Albums du moment
Pochette Street Heat
Pochette Necroceros Pochette Vivre Encore
Chroniques
Pochette Ultrapop
Pochette Tonic Immobility
Pochette animus
Pochette W Śnialni Pochette I

Machine Head, Trivium, Dragon Force, Arch Enemy le 29/11/07 - Paris (Elysée Montmartre)

Un bon millier de personnes se rendaient ce 29 novembre 2007 à l'Elysée Montmartre pour la seconde date de la tournée Black Crusade dans la capitale. Réunissant autour de Machine Head, Trivium, Dragonforce et Arch Enemy, cette tournée fait la part belle aux envolées de guitares et en appelle à l'esprit de corps animant la communauté métal. Autant dire que dans la salle l'ambiance était surchauffée dès 18h.

Arch Enemy ouvre les hostilités avec un set d'une trentaine de minutes. Carré, emmené par une Angela Gossow énergique, le groupe américain se met le public dans la poche sans forcer, confirmant sa popularité acquise ces dernières années. Pas inoubliable , mais costaud.

Plus foufous et particulièrement généreux, Dragonforce se lance à la suite dans un tourbillon heavy assez jouissif, avec une paire de guitaristes virtuoses et un frontman rigolard, en pantalon de cuir comme il se doit. Reprenant ainsi tous les clichés du genre, jusqu'à se moquer des intro classiques épiques des concerts metal (exemple Ennio Morricone pour les Four Horsemen), le groupe se livre à une débauche assez enthousiasmante, emportant tout sur son passage. Arrosé d'eau, le circle pit pogote en tous sens, un cascadeur n'hésitant pas à slammer jusque sur la scène à l'invitation du chanteur pour une accolade virile mais correcte. Autre moment sympa du concert, le solo de guitare à toute allure du bassiste, faisant étalage de toute la technique de musiciens hyperactifs, avec des sauts dans tous les coins. Une très bonne surprise.

Prenant la relève, Trivium met le paquet sur son dernier opus en date, The Crusade avec la collection de riffs thrash pas follement originaux qui le caractérise. Très pro, le groupe enchaine sans temps mort pendant une petite heure un empilement de puissance finalement très efficace, puisque là encore le public se montre complice. 

Très attendus, Machine Head pointe enfin le bout de son nez dans un décor tout entier dédié à The Blackening dont plusieurs morceaux sont joués, notamment Halo et un très beau A Farewell To Arms chanté par le public. Devant la foule scandant régulièrement "Machine Fucking Head", Rob Flynn et sa bande se livrent à un bel exercice de destruction de tympans avec entre autres points d'orgue les classiques Imperium et I'm Your God Now repris en coeur par tous les fans. Délivrant son power-thrash en version suralimentée, avec un son monstrueux, Machine Head bénéficie d'une ambiance de feu ce soir là, ce qui visiblement n'était pas le cas la veille. Carburant à la vodka tous les deux ou trois morceaux, Rob Flynn ne manque pas une occasion de le souligner, en incitant la cohorte de métalleux à toujours plus d'activité, dont un wall of death pour l'explosive Davidian clôturant le show. Un bon exemple d'alchimie entre un groupe et son public.
Quatre groupes sur le papier relativement différents, mais un mini-fest assez homogène au final, la Black Crusade annoncée a bien eu lieu, le parterre de métalleux conquis faisant pour une bonne part dans la réussite de cette soirée, au côté de groupes globalement en grosse forme.

 

 

 

Angel O (Décembre 2007)

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment