Profil consulté : 48 fois.
4 commentaires

Derniers commentaires (4 / 4)

Eryn Non Dae. - The Never Ending Whirl Of Confusion - 18 / 20 Le 07/07/2007 à 14H24

Il faudrait qu'on me donne le nom de groupes d'un tel acabis en France (ou même ailleurs), car le seul qui me vient à l'esprit est Hard Off Hearing. Les compositions sont écrasantes. Loin d'être un clone, le groupe a su employer la polyrythmie et les sonorités graves à leur avantage, avec une ambiance enormissime. J'adore, j'adhère.

Fantômas - Suspended Animation - 15 / 20 Le 29/12/2005 à 14H07

Plus que la musique elle même, c'est le concept qui est très interessant, c'est comme vivre au jour le jour ce qu'on vécu ces troubardours, l'interêt est plus que limité si l'on veut se faire plaisir les oreilles, c'est autre chose qu'un album audio, c'est plus une sorte de minibiographie, une histoire déjantée, une entrée dans l'esprit de Patton un beau mois d'avril.

Psyopus - Ideas Of Reference - 17 / 20 Le 22/12/2005 à 19H41

Comme Valygar l'a si bien sous-entendu, cet album n'est clairement pas accessible. On ne peut pas passer de Dillinger Escape Plan à ce groupe en un clin d'oeil, on se rapproche de plus en plus de ce que je qualifierais de bordel pur et orchestré. C'est là toute la difficulté de prendre cet album en main, certains crieront au grand n'importe quoi, d'autres à une maitrise parfaite de la dissonance.

C'est un album par des passionnés de musique (le fait d'en faire, pas d'en écouter), pour des passionnés de musique. C'est un peu comme Dream Theater, mou et inutile pour l'oreille non avertie.

Il mérite un 11 pour l'amateur Mathcore, pas pour les musiciens. On retombe ici à la base des gouts et des couleurs. A écouter absolument si vous jouez d'un instrument.

Korn - See You On The Other Side - 4 / 20 Le 22/12/2005 à 19H18

Pourquoi descendre si bas? J'ai écouté et réecouté cet album en long, en large, de travers, rien n'y fait, je ne peux atteindre la fin de chaque chanson sans me dire "Bon, cette chanson est juste là pour combler, voyons la prochaine".

L'album se résume à une longue blague qui ne m'a pas amusé du tout. On tombe dans tous les stéréotypes de la nouvelle vague metal américaine du moment. Beaucoup de morceaux sont tournés comme des chansons-propagande Mansioniennes(Souvenir). J. Davis a dû troquer sa voix tant elle est devenue infâme, clairement mauvaise en clair, clairement absente en gueulante (qui aurait pu sauver l'album d'une molesse constante). Que dire de la basse, inexistante, une guitare noyée sous des tonnes d'effets, c'est la marque de fabrique de Korn, mais trop d'effets tue l'originalité. Le jeu de Silveria est le seul interet je trouve, comme à son habitude il manie bien les rythmes complexes à la Charleston, pour peu que la batterie ne soit pas remplacée par une batterie electronique.
Le tout est trop synthétique, lisse, aseptisé, distant et froid. Digne des fonds sonores des tubes de Britney Spears, est-ce le Virgin qui a voulu celà?

C'est à la limite si le clip accompagnant Twisted Transistor devrait être prit au premier degré tant j'ai peur de ce que j'ai ecouté. Korn n'a plus rien à dire, à exprimer. C'est encore en dessous de TALITM, que j'ai pourtant detesté déjà. Personnellement, Korn s'est arretté avec majestuosité sur Untouchables mais tout celà n'est qu'un avis et je respecte ceux des autres.

Voir la suite