Profil consulté : 8 fois.
9 commentaires

Derniers commentaires (6 / 9)

Korn - Untitled - 10 / 20 Le 13/08/2007 à 15H19

Juste la moyenne...cet album n'est vraiment pas palpitant c'est le moins qu'on puisse dire. Les "mélodies" sont toutes modelées dans la même étoffe...ça manque cruellement d'originalité. Quant à Munky, il fait vraiment de la figuration. Pour moi ce n'est plus du Korn, mais du J.Davis tout court. Mais même sur la B.O de Queen of the Damned, il avait fait bien mieux...

Rageant...

Nine Inch Nails - Year Zero - 19.5 / 20 Le 06/04/2007 à 09H37

Je...je...suis sous le choc...après une écoute intégrale de l'album sur le site officiel, j'ose dire ce vendredi 6 Avril 2007, que ce nouvel opus est une merveille !

j'y retourne...

Nine Inch Nails - Beside You In Time - 19 / 20 Le 22/03/2007 à 09H10

Indéniablement plus rugueux, plus roots, plus incisif que "And All That Could Have Been", ce DVD recèle de pépites en témoigne la version de "Right Where It Belongs" hyper "émouvante"...un voile posé devant le groupe leur donnant une allure fantomatique. Alors que le Halo 17 privilégiait la transposition identique des titres studio, ce DVD privilégie l'expressivité...Donc comme bien différent de "AATCHB", il en devient INDISPENSABLE !

Tool - 10,000 Days - 18 / 20 Le 21/09/2006 à 13H50

Vous avez découvert TOOL avec Opiate, vous l'avez aimé avec Undertow, vénéré avec Aenima, adulé avec Lateralus...et bien maintenant idolâtrer semble le bon verbe. Qu'on m'explique quel est l'élément divin qui se cache derrière ce groupe ? 10.000 Days est un puissant monolithe, tumultueux comme un ciel d'orage...Unique en son genre, si différent des 4 premiers albums...diamétralement différent d'ailleurs ( si ce n'est Vicarious). J'ai cette impression, lorsqu'on achète un album d'un groupe, que l'une des choses qui importe, c'est le retour sur investissement quant à la qualité de chacun des nouveaux morceaux...On attend que chaque plage du CD nous apporte, en soi, sortie de son contexte, une entière satisfaction. Ici, avec 10.000 Days, on a affaire à un tout indissociable ! Une réelle oeuvre d'art, qui destabilise à la première écoute mais qui convainc rapidement de la force créatrice du combo !! Depuis combien de temps n'avez-vous pas frissonné à l'écoute d'un CD ?

Nine Inch Nails - With Teeth - 11 / 20 Le 21/09/2006 à 13H47

Cet album me laisse perplexe...je dirais que l'acquisition du CD est impératif rien que pour un titre comme "Right where it belong"...pour le reste, je suis moins enthousiaste...

Nine Inch Nails - The Downward Spiral - 20 / 20 Le 21/09/2006 à 13H41

Au même titre que Ministry, NIN peut être considéré comme l'un des précurseurs du mouvement Indus qui a, avouons le, perdu de sa verve depuis quelques années. Trent Reznor aux commandes, nous livre une oeuvre magistrale qui se ressent plus que ne s'écoute (ce qui n'est pas évident !). En effet, ce disque sent la poussière, le moisi, le formol presque. Alors évidemment ce n'est pas le genre de disque à mettre à l'anniversaire de mémé ! Tout commence par le claquement d'un fouet sur "Mr self destruct", des beats effrénés bien servis par une guitare aux saturations excessives, puis "Piggy" d'abord minimaliste qui s'achève dans la confusion...On ne sait pas trop quel est l'origine de cette dévotion pour la race porcine, mais finalement on ne souhaite pas trop savoir ! Des porcs!!! On les retrouvent deux chansons plus loin sur "March of the pigs" chanson dévastatrice aux refrains calmes et mélodiques: "...the pigs have won tonight..." nous dit-il ?!! Curieux animal que ce Trent Reznor...On ne s'étonne pas qu'il ait insufflé à Marylin Manson le mysticisme qu'on lui connaît. Puis vient celle que tout le monde attend: "Closer" indissociable d'après moi de la plage qui suit "Ruiner", tant et si bien qu'il n'y a pas de temps mort entre les deux bijoux. "Closer to god" commence par un tempo entrainant, aussi lente que la marche d'un zombie fraîchement sorti de sa cave...Une compo vraiment superbe qui devrait être écoutée par tous au moins une fois, même si "a priori" il y a...Le problème réside sans doute dans les paroles, assez...comment dirais-je? Perversives sans doute...mais tellement cathartiques!! Heureusement que nos parents n'y entendent rien en anglais, sinon c'est direction confesse !! On comprend que l'un des remixs de Closer ait servi de musiques introductive au film "Seven"...Ces deux oeuvres partagent le même goût âpre, glauque,...mais attirant ! closer se conclue sur une ligne de synthé qui apparaît être le Gimick de l'album...gimick dont Trent Reznor aura du mal à se dépaitrer d'ailleurs. Quant à "Ruiner", elle contient une ligne de synthé façon orgue, d'inspiration Connan le Barbare du plus bel effet !! Une montée superbe...Quelques plages plus loin on retrouve "A warm place" qui assagit le tout, mais dont on ne voudrait jamais qu'elle se termine. Ce morceau instrumental vous rend langoureux presque hypnotisé, en tout cas reposé ! Viennent, après deux morceaux où siège un maelstrom infernal, la chanson titre de l'album, sorte d'apologie calme mais extrêmement tourmentée de la décadence. On y retrouve le gimick de l'album. Enfin, le disque s'achève sur "Hurt" ballade composée sous tranxen, où Trent nous propose de partager sa couronne de roi maudit, tiraillé par la souffrance. Il nous propose de nous faire mal...Curieux qu'il ne nous le demande qu'a la fin, tant l'écoute des morceaux précédents nous y avait déjà engagé...Ce disque est unique et à mon sens jamais égalé !

Voir la suite
Ses prochains concerts
Aucun concert à afficher
Vu en concerts
EmaOhm n'a pas encore ajouté de groupes vu en concert.