Albums du moment
Pochette Años En Infierno
Pochette Mestarin Kynsi
Pochette Naiv Pochette Ascension
Chroniques
Pochette The Baring of Shadows
Pochette Neon Noir Erotica
Pochette Eleventh Hour
Pochette La Battue
Pochette Necroscape
Pochette On Circles
Pochette Arkhipov Pochette Summerland
Découverte
Pochette Discography

The Reaction, Twisted Minds le 10/04/07 - Montpellier (Antirouille)

Une fois n’est pas coutume, Montpellier aura brillé par son absence en ce 10 avril. La faute à une promo locale quasi-inexistante par la force des choses, et à un public local quasi invisible par la force d’autres choses (mais lesquelles ?), c’est devant une (bonne) vingtaine de personnes (dont une poignée seulement qui s’est déplacée exprès pour le concert en connaissance de cause) que The Reaction montent sur scène sur les coups de 22h.

Visiblement peu affectés par le fait que les quelques clampins présents soient pour le moins clairsemés dans la salle, ils entament sous les feux de la rampe les titres d’ouverture de leur premier album éponyme. Un constat s’impose rapidement de lui-même : la formation du quatuor a beau être assez récente, on voit que ses membres ont déjà roulé leur bosse et qu’ils sont rodés à la scène. Les marques sont tout de suite prises et la prestation sera carrée du début à la fin. Derrière son kit, Doud s’autorisera même en début de set une fantaisie habituelle en jouant le single "Sin Sin Sin" les yeux bandés. Avec ses faux airs de Brian Johnson d’il y a 30 ans, Flo mène sa barque plus ou moins calmement, Karl tape nerveusement du pied entre deux accords grattés, et leurs morceaux punk rock ‘n roll passent tous seuls avec la dose de crasse et de sueur propre au r’n’r. En résumé, un acte énergique, direct, sans trop d’exubérance, et propre sous la saleté inhérente à leur genre de prédilection.

Acte II : leurs amis anneciens de Twisted Minds s’installent et balancent en guise d’introduction "The Girl From Augusta", un des titres phares de leur nouvel opus, traitant du problème de la prostitution au Brésil (et ailleurs). Si le deuxième quatuor de la soirée a un peu de mal à se mettre en place sur la première paire de titres, il s’ajustera en même temps que le son et jouera véritablement ensemble dès le troisième, enchaînant les torpilles d’il y a quelques années comme les plus récentes. L’aspect plus étriqué et moins abordable de leur musique, comparée aux suppositoires de The Reaction, n’empêchera pas quelques jeunettes étrangères de continuer à danser sagement dans le pit. Encouragés par l’enthousiasme suscité, les Esprits Tordus ne manqueront pas d’étaler leur vocabulaire allemand à coups de boutades bon enfant entre deux morceaux punk/hardcore mélo à solos.
Et c’est bien là l’un des charmes clés de la prestation des gars de l’Est : cette bonne humeur et ce plaisir de jouer communicatifs, même quand la salle est semi-déserte.

Histoire de prolonger la bonne humeur ambiante, rendez vous est pris au Rockstore pour un after bière et conneries en tout genre sur le dancefloor, après une contemplation rêveuse de la mythique salle montpelliéraine par les musiciens.
Symbole du déclin rock de la ville, la salle techno du haut est plaine, la salle rock du bas vide. Qu’importe, pour l’heure c’est ‘carpe diem’ pour tout le monde…

NB : le premier album éponyme de The Reaction est en vente (European Label Group / Youth Way Records. Distribution Mosaïc Music). Le Neo Dogmas de The Twisted Minds est dors et déjà dispo à leurs concerts et sortira en bacs le 21 avril.
Les 2 groupes sont encore en tournée ce soir à L’Isle sur le Doubs (25) au Cuba Café, et demain à Chambéry (Locaux Larsen).

NO fun for a FX (Avril 2007)

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment