Anathema, Astra le 26/10/12 - Rennes (Antipodes)

C'était il y a un an et demi, Anathema passait par Rennes pour sa tournée de promotion de We're Here Because We're Here. Le public leur avait réservé un accueil des plus chaleureux et leur musique m'avait littéralement transporté pendant plus de deux heures de show. C'était donc plutôt émoustillé que je recroise leur route en ce vendredi 26 octobre, cette fois-ci pour la promotion de Weather Systems

C'est Astra qui ouvrent pour eux sur cette tournée. Un quintet de Rock Progressif psychédélique qui s'était pas mal fait connaître en sortant leur premier album chez Metal Blade Records en 2009. Le groupe en est à sa seconde sortie cette année, mais demeure des inconnus pour moi et une bonne partie du public rennais. Les gens écoutent patiemment le groupe élaborer des morceaux complexes sans ligne directrice évidente et applaudissent poliment à la fin de ces digressions de parfois dix minutes. Certains abandonnent au bout d'un moment et préfèrent se ravitailler en bière car il n'est pas forcément aisé de rentrer dans le set d'Astra. Pour autant, leur performance est plutôt bonne, me donne l'impression d'écouter du Pink Floyd ou du King Crimson avec ces guitares 70's, ces synthés délicieusement kitsch et un batteur qui cisèle le tout avec un dynamisme et une énergie qui font plaisir à voir. Astra joue une grosse demi-heure avant de déposer les instruments et une bonne moitié de salle semble avoir apprécié la découverte. Pour ma part, en dehors d'un concert agréable, des formations pas si éloignées que cela dans le revival psyché comme Horisont, Black Mountain ou Kadavar me parle quand même plus.

C'est ensuite au tour d'Anathema d'entrer sur scène. Le groupe débute par le fantastique Untouchable qui symbolise à mon sens le meilleur de ce qu'est devenu Anathema au cours de ces dernières années. Un aboutissement dans leur quête vers la lumière, cette sorte d'énergie positive qui rayonne de toute part. Des arpèges magnifiques, une voix qui a trouvé la rédemption, une émotion à fleur de peau, décuplée lorsque Lee Douglas intervient dans la seconde partie du morceau. Quitte à rester sur un nuage, autant poursuivre par le bien nommé Thin Air. C'est là qu'on se rend compte que les anglais ont le chic pour soigner leurs ouvertures d'album et nous transporter en quelques secondes à peine. Le son, excellent comment d'habitude à l'Antipode, participe à cet enchantement, et heureusement j'ai envie de dire, car apprécier Anathema ne se fait pas avec une sonorisation approximative. Les deux dernier albums sont privilégiés, avant que la formation ne fasse une incursion dans Judgement pour redonner un peu de peps à tout ça. Il est étonnant de voir que ce soir, une bonne partie de la salle ne semble pas connaître Deep ou Wings Of God. Hormis cette aparté, Anathema revient  rapidement à des morceaux plus récents et c'est à ce moment là que je commence à décrocher. Sous le charme pendant une heure, les balades et les douceurs un peu mollassonnes commencent à m'ennuyer. Trop d'arpèges, de piano, de voix féminines et des titres qui manquent de sursauts pour rester concentré plus longtemps. C'est pas désagréable, loin de là, mais le temps commence à se faire long. Même Closer, Flying et A Natural Disaster (sur l'album du même nom) ne suffisent pas à me remotiver en fin de concert et pourtant j'adore ce disque. En fait, il faudra attendre le rappel sur Shroud Of False et le tube Fragile Dreams pour que je daigne sortir de ma paisible léthargie.

A vrai dire, je ne sais pas trop ce qui s'est passé ce soir, peut-être que c'est la setlist axée sur les titres les plus calmes et reposants de la discographie qui ont eu raison de ma patience. J'ai beau apprécier le groupe dans sa nouvelle direction sur disque, deux heures de set ça ne pardonne pas. Une semi-déception donc.

Pentacle (Novembre 2012)

Setlist Anathema :

Untouchable, Part 1
Untouchable, Part 2
Thin Air
Dreaming Light
Everything
Deep
Emotional Winter
Wings Of God
A Simple Mistake
Lightning Song
The Storm Before The Calm
The Beginning And The End
Universal
Closer
A Natural Disaster
Flying
Internal Landscapes
Shroud Of False
Fragile Dreams


Setlist Astra :

Cocoon 
The River Under 
The Black Chord 
The Weirding


Merci à A Jeter Prom et Garmonbozia pour l'invitation.

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment