Albums du moment
Pochette Fyra
Pochette Street Heat
Découverte
Pochette Lost Ghosts Vol.1

Devil Sold His Soul, Our Theory, Ellipse le 09/04/13 - Nantes (Le Ferrailleur)

Devil Sold His Soul était en tournée dans nos contrées avec pas mal de dates prévues dans toute la France ce qui est plutôt rare pour des groupes étrangers qui se contentent d'un unique passage par la capitale. Merci donc à Only Talent Productions de prendre le risque de concrétiser cette tournée. En ce soir du 9 avril à Nantes, la date regroupe les locaux d'Ellipse et Our Theory.


Pour ces premiers, je ne vais pas répéter ce que j'en ai pensé il y a de ça deux mois, à quelques détails près. On sent le groupe plus assuré avec encore plus de hargne pour en découdre. Les breaks sont mieux amenés, les moshparts lourdes et destructrices. Le public reste timide, mais Ellipse réalise tout de même un bon concert en essayant jusqu'au derniers instants de motiver la fosse.
Je passerai sous silence Our Theory et son Emocore / Metalcore à chant clair trop cliché qui me fit l'effet d'une douche froide avant le concert des anglais.




 C'est juste avant que Devil Sold His Soul monte sur scène que j'apprends le départ de son chanteur, Ed Gibbs, quelques jours plus tôt. Grande crainte. Changer de line-up juste avant une tournée n'est pas franchement la meilleure chose à faire pour le groupe d'une part, qui doit apprendre à jouer avec un nouveau membre et dont celui-ci doit connaître les compos, mais aussi pour le public qui découvre en direct le changement et peut se sentir un peu lésé. Parce que oui, Devil Sold His Soul n'a pas communiqué sur ce départ et ne le fera que le lendemain de la date à Nantes. Peut-être parce qu'ils craignaient que les gens ne fassent pas le déplacement avec un changement aussi important à la dernière minute. Et pourtant, son nouveau venu, Paul Green, va être vite à même de nous réconforter. Même charisme de crevette et même posture montée sur ressors, mais c'est surtout vocalement que le gars va assurer avec des cris fulgurants et un chant clair plus maîtrisé que son aîné. Impressionnant, il nous aura rassuré en un rien de temps et mis la salle dans sa poche. Difficile de croire donc que ce changement avait eu lieu à la dernière minute. Il est fortement probable que Paul Green avait révisé les morceaux et son jeu de scène avant d'entamer la tournée. D'un point de vue plus global, c'est tout le groupe qui va assurer avec une bonne présence et cette envie constante d'affronter ombre et lumière dans ces rythmes rageuses et souffle aérien en témoigne le magnifique Drowning / Sinking. La setliste est diversifiée entre les trois albums et tout à fait cohérent. On regrettera néanmoins un son assez moyen dans les guitares / synthés, la dynamique sonore donnant la part belle à la session rythmique et au chant. Une bonne heure de concert plus tard qui semble n'avoir durée que quelques instants, Devil Sold His Soul boucle sur le classique final Hope et son pure moment d'émotion.




J'en étais resté au décevant concert du Motocultor 2012 pour Devil Sold His Soul, plus lié au festival(iers) qu'au groupe en lui-même, mais ce que j'ai vu et entendu ce soir m'a très largement redonné confiance pour la suite. Vivement un nouvel effort avec Paul Green!

Pentacle (Mai 2013)

D'autres photos de la tournée Française de Devil Sold His Soul sont à voir sur le Flickr de Mathieu Ezan.

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

RadioshackLe Dimanche 05 mai 2013 à 12H45

Le même final pour la date parisienne. C'était LE morceau qu'il fallait, j'en suis resté sans mot... Le Dawn of the First Day était un énorme moment aussi