Albums du moment
Pochette Spotted Horse
Pochette Full Upon Her Burning Lips
Pochette Our Voices Will Soar Forever Pochette Back In Business
Chroniques
Pochette Algleymi
Pochette Carrion Spring
Pochette Downward Motion
Pochette Old Star
Pochette The Chosen One Pochette A Throne of Ash,

Tagada Jones, Lofofora, Punish Yourself, L'esprit du Clan, Le Noyau Dur 09/02/07 - Rennes (La cité) - 1001ème de Tagada

Les 7&8 février à Rennes avait lieu la 1000ème de Tagada Jones, au programme deux soirées rock'n roll, la première orientée punk avec Parabellum, La Phaze, Burning Heads, Condkoï (et Tagada Jones) et le vendredi métal avec Lofofora, Punish Yourself, L'esprit Du Clan, Le Noyau Dur (et Tagada of course, pour leur 1001ème date). Un petit festival avec des affiches composés de têtes d'affiches, des potes des Tagada, une salle à taille humaine et leur fief; un anniversaire en famille placé sous le signe de la bonne humeur, de l'amitié de la bière et du rock, amen.

Pour ma part rendez vous étais pris à La Cité (petite salle fort sympathique au centre de Rennes) le vendredi; a peine arrivé et déjà Djag s'active sur scène; Le Noyau Dur à la charge de réchauffer la salle dès 18h30; j'attendais beaucoup de la performance de LND mais j'ai été finalement un peu déçu. Certes Djag se démène bien sur scène, mais dans mes souvenirs je l'avais vu encore plus rentre dedans; niveau chant on appréciera une prestation qui permet de capter les textes. Par contre le reste des musiciens reste désespérément statique; jouant les titres sans motivation apparente. Dommage, un set plus furieux aurait été tout de même appréciable. Musicalement on a certes pas la diversité du CD (où les invités sont légions) mais on aura pas à se plaindre; LND balance son métal hardcore typé 90's; dommage que l'on ne sente vraiment que Djag.

Le temps de batailler jusqu'à la buvette et L'esprit Du Clan s'installe sur scène; pas spécialement fan du groupe mais leur prestation live sont généralement énergiques donc la curiosité était tout de même là. Et en effet le groupe misera tout sur l'énergie car musicalement on aura droit à tout les clichés du métal hardcore. Le groupe balance donc son métal hardcore avec énergie, les deux chanteurs se complétant bien (et bien mieux que la dernière prestation que j'avais pu voir du groupe); on aura droit à un Wall Of Death et une tentative de Circle Pit; bon certes ça collerait plus à un groupe hardcore mais ça met tout de même l'ambiance. Efficace mais peu original, voilà ce que je retiendrais du groupe.

Histoire d'apporter un coté sulfureux ça sera Punish Yourself qui balancera son indus rock'n rollesque à Rennes. Et wow! J'attendais leur set et ils ont répondus à mes attentes. A son habitude le groupe sera furieux, sexy, provoquant, outrageant (même si j'avoue, encore plus, toujours plus m'aurait enchanté). Le groupe balance ses morceaux survitaminés, toujours paré de leurs peintures éclairé à la lumière noire ; Vx 69 (chant) a décidément gagné en charisme. Le groupe enchaîne ses « tubes », certains accompagnés d'une danseuses ou pom pom girl gore qui s'essayera au ponçage sur son plastron métallique ou nous fera admirer ses collage sur téton en forme de coeur. Cela rajoute bien évidement au coté fumeux et provocateur du groupe; on en demandait pas moins. On retrouvera d'ailleurs Vx dans le pit ou en slam sur les concerts suivant. Un concert comme on pouvait s'y attendre, encore!

Pour enchaîner ça sera les vétérans de Lofofora qui prendront possessions de la scène, que dire sur Lofofora? Egal à eux même, carrés, un Reuno toujours aussi charismatique et souriant; une set list bien rôdée (où les titres du premier album et de Le Fond Et La Forme donnent, de mon point de vue, le mieux). Pour ma part le compteur de concert de Lofofora devait atteindre ce soir là les 8 fois, donc pas vraiment de surprises mais une bonne prestation (avec un buvez du cul toujours aussi bon). Le groupe n'avait pas joué depuis 8 mois mais à annoncé la sortie d'un nouvel album pour la rentrée 2007 et en donnera d'ailleurs un aperçu via un de leur nouveau titre.

Pour finir de mettre à terre le public très motivé de cette soirée Tagada Jones, en héros de la soirée, va mettre le paquet. Pour leur 1001ème date les Tagada vont être au taquet du début à la fin; bonne humeur (le smile du chanteur/guitariste fait plaisir à voir!). Soirée spécial oblige on aura droit à quelques featuring (avec le guitariste des Sherriffs), un morceau avec le line up d'origine du groupe (+ de 10 ans déjà). Engagé, ça on le sait, Tagada l'est jusqu'à la moelle, et on aura un aperçu plus que probant de leur volonté d'éveiller les conscience, de crier leur colère. Punk le groupe l'est assurément (les reprises de groupes comme OTH ou les Wampas ne pouvant qu'infirmer tout cela), métal aussi depuis déjà quelques années. Un set qui se termine dans la bonne humeur, les slams et des sourires de toute part. Ca fait plaisir à voir, chapeau aux Tagada et en espérant gonfler ce chiffre des 1000 dates, chose qui devrait se faire sans mal vu les dates déjà prévues.

Et petit mot sur la sécu, il arrive (trop) régulièrement de râler pour des sécus plus proche de l'inspecteur harry que d'une sécu mais là félicitation à la sécu pour ce concert qui fait son boulot sans pour autant se transformer en colonel instructeur de l'armée américaine et sachant à quoi ressemble un concert de rock.

Bacteries (Février 2007)


Merci à Séverine d'Enrage Prod, les groupes présent ce soir là, Kza et tout le reste de la clique.

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment