Profil consulté : 14 fois.
7 commentaires

Derniers commentaires (6 / 7)

Metallica - Some Kind of Monster - 14 / 20 Le 10/10/2009 à 19H02

Posons d'abord le décor : le film est un reportage sur un groupe qui a connu le succès, les tournées des stades de tous les pays du monde, et dont les membres sont multi millionnaires.
Problème : des tensions entre les membres se font de plus en plus sentir, le groupe est sur le point d'imploser, et Jason quitte le groupe. Peter Mensch et Cliff Burnstein, conscient qu'il sont en train de perdre la poule aux oeufs d'or qu'est Metallica, décide d'embaucher un psychologue à 40 000 dollars/mois pour résoudre le "problème".

Et c'est là que commence le film : alors je rejoins l'avis de lepermessiah, pour celui qui a connu, et vécu le règne de Metallica dans les 80's , le film est très violent : on y voit un groupe tenu par 2 egos absolument énormes (Soit Lars et James), dans lequel Kirk et Jason sont réduit au simple rôle d'employé, un manque d'inspiration évident (la scène ou le père de Lars conseille à ce dernier après avoir écouté ce qui devait être le morceau d'ouverture de leur prochain album : "Delete that " , est énorme et très représentative. Et on y voit également que les managers du groupe font faire à celui-ci à peu près tout et n'importe quoi,sont omni présents et omnipotents, quitte à aller contre son gré : la encore , la scène ou Metallica enregistre -bien malgré lui- des jingles pub (et l'explication des managers est édifiante : en gros , c'est pour continuer de passer sur certaines radios, donc décision purement monétaire, on est loin de l'artistique), est un coup de poignard pour celui qui connaissait le Metallica des années 80's, qui n'auraient jamais écarté les fesses de cette manière à l'époque.
Pour couronner le tout , le reportage est plus monté comme un "reality show" , avec happy end à la fin (ce qui ne manque pas de nous rappeller qu'on est bel et bien aux States).
Par contre mention spéciale aux membres du groupes, parce qu'ils n'apparaissent -dans certaines séquences- vraiment pas sous leurs meilleurs jours, et ils auraient pu "supprimer" des passages qui ne sont pas très flatteurs, mais ne l'ont pas fait. Ils ont choisi d'apparaitre sous des aspects parfois positifs, mais aussi négatifs, et je n'en connais pas beaucoup qui en auraient fait autant.

En tous les cas ça reste un documentaire à voir, même si l'on est pas fan du groupe : j'ai même envie de dire :surtout si l'on est pas fan , parce que la réalité n'est pas très belle à voir .

Metallica - Reload - 9 / 20 Le 10/10/2009 à 18H27

Ultra-metal a écrit :
"cette album ne doit pas etre considéré comme du métal mais du rock , cé tout "

Ah ben y'a pas de confusion possible de toute façons ! Pour moi le problème n'est pas vraiment que Metallica a voulu élargir ses sonorités, en se tournant vers le Hard Rock FM, et le heavy blues . Le problème est que dans ses styles de musique il y a énormément de groupes bien meilleurs que Metallica !! Et que si je veux écouter ce genre de musique, c'est sûrement pas un Load/Reload qui en représente la quintessence .
Question : grâce à quoi Metallica s'est rendu emblématique ? Grâce à ce qu'ils savent faire de mieux, du thrash/metal de très bonne qualité ; je veux dire par là que ce qui les a distingués des autres groupes de thrash, ce sont leurs compositions qui réussissaient à ajouter de la mélodie (et ce depuis Kill'Em All, qui contient de bonnes parties mélodiques, même s'il feront encore mieux avec les albums suivants) à leur thrash/speed metal.

Ca c'est la marque de fabrique Metallica, même si pour beaucoup de jeunes , c'est le Black Album qui est supposé être la "référence" .Alors que d'un point de vue historique, le B.A n'est que le début du Metallica mainstream et grand public, grâce à une refonte totale de leur musique et de son approche.

Pour moi, Metallica a 2 époques : pre, et post Black Album. Et voilà comment je résume les choses : ils ont fait 2 trilogies (correspondant chacune à une époque), et 2 albums à part (je ne classe pas encore Death Magnetic, vu qu'il est trop récent pour en parler avec suffisamment de recu)
1er Album : pose les bases, mais est à part pour son coté "amateur", qui lui confère tout son charme et sa fraîcheur

2ème, 3ème, et 4ème albums : 1ère trilogie, celle qui a établi Metallica comme un groupe culte dans le monde du metal. Il est aussi intéressant de constater que les albums ont la même structure, et le même producteur. D'une manière générale (bien qu'il y ait des exceptions qui confirment la règle), ceux qui ont adoré cette trilogie n'ont pas aimé la seconde, et sont en général plus âgés.

4ème, 5ème, 6ème album : 2ème trilogie, celle qui a établi metallica comme un groupe culte pour le grand public. Encore une fois, même producteur (mais évidement, différent de la 1ère trilogie, ceci explique cela).D'une manière générale, ceux qui ont aimé le BA ont aussi aimé les suivants, -ce qui parait logique-, sont plus jeunes, et ont découvert Metallica (voire le metal) avec le BA.

7ème album : inclassable, bien qu'il ait été produit par Bob Rock également, il ne ressemble pas à la 2nde trilogie. De l'aveu même de Rock, il a "produit" cet album en faisant l'opposé total de ce qu'il avait fait pour les BA/Load/Reload, et ça s'entend.

Metallica - S&M (live) - 12 / 20 Le 10/10/2009 à 17H31

Je suis toujours impressionné par ce qu'on peut lire sur ce live, qui n'est à mon avis qu'un live parmi d'autres de la période load/reload. On me rétorquera que l'originalité réside dans la collaboration avec l'orchestre, ce à quoi je répondrai que l'idée n'a absolument rien de nouveau. Que ce soit Deep Purple, Scorpions, mais aussi d'autres groupes avant Metallica ont eu cette "idée", et au final ça n'a jamais rien rendu de mémorable. Pire même, ça donne un coté très kitsch, presque "musique d'ascenseur".

Mais retournons à Metallica : déjà cette prestation, comme toutes celles de cette période, est polluée par les tics vocaux de James qui en fait des caisses, et surjoue parfois (comme dans "Nothing Else Matters"). Heureusement que depuis, il s'en est rendu compte et ne fait plus de "yeaah" ou "Hooh" tous les 3 mots.
Le problème est que le bon, voire très bon cotoie le franchement mauvais, donc il est difficile de donner une impression d'ensemble .
"Call of Chtulhu" démarre excellement ce live, d'autant que c'est une chansons qui n'avait quasiment jamais été jouée dans son intégralité avant. Si tout le concert avait été de cette qualité, on aurait eu un chef-d'oeuvre.
"One" est pas mal mais le final est plutôt raté (du coté de l'orchestre ), et bizarrement "Bleeding Me" que je n'avais jamais aimé auparavant prend ici une autre dimension , l'orchestre apporte réellement un plus , et je me surprend a apprécier cette version.
Voilà, je lui met 12, car certaines prestations sauvent l'ensemble mais il n'en demeure pas moins un live très (trop) inégal, que je n'ai jamais pu écouter/regarder d'un trait.

Metallica - St Anger - 13 / 20 Le 09/10/2009 à 18H16

Cet album est un onvi ..... d'un coté les membres amorcent un nouveau virage à 180 par rapport à Reload dont on ne peut que se réjouir (fini les mous et mielleux B.A/Load/Reload), mais de l'autre ils bâclent leur travail.

Alors oui, l'agressivité est de retour dans les riffs, et on avait plus entendu certaines parties de batterie depuis "Justice", mais tout est gâché à cause de défauts majeurs .
"St Anger" c'est un corps de mannequin parfait, mais qui aurait un visage avec une énorme pustule sur le nez, des dents pourries, et une haleine de puma.

1er défaut qui saute aux oreilles : le son de batterie est atroce, complètement noyé dans le mix, et avec une caisse claire devenue légendaire pour sa médiocrité. (lui qui auparavant était un perfectionniste du son, quitte à passer des heures et des heures en studio avant de trouver le son, la prise, etc...).

2ème défaut : le chante de James, qui a été volontairement "pas travaillé", sauf que ça donne des alternances de "pas mal", à "franchement mauvais", selon les passages et/ou les chansons.Cerise sur le gâteau, les textes sont aussi frappés de cette même malédiction...

3ème défaut , qui sont en fait 2 en un (!), d'abord la longueur des morceaux, qui sont trop longs du fait de l'absence totale de solis de guitare. En soi, qu'il n'y ait pas de solis ne me dérange pas plus que ça , mais si les chansons sont plus courtes, dans le cas contraire, ça donne une impression de traîner, traîner......

Pour moi "St Anger" est tout juste une passable démo : l'album aurait pu avoir un potentiel certain, voire même être bon, si les membres du groupe s'étaient penchés sur les gros défauts mentionnés au-dessus, au lieu de penser que c'était un concept révolutionnaire . (ceci étant dit, je pense qu'ils ont retenu la leçon, à en juger par le fait qu'ils ne jouent plus très souvent les titres de cet album en concert, et par leur nouvel opus. Une lueur d'espoir ?


2ème défaut : le chant de

Metallica - Load - 9 / 20 Le 09/10/2009 à 17H49

Essayons de remettre les choses dans leur contexte : Metallica s'est rendu célèbre (dans le monde du metal, je précise) par ses albums des 80's qui font aujourd'hui figure de classiques, et ont ouvert la voie à pratiquement tous leurs suiveurs. Et leur statut n'est pas usurpé quand on voit leur prestations scéniques énormissimes, de l'époque.
Puis vint le changement "Black Album", et son virage à 180° : des morceaux plus courts, plus lents, moins complexes . Et là, la carrière de Metallica explose, grâce à leurs vente de disques et à des tournées interminables.
Cet album à ouvert les portes du grand public à Metallica, dont la plupart n'avait jamais entendu parler d'eux (ou de metal en général) avant.

Bien que je fasse partie de ceux qui déploraient le "nouveau " Metallica, je peux me mettre à leur place quand est venu le temps d'enregistrer le successeur du B.A. Leur nouvelle orientation musicale les avaient rendus célèbres, cultes mêmes, ils avaient vendu plusieurs millions d'albums, tourné dans chaque coin du globe , aussi pourquoi changer une formule qui marche ?

Nous voici donc à Load, qui n'est qu'un Black Album poussé encore plus loin dans l'abandon du metal qui leur avait valu la reconnaissance du milieu. Au profit d'une musique encore plus rock, aux relents blues, même country parfois, et d'une manière générale encore plus lente et poussive que le B.A .

Sauf que voilà, à force de vouloir s'éparpiller, ils se sont perdus artistiquement, et pire, ils sont devenus absolument TOUT ce sur quoi ils crachaient auparavant.
Sans même parler des tenues vestimentaires (Kirk habillé comme un proxénète de 3ème zone) car là les photos de l'époque parlent d'elles-mêmes , jamais ils n'auraient retenus la moindre chanson de Load/Reload dans les années 80.
Enfin voilà, ma conclusion sera la même que pour le Black Album, puisque cet album est dans sa continuité (mais réussit à faire encore plus mou, plus lent, plus chiant , bref...).

Metallica - Ride The Lightning - 17 / 20 Le 09/10/2009 à 17H17

Wow, Ride the lightning : que de souvenirs ..... Un album qui m'a vraiment fait prendre conscience du potentiel du groupe . Pourquoi ? parce que an seulement le sépare de Kill 'Em All, et pourtant les progrès, que ce soit au niveau technique, production, composition , donnent presque l'impression que 5 années les séparent !
Pour moi, c'est vraiment l'album qui a posé les bases de ce qu'était metallica, et je considère d'ailleurs les deux albums suivants comme faisant partie de la même trilogie . Ce qui semble assez cohérent, MOP et AJFO reprendront exactement la même structure (intro "douce suivi d'un morceau rapide et brutal, suivi ensuite par le titre qui donne son nom à l'album, ensuite le morceau "Lourd", ensuite la power ballade, etc.... Sans compter la cohérence venant du fait que ces 3 albums ont été produits par le même homme (Flemming Rasmussen).

Pour moi c'est LE trio gagnant, qui représente LE Metallica qui restera dans l'histoire. Le petit plus de RTL est pour moi le son de l'album, qui est le meilleur de tous les albums (Master a un son excellent mais plus sourd et distant, Justice a -de l'aveu même de James-, un son encore plus sec).

En bref, un classique, à faire écouter à n'importe qui ayant des à priori négatifs sur le metal (que du bruit, pas de mélodies, etc....) .

Voir la suite
Ses prochains concerts
Aucun concert à afficher
Vu en concerts
LeprosY n'a pas encore ajouté de groupes vu en concert.