Albums du moment
Pochette Anabasis
Pochette In Transmission
Pochette Fyra Pochette Street Heat
Chroniques
Pochette There Is No God Where I Am
Pochette Territorios
Pochette A Dying Truth
Pochette Curse
Pochette Go Ahead And Die Pochette Aggression Continuum
Découverte
Pochette No Way

Antillectual 04/02/09 - Genève (Tiki's Pub)

Moins de dix jours après le passages de leurs amis Smash The Statues, la Hollande était à nouveau à l'honneur au Tiki's Pub en ce mois de février. En effet, Antillectual, auteurs ni plus ni moins que d'un des meilleurs albums de 2008 étaient pour la première fois de passage en Suisse romande, prêts à en découdre. La plupart de ceux qui s'étaient déplacés pour la première partie de cette quinzaine néérlandaise n'avaient pas vraiment de doute sur la marchandise, on nous avait prévenu que Smash The Statues était le petit frère et que bien que partageant une grande partie de leurs qualités (les influences de quelques tenors de la scène actuelle tels que Propagandhi ou Stike Anywhere, un goût pour des compositions réfléchies et variées, un engagement physique mais surtout moral de tous les instants), l'ainé avait déjà atteint le niveau supérieur : la classe internationale (pour preuve un passage remarqué au légendaire The Fest ainsi qu'une signature chez Jump Start Records pour la sortie américaine de Testimony, deuxième album du combo).

Jour de semaine oblige il n'y à pas foule, une soirée placée sous le signe de la qualité plutôt que de la quantité donc. Pas de première partie il faut faire vite afin d'éviter le retour des voisins mécontents qui avaient sabordé le dernier morceau du set de la semaine précédente en nous envoyant des représentants de l'ordre pas très enclins à négocier. Salutations de circonstances, petite demande pour faire avancé le public plus près de la scène et le set est lancé avec "Testimony", morceau éponyme qui nous plonge directement dans l'ambiance. Rythmiques et mélodies Propagandhienne, double chant assuré par le duo basse/guitare (un premier écorché, âpre et l'autre beaucoup plus doux, presque réconfortant) et une sensation d'unité qui transpire du trio grâce à un équilibre parfait entre les divers instruments/voix. Le groupe n'hésite pas à se mettre à nu devant son public (au figuré), incorporant divers passages en solo voir acapela, descendant même de scène afin de se mettre au même niveau que le public afin de créer une véritable cohésion. Le son est comme d'habitude d'excellente qualité et le groupe paraît content d'être là et n'hésite pas à le dire, en français !

45 minutes de tubes enchainés avec une facilité déconcertante, comportant leurs lots de moments forts (mention spéciale aux titres incorporant d'hallucinants solos Bigwigien plaqués comme si de rien était, "No Government Needed", "The Dog Ate It!" et "On It's Own" et "Because We Can"), le tout ponctué par quelques explications sur le pourquoi du comment et sur l'utilité de s'impliquer d'une façon ou d'une autre, en se mobilisant pour des causes qui nous paraissent justes (le groupe jouait d'ailleurs la veille à Davos en opposition au WEF), en jouant dans un groupe, en organisant des concerts, en écrivant sur un webzine ou simplement en partageant ses meilleurs découvertes à des amis et en les motivant à soutenir des formations qui le méritent. Un groupe foncièrement bon (autant techniquement qu'humainement) qui possède cette aura de sympathie perceptible de la première à la dernière minute d'un concert. Tant est que le groupe nous offrira même un rappel "compte à rebours" avec deux derniers titres dont une reprise de Face To Face.

Un grand moment de punk-rock partagé entre un groupe définitivement un cran au dessus et un public subjugué, tout le monde repart avec le sourire et la sensation que rien est impossible. Merci Antillectual.

“If you want things done right, do it yourself !?. Antillectual - "The Dog Ate It!"

Le mHu (Février 2009)

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment