Albums du moment
Pochette Lament
Pochette Erase
Pochette Couvre-sang Pochette Splinters From An Ever-Changing Face
Chroniques
Pochette Love & Decay
Pochette Surface Noise
Pochette Ohms
Pochette Another Land
Découverte
Pochette Moozoonsii

Rammstein + Combichrist Centre Bell, Montréal, Canada

Deuxième date de la tournée nord américaine 2011 de Rammstein (tournée d’une douzaine de dates couvrant le Canada, les Etats-Unis et le Mexique), ce concert à Montréal présente, pour moi Européen, un attrait important. En effet, alors que Rammstein est devenu incontestablement un poids lourd du metal en Europe, sa position sur le territoire nord-américain a connu des hauts et des bas : en 2011, qu’en est-il donc de la popularité du groupe en Amérique du Nord ?
C’est cette question que j’avais en tête au moment de pénétrer dans l’enceinte du Centre Bell.  Situé en plein centre de Montréal, le Centre Bell est l’arène qui accueille habituellement les matchs de Hockey des Canadiens, la team de Hockey de Montréal.  Hormis le fait que l’organisation y soit réglée au millimètre près, il s’agit surtout d’une  très belle salle dans laquelle les tribunes sont extrêmement hautes, ce qui fait que le son reste dans l’enceinte, sans dispersion aucune ; mais nous reviendrons sur le son plus tard…
Au moment, où je pénètre dans la fosse, la salle est à moitié remplie et Combichrist est déjà sur scène. Le combo, qui ouvre pour Rammstein depuis quelque temps déjà, pratique un electro indus puissant. Extrêmement looké et doté de deux batteurs, le groupe propose un show visuellement intéressant. Musicalement, ça tient plutôt la route même si les morceaux joués  ont vite tendance à se ressembler…
30 minutes plus tard, la salle est archi blindée et l’ambiance chaude bouillante. Pas de doute, Rammstein est très attendu aussi de ce côté de l’Atlantique. A l’image du concert tout entier, l’entrée sur scène est très scénarisée. Le groupe doit ainsi casser un mur pour arriver. C’est ainsi qu’on découvre Paul et Richard, les deux guitaristes, en train de détruire à coup de marteaux le mur de chaque côté de la scène .Till, quant à lui, découpe le mur à la tronçonneuse !! Une arrivée fracassante suivie par Rammlied. Le son n’est pas énorme… non on ne peut pas dire ça… le son est énorme! Ultra puissant (je plains ceux qui n’avaient pas de Boule Quiès quand même….) et massif comme jamais,  on est véritablement en face d’un mur. Impressionnant.
La première partie du concert fait la part belle aux titres du dernier disque, Liebe Ist Fur Alle Da. On se rend d’ailleurs compte à ce moment que le disque, avec du recul, était plutôt bon tant les morceaux passent très bien (mentions spéciales aux excellents B******** et Ich Tu Dir Weh).
La deuxième partie du set enchaîne les hits du combo germanique : Du Riechst So Gut, Benzin, Links 2-3-4, Du Hast, etc. Bien évidemment, le concert est parsemé d’explosions en tout genre et de flammes sortant des quatre coins de la scène. De même, chaque titre est scénarisé à travers de petites scénettes : Till qui déverse du feu sur Flake, le claviériste, l’ambiance intimiste sur Frühling In Paris, un faux fan montant sur scène et auquel Till met le feu, etc.
Le premier rappel voit les titres Sonne, Haifisch et Ich Will joués et Flake ressort même son bateau pneumatique sur lequel il vogue à travers la foule. Le show se termine sur un deuxième rappel durant lequel est joué Engel avec un Till doté de massives ailes d’ange enflammées… Amazing !
Ça n’était par contre pas la première fois que je voyais Rammstein sur scène et il faut reconnaitre que, le show étant scénarisé parfois de façon similaire aux précédentes tournées (à titre d’exemple, les confettis jetés jadis par millier sur Amerika le sont désormais pendant le délicat Pussy), l’effet de surprise opère nettement moins. En gros, on prend une énorme baffe la première fois, puis de « simples » (tout est relatif hein) gifles les fois suivantes…

Damien Pontus (Mai 2011)

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

jeffrey lebowskiLe Mercredi 18 mai 2011 à 12H56

+1 pour l'auteur, liebe ist für alle da est un excellent album.

grizzlys54Le Mercredi 18 mai 2011 à 04H54

Le show à Québec lors du festival d'été était nettement mieux