Chroniques
Pochette Breathe In/Out
Pochette Don't Believe, Watch Out
Pochette Continuum / Fate
Pochette Etazhi
Pochette 8
Pochette Conundrum
Pochette Armour Pochette Old Smoke
Découverte
Pochette Discography

Live Report H2O au Glaz'art Le 12/07/2008 - Paris (Le Glaz'art)

Il est des concerts qui marquent, dont chaque instant reste graver à jamais dans la mémoire, ainsi en Mai 2004 Thursday auteur d’une prestation époustouflante faisait vibrer la Pêche. Ce soir, tout autre style, mais les similitudes sont là, un groupe majeur dans son style : H2O vient croiser les routes franciliennes dans une salle, dont la taille est inversement proportionnelle à sa renommée. On se retrouve ainsi avec une ambiance surchauffée, pour un set qui le sera tout autant.

Tout n’avait pourtant pas débuté de la meilleure manière possible, ainsi chacune des trois premières parties se heurtait à un problème majeur, une assistance particulièrement timide. Les Autrichiens de Rentokill avaient beau mettre la sauce et prendre leur pied, avec des titres comme "Prime Time Killers" ou "Discontent Industry", il manquera clairement une étincelle, non pas pour enflammer les débats, mais pour simplement faire prendre le brasier. Car force est de constater que leur Punk Mélodique, porté en majeure partie par leur dernier opus Antichorus, fera presque office d’extra-terrestre au milieu du Hardcore de First Failure (Paris) et de Strength Approach (Rome). Les Parisiens seront d’ailleurs certainement ceux qui tireront le mieux leur épingle du jeu, grâce notamment à quelques connaisseurs du coin qui sauront apprécier "Neverending Road" ; "Requiem" ; "Fake Kids" et autres brûlots Hardcore-Punk. Pourtant, seul le jeu de la reprise - Snapcase pour les Français, Minor Threat pour les Italiens - permettra de donner l’illusion un bref instant d’une ambiance correcte. D’ailleurs les Romains se casseront les dents à plusieurs reprises en demandant un peu de motivation à une fosse qui ne sortira alors de son statisme que quelques secondes ; même la visite d’Alex l’imposant chanteur, aux côtés des auditeurs n’y fera rien, le public est là pour H2O, et on le comprendra bien 30 minutes plus tard.

C’est donc fort d’un nouvel opus encensé par la critique que les New-Yorkais vont évaluer leur popularité dans nos contrées. Et force est de constater que contrairement à Go en 2001, ce Nothing To Prove apparaît aujourd’hui particulièrement apprécié par les aficionados du groupe. C’est ainsi que chaque nouveau titre joué, comme l’ouverture sur "1995" ou "Fairweather Friend" est déjà plus qu’assimilé par des fans, qui cherchent sans relâche le micro de Toby Morse et s’égosillent dès que ce Graal est atteint. Mais qu’est-il arrivé à cette audience maintenant déchaînée et massée devant les 75cm de la scène ? H2O fait simplement office d’un implacable set énergisant, de part la volonté déployée, mais aussi par la qualité de jeu et de la setlist particulièrement bien choisie. En effet, ce concert éclair par la force des choses (la scène devant être quittée à 22h00) ne laisse que moins d’une heure à nos valeureux gaillards, qui loin de se perdre dans les méandres d’un concert promotionnel – qui pour le coup, aurait été pertinent – choisissent de faire la part belle aux premières productions du groupe : H2O ("Spirit of ‘84" ; "Family Tree") et Thicker Than Water ("Everready" ; "I See It in Us") en tête. Et c’est dans cette orgie musicale qu’enfin Strength Approach, roadies d’une tournée, réussissent à communier avec le public, tantôt par un slam, tantôt par un micro partagé.


Chaleur, salle étroite à défaut d’être inappropriée, durée minimale… les éléments semblaient réunis pour que la déception ne pointe ; et pourtant non par magie mais couplés au professionnalisme et à l’envie de donner le meilleur de soi, c’est ce qui transformera cette soirée en franche réussite. L’apanage des grands concerts peut-être… des grands groupes… sûrement.

Undone (Juillet 2008)

Merci à Bad Bear pour ce chouette concert et cette belle organisation, et particulièrement à Lucie et Sébastien.
Merci à Falbala et NO fun for a FX

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment