Albums du moment
Pochette Lokabrenna
Pochette The Fallen Crimson
Chroniques
Pochette No More Hollywood Endings
Pochette Apocalypse & Chill
Pochette Abreaction
Pochette Cycles
Pochette The Ruins Of Fading Light Pochette Afterlight

La Guerre du Son le 19/07/08 - Landresse

Landresse : paisible petit village du Doubs (25) d’environs 180 habitants qui inspira la Guerre des Boutons à l’écrivain Louis Pergaud.

“Knowledge is power? comme dirait l’autre… En ce vendredi soir il ne sera nullement question de Guerre des Boutons mais de Guerre du Son ! Et pour que cette guerre soit gagnée, c’est tout le village qui participe à son organisation en temps que bénévole : du plus jeune au plus anciens, ce qui confère à ce festival un côté fort sympathique et conviviale !
A peine le temps de rentrer sur le site que le premier groupe, les locaux Sorry For Yesterday quittent la scène… Dommage. Pour faire patienter le public, les organisateurs ont eut la bonne idée de programmer une petite fanfare qui reprend des standards du métal avec des cuivres (un peu comme les Pastors of Muppets au Hellfest). Le groupe joue carrément au milieu du public, les techniciens quand à eux en profitent pour effectuer les changements de backline sur l’unique scène.
A 22h00 pétante, les quatre filles de Subway montent sur les planches. J’avoue que je ne connaissais pas ce groupe mais force est de reconnaître qu’elles assurent relativement bien sur scène. Les compos rock sont assez variées et le champ en français ne dénote pas vraiment… A réécouter sur CD.
Arrive en suite Mass Hysteria avec, pour débuter leur set, Contraddiction suivi d’Attracteurs Etranges. Magnifique début de concert, le public saute comme un seul homme ! Le groupe est heureux d’être là et va pendant plus d’une heure trente transmettre aux festivaliers leurs ondes positives et leur bonne humeur… La setlist combine habillement les hits du groupe (Knowledge Is Power, Mass Protect, Zion, Aimable A Souhait…) aux compositions du nouvel album (Nous Sommes Bien, Des Nouvelles Du Ciel, Echec, Une Somme De Détails…) pour le plus grand bonheur du public (assez jeune) massé devant la scène. Durant les rappels, le groupe ferra comme à son habitude monter sur les planches quelques furieux et furieuses pour faire un semblant de pas de danse durant Respect To The Dance Floor. Mass Hysteria terminera, dans une chaude ambiance, son set par les classiques Furia ainsi que P4. Mouss essaiera durant l’ultime morceau de mettre en place un petit « wall of death » des familles sans grand succès, le public se télescopant avant le signal final du chanteur… Un concert de Mass Hysteria est toujours un excellent moment. Dommage qu’il ne joue aucune chanson de l’excellent album De Cercle En Cercle et seulement une seule de l’album éponyme (Instant Film).
Pour terminer la soirée, les responsables de la programmation ont fait appel à Sna-Fu. La prestation du combo fut pour le moins énergique, le groupe jouant un hardcore à la Refused tendant vers le rock. Vous en conviendrez, il y a bien pire comme influence… A condition qu’elles ne soient pas trop présentes… Le groupe puise logiquement dans son unique album Tonnerre Binaire pour un concert au final plutôt honnête.
Ainsi se termine cette sixième édition de la Guerre Du Son. Un festival qui est en train de s’imposer chaque année un peu plus comme un rendez-vous important dans les diverses programmations musicales estivales. Et quand on connaît le nombre faramineux de festivals ayant lieu chaque été en France, on se rend compte qu’il s’agit déjà là d’une belle performance. Un peu plus d’audace dans la programmation l’année prochaine et le festival deviendra vite un incontournable…


 

Damien Pontus (Juillet 2008)

Un grand merci à Ludovic et à toute l'équipe de la Guerre du Son.

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment