Profil consulté : 10493 fois.
309 commentaires
Site web :
Last.fm : lastfm.fr/user/Pentacle666

Derniers commentaires (6 / 309)

Follow The Cipher - Follow The Cipher - 8 / 20 Le 29/08/2018 à 11H38

Pourquoi j'ai écouté ça moi ? On dirait du Sonata Arctica avec une voix féminine insupportable, des refrains niqués, des claviers immonde dont ne voudraient même pas Attack Attack ! et des effets Electo d'un goût si douteux que ça pourrait être allemand. Je mets ce truc au même niveau qualitatif qu'Amaranthe, c'est dire.

Immortal - Northern Chaos Gods - 11 / 20 Le 26/08/2018 à 23H10

Aparthiva Raktadhara - Agyat Ishvar - 13 / 20 Le 21/08/2018 à 11H30

Ca fait le taff ! Très Death Worship effectivement. Prod cracra, riffs et batterie pilonnée du démon, rien de neuf ou de surprenant, mais c'est cool d'écouter un groupe indien, surtout dans un pays dans lequel on n'imagine pas ce genre de groupes.

Lysistrata - The Thread - 16 / 20 Le 01/08/2018 à 12H01

Ca fait plaisir d'entendre en 2017 des jeunots faire du Rock. Du vrai, du passionné, du référencé, avec un vrai background Math Rock, Noise, Pop, Post-Hardcore et des influences 90's. De l'énergie, un bon vent de fraîcheur et des mélodies bien troussée. Lysistrata est en train de monté et de se faire un nom. et tant mieux car c'est amplement mérité !

Hangman's Chair - Banlieue Triste - 17 / 20 Le 12/06/2018 à 15H06

La classe absolue cet album ! Du Doom noyé d'influences Goth, des ambiances noires déprimantes et pourtant parfois très lumineuses, une voix incroyable, toujours très mélodique, mais jamais faussée, un son de batterie bien particulier, très froid, forcément... Ils ont réussi à aller encore plus loin que le pourtant excellent, This Is Not Supposed To Be Positive, ce qui n'était pas une mince affaire. Bravo !

Serpent Column - Ornuthi Thalassa - 15 / 20 Le 22/01/2018 à 17H18

Un disque un peu foutraque en effet, mais portés par des riffs de très bonne qualité qui me font autant penser à la vague islandaise qu'à celle norvégienne des années 90's (j'ai pensé au Nemesis Divina de Satyricon à plusieurs reprises). C'est principalement ce qui pousse à revenir quelques fois sur Serpent Column et ne pas les oublier après une écoute et demi.

Voir la suite