Albums du moment
Pochette Full Upon Her Burning Lips
Pochette Back In Business Pochette Hvísl Stjarnanna
Chroniques
Pochette Rammstein
Pochette Syntheosis
Pochette Flub
Pochette Masses
Pochette Compromissions Pochette Loud As Laughter

Eurockéennes 2005 - Dimanche 03 juillet Belfort

Le 03/07 :

 

13h20 : Arrive sur le site bien avant louverture des portes afin de mettre en ligne notre report pour nos lecteurs mtalorgiens. Comme la veille, le site de Malsaucy est encore dsert.  Enfin presque. Les techniciens prparent les scnes ; les multiples cuistos des stands tartiflette-kebab-ptes-sandwiches-bouffechinoise-mexicaine-churros-crpes-gauffres-bonbons embaument lair dun gras coeurant ml lodeur des toilettes sauvages (mlange trs caractristique des Eurocks, proche de celle dun poulailler gant) ; les jeunes volontaires finissent de nettoyer les immondices qui saccumulent devant la grande scne (une chaussure, des bires, des bouteilles, des pulls, des boules quis,) Un travail ncessaire mais un effort vain tant donn le civisme tonitruant des festivaliers qui, on peut en tre sr, laisserons lendroit dans le mme tat quelques heures plus tard. Les premiers ivrognes ne sont pas encore l que dj les pompiers sont prts. Nous on file dans le bus presse pour vous raconter tout a.

15h30 : Cette journe de festival commence avec la confrence de presse du duo Kas Product reform pour loccasion (qui cela dit accepteraient de jouer ensemble si on leur offrait la grande scne). Nostalgie dun etmps rvolu ? On parle technique, nouvelles technologies et de leur faon daborder leur musique. On voque galement le concert de la veille auquel nous navons pas pu assister.

16h30 : Nosfell dbute son set avec une demi-heure de retard accumul par linter-minables perstation de Marcello D2 (ragga rock). Cette fois ci, on en est sur, le son du Chapiteau est digne dune cave : le volume est comme toujours pouss trop haut, et les basses plombent le reste. Cest dans ces conditions quvolue le jeune Nosfell, sexprimant dans un mlange danglais et dune langue invente (le klokobetz) ; il se meut tel un pantin dsarticul aux tranges tatouages. Le principe est le suivant : Nosfell enregistre des boucles de guitare, de voix ou de boites rythmes faites la bouche et les superpose. Son violoncelliste-bassiste fait de mme. Le tout est ponctu de vocalises vibrantes et suraiges comme sur le magique Children Of Windaklo. Le personnage est laise et excentrique ; tout linverse du Nosfell qui on pourra parler aprs la confrence de presse. Le rsultat est indit, surprenant. Nosfell touche et mriterait la grande scne et son son plus fin.

17h30 : Cest une fois de plus en retard que nous arrivons la confrence de presse de Bumcello, groupe form par le batteur et violoncelliste de M (voir concert du samedi). Nous attrapons la discussion au vol. les deux musiciens critiquent la qualit sonore du Chapiteau, expliquant que la Plage correspond mieux leurs attentes, leur but tant de crer une ambiance intimiste. Ils voquent ensuite les sances de rptitions publiques Dijon. Puis viendra le thme des influences du duo qui avoue tre trs influenc par Led Zeppelin et Jimmy Page. Nous apprenons enfin quils ont fait partie du jury dune comptition dAir Guitar lors de la fte de la musique ! En tout cas, sur scne, le duo ne fait pas semblant.

18h00 : Derrire Bumcello, suivent Nosfell et son violoncelliste sur les canaps de la salle de presse. Surprise : Nosfell a perdu son drle daccent et son air de marionnette. Cest tout sourire quil rpond aux questions. Mais si son attention est bien relle, son corps semble tre ailleurs : il est comme un enfant hyperactif la voix fminine. Par exemple, il enroule frntiquement le fil du micro autour de sa main et dclare, tout fier de lui : Tu vois, je fabriques des bretzels . Il est impressionn, humble et nen revient toujours pas dtre l. On retrouve chez lui, cette sensibilit quil a sur scne et qui, dit il, le pousse chaque soir une nouvelle lecture de ses chansons. Sa recette pour garder la pche : eau, sommeil et pas de cigarette. Cest au directeur de confrence que nous devons cette question merdicinale qui a eu pour unique effet, de provoquer la surprise de lartiste. Concernant leur prestation daujourdhui, les deux musiciens sont moyennement satisfaits.

18h30 : Mass Hysteria dboule sur la grande scne. Mouss dmarre par un ironique : Hi, were Sum 41 (groupe quils remplacent). Limportante foule attire par les Mass est bloc. Dentre le son est trs lourd, puissant, et le set bien en place. Il y en a pour tous les gots, du mtalorgien amateur de slams avec les clbres Contraddiction, Knowledge is Power, Zion, Respect to the Dancefloor, Remde jusquaux poufs aux talons hauts et jupettes bien planques derrire les barrires VIP avec des nouveaux titres de Mass Hysteria ( la grande dception des premiers ; les Mass prpareraient-ils un trio avec Kyo et No One is Innocent avec Europe 2 ?). Heureusement que les Mass ont rapport leurs anciens titres, le public des Eurocks est l pour a. Dailleurs, a slame dur ; certains ont mme sorti les grands moyens : un bateau gonflable ! Le dancefloor chauffe comme chaque passage des Mass. Dcidment, leur point fort restera toujours la scne.

19h30 : Nous arrivons bien entendu la fin de la confrence des Louise Attaque et on aura juste le temps de prendre une petite photo. Dcidment, le programme des confrences de presse nous chappe !

20h50 : Voici venue lheure dexhmuer les vieux de la vieille : Sonic Youth, la deuxime grosse arnaque des Eurocks aprs les EODM. Premier constat : aprs des dcennies dexistence, les Sonic ne sont toujours pas en place : le set est bancal et mal inspir. Le groupe remporte loscar de la musique la moins pchue du festival. Cest mou, cest fade, tout juste amusant. Ils veulent sans doute quon les prennent pour des fous qui exprimentent le son (faon Nirvana, Hendrix). Mais il faudra un peu plus que des gratouillages de cordes et des effets trs classiques additionns des larsen pour passer pour des soricers du son. Le public ne semble pas trop emball non plus et reste assze stoque, part une poigne de vieux fans. Au son, les Sonic Youth prfrent le bruit. Seul passage sympa quoique risible : le guitariste qui prend un micro (de guitare ?) et le met dans sa bouche sortant des cris dagonie distordus, se roulant par terre, faisant le mort mourir de rire ! Kim Gordon aura beau tenter de concurrencer Shirley Manson par la taille de sa juppe, elle ne possde pas la moiti de son charisme ni de sa pche (et oui, leffet des annes sur les corps est terrible !). Le pire dans tout a aura certainement t le budget consacr la venue du groupe. Inconditionnels only

21h45 : On se dirige vers le Chapiteau pour faire connaissance avec les dinausores de llectro : jai nomm Kraftwerk. On les avait aperu lors des balances notre arrive prmature sur le site de Malsaucy. Mais notre passage sera bref car lintrt du show ne semble pas des meilleurs. On a trois bonhommes compltement identiques, chacun derrire son clavier et son ordinateur (eux aussi identiques). La scne pue laseptis mais crache son originalit. Seulement, on sent presque la poussire des annes 70 nous remonter dans les narines. Le son sonne gravement analogique (a-til chang depuis ces annes ?) et les images qui laccompagnent du Tour de France de Vlo datent des annes 50. on aprs, on aime ou on aime pas, mais cest tout de mme assez particulier. Chose amusante : la fin du show on voit disparatre les trois compres qui ensuite rapparaissent. Mais non, ce ne sont pas eux ; en fait ce sont des robots tout articuls et personnaliss (chacun a la tte de celui dont il usurpe lidentit) et la musique est alors crach par cd. Finalement, en live ou sur cd, rien ne change rellement. De l, on se demande sil y a finalement un intrt assister de lelectro sur scne.

23h15 : De la musique dub sort des enceintes de la grande scne. Mais, o sont passs les Louise Attaque ? Hehe, ils arrivent, ce ntait quune blague. A peine un pied sur scne, le quatuor a droit une ovation du public, dont le nombre dpasse de loin le nombre dtoiles que le ciel arbore ce soir. Trs vite une vidence simpose : les musiciens sont trs forts, le set est trs carr, faisant oublier dans la seconde les fausses performances des Sonic Youth. Le public est fan, survolt, on navait pas encore vu une fougue dune telle ampleur. Les titres senchainent au rythme effrn de Amours. On retrouve les grands classiques : Ton invitation, Les nuits parisiennes, Savoir, Arrache-Moi,  Jtemmne au vent, Vous avez lheure, La bref, presque tous les titres de Louise Attaque que la foule scande lunisson. Sont galement parsems a et l des titres de Comme on a dit ainsi que des nouveauts frtillantes. Ca danse, a chante, le sourire arbore toutes les lvres, la France aime ses artistes. Les 1h15 de concert sont largement dpasses quand Gatan Roussel et ses potes remontent sur scne pour un rappel de 5 chansons (pas moins que a !). Une seule chose ajouter : la plaine pitine de Malsaucy doit encore avoir mal. Certes on a loup Amon Tobin qui se produisait la Loggia, mais entre un DJ qui passe ses disques et de la bonne vieille varitoche franaise, parfois le choix se fait dun trait.

00h40 : Pour le dernier concert du festival, notre choix se porte pour Roykspp. La mise en scne est sympa : on trouve une petite cabane transparente par la porte de laquelle les artistes schappent de temps autres pour rapparatre miraculeusement sur le toit. Cot musique, les beats se font plus lourds, plus dancefloor et plus up-tempo que sur lalbum Melody A-M. La voix de la chanteuse est envotante et clatante de justesse.

01h30 : Mais dj il est lheure de rentrer au camping, snif cest dj fini ! Alors direction le camping par une voie ferre non claire, ferme pour loccasion et surveille par nos amis les gendarmes. La file de jeunes stire perte de non-vue (et oui, il fait quand mme sacrment noir mais on imagine bien !). Certains, trs fatigus, narriveront pas au bout de la ligne droite et prfreront les douceurs des champs leur lit bien douillet. Sans doute se sont-ils fait rveiller par la langue rpeuse dune vache avec lhaleine bien plus frache que la leur. Ah que cest beau la jeunesse ! A lanne prochaine !!!

Dawa (Juillet 2005)

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment