Albums du moment
Pochette Fyra
Pochette Street Heat
Découverte
Pochette Lost Ghosts Vol.1

Lightning Bolt, Kehlvin le 20/11/2008 - Montpellier (Secret Place)

Les salauds. Nous ont pas loupé avec leur air ahuri et leur look de fermiers du nord-est américain. Le message de l'entrée était on ne peut plus clair. Le groupe joue très fort, le port de bouchons est donc fortement conseillé. Sûr qu'après le relativement souple Kehlvin, on a frisé la correctionnelle. Convaincants sur disque, les suisses paraîtront un peu empruntés, un peu perdus et moyennement motivés pour faire monter la sauce.
Lightning Bolt n'a pas besoin de sparring partner. Le chaud (Brian Chippendale), le froid (Brian Gibson). L'éruptif, le faussement passif. Mélange détonnant, mix ébouriffant, Lightning Bolt nous saigne aux quatre veines. On attendait les tubes dancing-on-the-floor de Wonderful Rainbow, on a le raide, l'abrupt, le tordu, le malsain, le dissonnant de Ride the Skies. Lightning Bolt n'est pas là pour faire de cadeaux. "13 Monsters", "Saint Jacques", le duo nous torture, bat la mesure, nous tord le ventre, appuie là où çà fait mal, ingurgitant tout notre suc, pompant toutes les énergies. Gibson sautant à pieds joints sur ses pédales pour être sur de faire le plus de bruits possibles, de ne pas louper les effets, Chippendale rejetant sans pitié des baguettes devenues inutilisables à chaque fin de prestation, les achevant à coup de genou. Ne pas galvauder, pomper les énergies par des manifestations hystériques. Nous, happés, captivés, hypnotisés par la scène se jouant sous nos yeux, par les vibrations, emportés par le bruit et le tumulte autour du duo maléfique qui consentira tout de même à nous jeter "Assassins" en os plus digeste à ronger. Comme pour nous récompenser d'avoir encaissé sans broncher. Des prestations comme çà on n'en aura jamais assez mais, après une heure et quelque de décharge le duo, physiquement ruiné, jette l'éponge. Dehors le mistral est tombé mais le cyclone Lightning Bolt résonne toujours dans nos têtes.

Fragone (Novembre 2008)

Remerciements : Un poil colère contre Tout à Fond qui nous ont enrôlé de force dans leur association (super utile quand on habite à 250 km de Montpellier) moyennant trois euros supplémentaires, condition expresse pour pouvoir assister au concert. Coût total : 16 € sur place, 17 € en ayant pris le billet sur Digitick. Apparemment aussi dans le punk on aime la thune.

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment