Albums du moment
Pochette Lokabrenna
Pochette The Fallen Crimson
Chroniques
Pochette No More Hollywood Endings
Pochette Apocalypse & Chill
Pochette Abreaction
Pochette Cycles
Pochette The Ruins Of Fading Light Pochette Afterlight

Down le 06/04/08 - Paris (Bataclan)

Une fois n'est pas coutume, je vais vous le faire entre amis le live report de Down. Aussi, ami lecteur, si la première personne t'offusque, sache que je vais te causer d'un putain de bon concert auquel je suis allé ce dimanche 6 avril 2008. Down au Bataclan, 2 heures de brutalité riche en testostérone et en riffs gras comme un redneck habitué à la viande hormonée.

J'arrivais tout droit de la projection de Doomsday, le film de Neil Marshall coincé entre Mad Max et New York 1997. J'avais un air de Black Label Society dans la tête, du genre "Doomsday Jesus , We Need You Now", autant dire que j'étais déjà dans l'ambiance. Un palpage du cuir par un vigile plus tard, et c'est le petit film d'ouverture qui se déroule sous mes yeux. Images backstage, dont un Frost (Satyricon) en slip et cape noire -moment d'anthologie façon Spinal Tap- et clips live intercalés (avec Black Sabbath, Scorpions, Deep Purple notamment et bien sûr Down pour conclure). Je m'impatiente un peu avant l'entrée des bisons sur scène. Fumée, gros son super carré et un Phil Anselmo qui épate dès l'entame devant un parterre de fans conquis d'avance, et qui va en avoir pour son argent. Down is in da house, en deux heures les cervicales vont s'échauffer sérieusement.

C'est simple, le groupe est en super forme, bien en place, avec un show sans trop de temps morts, ou alors juste le temps d'échanger quelques mots du genre "Excuse me I Fucked up" (sur la tracklist) ou bien "Can You Understand / oui" (avant un chorus à mille voix), bref de quoi se marrer un peu. Trop absorbé, je ne prends pas le temps de relever toute la tracklist, mais grosse prédilection pour NOLA et Over The Under avec notamment Lifer, Temptation Wings, N.O.D., New Orleans is a Dying Whore, The Path, Swan Song, Three Suns One Star, On March The Saints, Nothing in Return ou bien encore la très belle Stone The Crow. L'interaction avec le public est franchement bonne, Phil Anselmo rameute et communie jusqu'au bout avec la petite foule plus que satisfaite de la prestation du groupe, reprenant régulièrement les refrains. Un de nos compères du forum trouvait que ça headbangait un poil pas assez, moi je dirais qu'on s'est fait enfumer en beauté, l'ambiance poisseuse et vrombissante de ce concert, en parfaite adéquation avec la musique, ayant de quoi marqué pour un bail. Généreux jusqu'au bout, Down nous gratifie même d'un rappel de quatre titres avec une version planante de Jail (rhaa ce refrain d'homme blessé "But I still never died before...") et bien sûr l'inévitable Bury Me In Smoke, étirée bien comme il faut, superbement interprétée dans la fumée et avec quelques demoiselles sur scène pour conclure.

Après un concert pareil, y a plus qu'à se boire quelques bières sur fond de Down évidemment, Black Label Society, Corrosion of Conformity, Pantera et p'tet même Clutch tiens. "Don't regret the rules I broke, When I die bury me in smoke"...

Angel O (Avril 2008)

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment