Profil consulté : 0 fois.
9 commentaires

Derniers commentaires (6 / 9)

Run The Jewels - Run The Jewels 3 - 17 / 20 Le 23/01/2017 à 21H42

Toujours excellent avec RTJ ! Les deux MCs se complémentent encore à merveille, il y a cette touche futuriste dans la production (synthés syncopés et boîtes à rythmes robotiques) tout en gardant ce côté catchy qui claque. La qualité du flow n'est plus à prouver et les textes restent garnis d'images épiques pleines d'énergie, sans jamais tomber dans la prétention.

Cowards - Rise To Infamy - 16 / 20 Le 05/03/2015 à 12H45

Le côté sludge est intéressant, rend le hardcore plus abouti. Il y a une grosse tension tout le long de l'album. Je leur reproche quand même un abus de palm mute, qui avec ce type de production sont parfois trop baveux (trop clichés même ?). Bon travail quoi qu'il en soit.

Death Grips - The Powers That B Disc 1 : Niggas On The Moon - 16 / 20 Le 17/07/2014 à 22H19

Death Grips pousse encore plus loin dans l'expérimentation avec la première partie de cet album surprise tombé en ce beau lundi de Pentecôte. Certes difficile à apprivoiser au début avec ses changements de rythmes incessants, il regorge tout de même de nouvelles punchlines fétiches ("Up My Sleeve", "Have A Sad Cum"). Plusieurs écoutes sont donc nécessaires avant de prendre son pied. Gros coup de coeur pour "Voila" imprévisible du début à la fin. Quant à Bjork, difficile de parler de vraie collaboration puisque sa voix est complètement triturée et trafiquée pour servir d'ambiance au rap des Californiens. Ainsi, pas de souci à se faire si on est allergique à la chanteuse. Bref, Death Grips sort un nouveau monument culte, et quoi de plus triste que de savoir qu'ils s'arrêtent là, au sommet de leur art. A voir cependant la deuxième partie pour juger intégralement l'oeuvre.

Mr Bungle - Disco Volante - 19 / 20 Le 04/05/2014 à 12H40

Hormis la production beaucoup trop brouillonne (surtout comparé à ce qui se faisait dans le milieu de l'alternative ces années-là), Disco Volantereste un des classiques du rock expérimental. L'imprévisibilité de l'album qui change de couleur à tout moment, et ce d'une manière très cohérente, saura convier tout auditeur ouvert d'esprit. Bien sur, il faut s'adapter au caractère satyrique et parfois même répugnant de Mr.Bungle, mais la richesse de l'album donne l'occasion de découvrir à chaque écoute une nouvelle facette de chaque morceau.

Earl Sweatshirt - Doris - 13 / 20 Le 04/05/2014 à 12H33

Je confirme ce qui a été dit précédemment, Earl Sweatshirt a un rap bien trop lent. Ca devient fatiguant au fil des morceaux. Heureusement que les invités viennent donner de la dynamique à l'album, mais la politique du "guest pour le guest" ne rend-elle pas le fait que le disque soit crédité Earl Sweatshirt assez illégitime ? Pour moi la vraie valeur de l'album est l'instrumentation. Excepté les beats assez mous, les claviers et samples sont bien choisis, colorés, et recouvrent pas mal d'années de culture musicale américaine. Donc au final c'est sympa, mais bon Dieu pourquoi un tel engouement à propos de ce rappeur ?

Pearl Jam - Lightning Bolt - 14 / 20 Le 29/10/2013 à 23H30

Pearl Jam se contente sur ce dixième album de faire un rock sympathique et agréable. Moins furieuse et ambitieuse que les premiers albums, cette galette saura néanmoins satisfaire les fans qui retrouveront des morceaux grunge (Mind Your Manners ; Lightning Bolt) ainsi que quelques ballades (Sirens ; Future Days). Bref, rien de révolutionnaire, mais c'est toujours bon de savoir que Pearl Jam est là.

Voir la suite