Releasy Party, Matrass - Cathedrals Le 18/05/2024 au Salem, Le Haillan

Ce samedi 18 mai marquait la release party du premier album studio de Matrass, Cathedrals. Avant le point d’orgue de cette soirée, devant une salle complète et une ambiance électrique, deux groupes se sont succédés sous les lumières du Salem.

--------------------

Pines Alley 29

Assurément un concert énergique, soutenu par les quelques blagues du chanteur, malgré plusieurs problèmes techniques. Les musiciens ne se sont pas découragés et ont livré une prestation intense à laquelle le public a répondu présent à chaque instant. 

Entre Metal Alternatif et Metalcore, saupoudré de bass drops sur quelques titres à faire trembler les murs de la salle, Pines Alley 29 à montrer une envie de se mesurer aux plus grands, une motivation sans faille, et un réel plaisir de jouer leurs titres, comme en témoignaient le sourire des artistes tout le long de leur set.

--------------------

Vestiges

Vestiges, originaire de Paris, a présenté son premier concert lors de cette soirée, et le groupe n’a clairement pas à rougir de ses débuts. Délivrant un Metal Moderne teinté de mélancolie aux subtiles notes shoegaze, le tout sous les lumières parfaitement en accord avec les titres en exécution, difficile de croire qu’il s’agissait de leur première scène tant la prestation était maîtrisée de bout en bout, et le public conquis.

--------------------

Matrass

C’est sous des lumières grises et une ambiance chargée d’excitation que Matrass dévoile officiellement en live les premiers titres de son nouvel album. Le show s’ouvre sur Glimpses et Journey, initiant dès le départ un set énergique mené d’entrée de jeu par une batterie percutante. Très rapidement sera tout de même joué The Tide, single non présent sur Cathedrals mais qui a initié leur changement de direction artistique, et a donc marqué un tournant dans leur carrière. Impossible de passer outre l’engouement du public pour ce titre, notamment lorsque s'amorce le solo de basse.

Appetite for Comfort vient par la suite retourner la salle. Son riff d’ouverture ainsi que son refrain entêtant et enragé, appuyés par les jeux de lumière et l’énergie des guitaristes, en font sans aucun doute le morceau le plus incisif de ce set. 

La formation enchaîne ensuite sur ses deux titres instrumentaux, Adrift et Silence. Le temps d’une pause intimiste, les artistes, aussi bien que le public, rechargent leur batterie, reprennent leurs esprits, au détour de sonorités djent et mélancoliques, avant de laisser la place à Reaching Heights et son intro toute aussi sombre. Après quelques remerciements, des sons d’orgue résonnent dans la salle qui fut, pour une soirée, la cathédrale de leur art. Cathedrals annonce la dernière ligne droite du concert, qui cèdera la place à Shreds et aux vocalises déchirantes de Clémentine (chant) sur les dernières minutes. 

C’est une prestation magnifique et efficace qu’a offert Matrass à son public. L’aspect technique n’est pas en reste non plus puisque les lumières, ainsi que la gestion du son, a permis une immersion totale dans cette ambiance si particulière qui a fait vibrer les murs du Salem. Présentant des groupes tout aussi prometteurs, cette soirée est la preuve que la scène Metal française est parsemée de belles surprises.


Marine (Mai 2024)

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment