue, qui nous fournit maintenant en plus du metalcore habituel, une sorte de rock métallique rappelant Linkin Park ("Can You Feel My Heart", "Go To Hell, For Heavens Sake", "Sleepwalking") et 30 Seconds To Mars/Underoath ("And The Snakes Start To Sing", "Hospital For Souls"). Concernant le premier style, pas de surprise si ce n'est qu'il est nettement mieux exécuté qu'auparavant (pas de breakdowns à foison ni de refrains poppy au chant clair autotuné comme les collègues du genre) et que ce chant mi clair/mi crié apporte une touche d'aggressivité nouvelle, s'agrémentant parfaitement aux gang vocals. Je regrette tout de même "Anti-Vist", sur lequel le groupe s'autoparodie et retombe au niveau de Suicide Season, un morceau qui fait tâche donc. Autre point noir, l'intro de "Crooked Young" qui est un copié collé de celle de "It Never Ends". Quant au nouveau style pratiqué, je retiens surtout "And The Snakes To Sing", très aérien, morceau le plus marquant musicalement et le plus réussi à mon goût tant il montre à quel point le groupe a muri.

En bref, avec Sempiternal, Bring Me The Horizon se retrouve le cul entre deux chaises. L'ensemble est tout de même plus diversifié et moins indigeste que son prédécesseur. Maintenant, j'espère de tout coeur qu'ils vont aller au bout de leurs expérimentations dans le futur, et ainsi s'éloigner d'un metalcore certes efficace, mais peu créatif et lassant au final.

Bullet For My Valentine - Temper Temper - 6 / 20 Le 03/02/2013 à 18H13

Sur la descendante depuis Scream, Aim, Fire, le groupe n'est pas près de sortir la tête de l'eau avec un album aussi inutile. Pour faire simple, la recette n'a pas changé d'un poil depuis les débuts si ce n'est des morceaux désormais bien moins efficaces et accrocheurs qu'auparavant. Il s'en suit alors une successions de plans archi-bateaux et basiques, de riffs tous plus similaires les uns que les autres. Un ersatz de toute la scène metalcore de ces 10 dernières années en somme.

Funeral For A Friend - Conduit - 7 / 20 Le 27/01/2013 à 18H41

Après avoir surpris en 2011 avec Welcome Home Armageddon, qui renouait avec les riffs et l'aggressivité des débuts, FFAF se retrouve amputé du pivot du groupe (le batteur/screameur) et nous sert un album dénué de tout ce qui m'a fait aimer le groupe au départ. Point de riffing technique heavy, de leads mémorables, de mélodies accrocheuses et de refrains à scander, les 5 gaillards foncent tête la première dans un metalcore (trop) direct et réchauffé, en ayant malheureusement oublié d'amener leur créativité avec.

Linkin Park - Living Things - 11 / 20 Le 21/09/2012 à 21H57

Joli ramassis des clichés sortant habituellement de la bouche de gens indignés par la musique easy listening... manquait plus qu'un classique "c'est trop commercial" et on avait un champion.

Sinon, cet album m'a surpris bien que ça ne casse pas des briques. En réalité, et j'ose l'admettre, c'est le côté surefficace ou vite écouté/vite digéré des deux premiers albums que j'aimais chez ce groupe à l'époque des deux premiers albums et que l'on retrouve ici. Pour être franc, ces gus ne sont vraiment pas fait pour l'expérimentation (en témoigne la bouse qu'était A Thousand Sun) et la pop rock gentillet ne leur sied pas vraiment (en témoigne Minutes to... mea culpa, j'exagère. Living Things est tout aussi pop haha).

Architects - Daybreaker - 8 / 20 Le 31/07/2012 à 15H29

Mouai, un chouilla moins mauvais que The Here And Now. Après avoir pompé Comeback Kid, Architects opte pour l'auto pompage et on se retrouve avec les même accords dissonants/refrains/chant clair réutilisés à outrance. Ou est passé la creativité d'un groupe qui a jadis pondu des perles telles que Nightmares et Ruin ?

Thrice - Major/Minor - 10 / 20 Le 09/06/2012 à 00H39

C'est bien la première fois qu'un album de Thrice ne m'emballe pas. Si j'avais complètement adhéré à l'orientation rock bluesy de "Beggars", jusqu'à le sacrer comme étant l'un des meilleurs albums 2009, ce "Major/Minor" m'indiffère. Dans le fond, le style reste similaire au précédent album mais c'est dans la forme que ça grince. Tout d'abord, quasi tous les morceaux partagent le même tempo d'où une monotonie qui s'installe très vite (deuxième moitié d'album passable). Cette même monotonie qui s'installent même au coeur des morceaux, qui semblent prêt à exploser mais qui malheureusement restent au point de départ, en bref c'est très voire trop mou. Dommage pour un groupe qui a su brillament jouer sur les dynamiques avec "Vheissu" par exemple.

Rise Against - Endgame - 6 / 20 Le 08/04/2012 à 00H13

Comme vous le savez bien, d'album en album Rise Against s'est assagi pour virer dangereusement vers du rock de stade bien taillé pour les radios (une envie de rivaliser Foo Fighters ?).
Appeal To Reason, bien que subitement plus pop que ses prédecesseurs, n'était pas si mal et comportait un bon mix entre le gros rock de stade qu'ils pratiquent depuis 2006 et le punk rock plus proche des premiers albums. Mais ce Endgame... bon sang mais qu'est ce qui leur est arrivé entre fin 2008 (sortie du précédent effort) et 2011 ? Ne serait ce pas leur propension à enchainer les tournées dantesques qui leur a joué des tours ? Quoi qu'il en soit, c'est déboussolé que j'en ressors de ce dernier opus. Rise Against n'est désormais que l'ombre de lui-même, du punk rock même pas accrocheur et énergique pour un sou. Ca recycle un ancien riff par ci, un ancien refrain étrangement similaire par là, une ligne de chant milles fois entendues de ce côté ici... bref Rise Against est bel et bien en panne d'inspiration. Néanmoins, on sent qu'il reste encore des élans de rage dans Help Is On The Way ou Satellite mais cela reste bien peu pour me satisfaire.

Daitro - Y - 18 / 20 Le 03/03/2012 à 19H21

Un album qui prend aux tripes. Un must have dans le genre, Daïtro a rendu son screamo accessible... d'ailleurs est-ce toujours du screamo ? Disons plutôt que Daïtro s'est, au fil de leur carrière, forgé leur propre style. Ce "Y" en est tout simplement leur apogée.

Bon c'est pas tout mais espérons qu'un repressage vinyl se fasse !

Bring Me The Horizon - There Is A Hell, Believe Me I've Seen It, There Is A Heaven Let's Keep It A Secret - 12 / 20 Le 02/03/2012 à 16H24

Bring Me The Horizon semble être l'exemple parfait du groupe dont la notoriété est gâché par son image (têtes d'emokids à claques) et sa fanbase. Pourtant leur musique est au-dessus de ce qui se fait actuellement sur la scène metalcore/scenecore. Certes, le groupe s'approprie le metalcore du moment mais l'aggrémente de gimmicks bien sentis. Tout d'abord, le chant clair est plutôt bien placé, et évite les refrains putassiers que l'on entend habituellement. Ensuite, les riffs, parfois à la limite du neo (et rappelant les débuts de Slipknot au passage) ont ce côté groovy qui rend le tout très accrocheur. De plus, des passages pseudo post rock et imprévisibles varient l'ensemble. Alors après tous ces points, pourquoi Bring Me The Horizon est-il tant détesté ? Je pense, et c'est l'un des problèmes de la majorité des groupes de metalcore, que leur musique est trop répétitive. Comme le dit la chronique, si vous avez écouté Suicide Season, on ressent un gros air de déjà entendu qui gâche l'écoute de cet album. Aussi, trop de riffs sont interchangeables tant ils sont similaires entre eux et au fûr et à mesure qu'on écoute l'album, le tout commence à devenir prévisible.

Bref, ça reste un album sympathique même si répétitif et trop similaire à son prédécesseur. Y'a du potentiel, et je pense que ce groupe pourrait sortir quelque chose de très bon mais pour cela, va falloir changer la recette sur les futurs albums pour éviter la stagnation, au risque de perdre une partie de ses fans.

Junius - Reports From The Threshold Of Death - 10 / 20 Le 28/02/2012 à 02H00

Plusieurs mois après sa sortie, je reste toujours partagé. Dès le premier morceau, on s'aperçoit que Junius a voulu durcir sa musique et ce au détriment des interludes et mélodies que j'ai tant aimé sur les précédents efforts. A chaque écoute, je reste sur ma faim. Le côté "épique", ces sortes de crescendo post-rockien ont complètement disparu pour laisser place à un metal atmo, certes plus efficace et direct mais aussi beaucoup plus prévisible.

Bref, un album que je trouve moyen.

Hopesfall - Magnetic North - 16 / 20 Le 28/02/2012 à 01H46

Album qui a l'air d'être passé complètement inaperçu, sûrement à cause du four qu'à provoqué A-Types à sa sortie... Honnêtement, ça sonne comme un mélange de A-Types (sans les gimmicks emo radiophoniques) et de The Satellite Years (grosse touche space-rock ou atmosphérique si vous préférez + quelques parties plus hargneuses) mais le tout est parfaitement maitrisé. Je comprends qu'énormément de fans aient été déçu par le précédent opus et l'ont ainsi renié mais oubliez tout ce que vous connaissiez de Hopesfall et jetez vous sur ce Magnetic North. Il en vaut vraiment la peine.

Into It. Over It. - Proper - 15 / 20 Le 11/12/2011 à 14H09

Superbe album qui a pour seul défaut sa courte durée. Procurez vous le deuxième full lenght qu'il a sorti cette année, "Twelve Towns" qui a une ambiance un poil plus mélancolique.

Trivium - In Waves - 7 / 20 Le 29/11/2011 à 22H34

Une vraie déception après Shogun, qui même si pas totalement réussi avait sû innover un peu. Trivium tourne en rond et nous repond du métalcore bateau comme on pouvait en entendre en 2005. Le découpage de l'album en plusieurs parties (avec interludes) aurait pu être une bonne idée si son contenu n'était pas aussi banal. Ce n'est pas non plus une daube monumentale mais c'est NETTEMENT en dessous de leurs capacités. Reste plus qu'à se ressaisir...

(attends, y'a vraiment des gens pour qui cet album est du thrash metal melo ? ça devient encore pire que In Flames tout ça...)

Thursday - No Devolución - 16 / 20 Le 25/11/2011 à 21H12

Thursday nous quitte avec un dernier chef d'oeuvre...

Thursday - Common Existence - 13 / 20 Le 25/11/2011 à 21H10

Sûrement l'album que j'aime le moins, non pas que les chansons soient mauvaises. Au contraire, il n'y a rien à jeter par contre il n'y a aucune cohérence. J'ai l'impression qu'ils avaient le cul entre deux chaises : retour à un post hardcore plus virulent ou bien la suite des expérimentations commencées sur le précédent album ? Malheureusement, ces deux facettes sont mal mélangées ce qui rend l'écoute assez difficile. A écouter chanson par chanson pour les apprécier à leur juste valeur.

Thursday - A City By the Light Divided - 17 / 20 Le 23/11/2011 à 22H38

Un petit ovni dans la discographie de Thursday, très pop mais non dénué d'émotion et de rage. Cet album signe aussi le début de leur collaboration avec Dave Fridmann qui fera énormément de déçus mais ils s'en ont bien sorti.

Lostprophets - The Betrayed - 10 / 20 Le 11/11/2011 à 21H59

Maintes fois repoussé, cet album est décevant. Retour en 2007 où le groupe était en plein enregistrement du potentiel quatrième album. Celui ci nous gâtait de video studio bourré d'extraits prometteurs annonçant un retour à un son plus brut et couillu. Les nouvelles chansons lives de l'époque le prouvaient. Malheureusement rien ne s'est passé comme prévu... l'album quasiment fini, le groupe a préféré le supprimer pour recommencer à zéro et l'autoproduire. Nous voilà donc en 2010 avec ce The Betrayed et le constat est décevant. On connait le potentiel tubesque que le groupe a déjà démontré maintes fois sur les précédénts albums, ici il frole malheureusement la soupe avec les très niais "Where We Belong" et "Dirty Little Heart" avec son synthé dégueulasse. On retrouve quelques chansons plus bourrines comme Dstryr/Dstryr et Next Stop Atrocity or cette dernière semble aseptisée et forcée par rapport à l'ancienne version live/studio. Le reste de l'album se range entre le pas mal et le médiocre. Par rapport à ce que j'attendais du groupe, rien ne ressort vraiment. J'ai l'impression de me retrouver avec une pelleté de tubes se succédant les uns après les autres avec une pseudo cohérence que le groupe essaye d'apporter avec le retour des interludes (qui franchement n'ont rien à faire ici). La production est aussi à blamer : le chant et la batterie sont surmixées, les guitares semblent suraigues et les synthés/effets manquent de présence.
Bref, j'espère que ce n'était qu'une mauvaise passe et que le groupe va se ressaisir sur les prochaines sorties... en attendant, je prie pour qu'ils sortent cet album fantome.

Blink-182 - Neighborhoods - 10 / 20 Le 03/10/2011 à 22H39

J'en attendais rien et j'ai plutôt été surpris. On retrouve non pas Blink là ou l'a laissé en 2003 mais plutôt une synthèse des side projects qui ont suivi et de ce qui a précédé "Untitled". C'est peut-être la le gros bémol, si ils avaient su se détacher de leur pop-punk habituel en 2003 en expérimentant et proposant une facette sombre à leur musique, ici c'est en quelque sorte le retour aux mélodies ensoleillées et aux chansons plus simples quoique le fond ait tout de même changé (plus de synthés). Bon ça reste pas mal pour un comeback, mentions spéciales à Kaleidoscope, After Midnight, MH et Fighting The Gravity (qui fait bien tache ici mais est la suite logique de "Untitled").

Oh et puis finalement j'abaisse un peu la note. L'album ne tient pas les écoutes, comme le dit "Digimortal", on s'ennuie fermement passé quelques chansons ce qui est un comble pour les auteurs de "What's My Age Again" ou autres "First Date"...

In Flames - Sounds Of A Playground Fading - 5 / 20 Le 22/08/2011 à 19H04

Une espèce de metal fm beaucoup trop prévisible à mon goût.

(ps : y'a rien de death melo là dedans)