Albums du moment
Pochette Meanwhile
Pochette Sky Void Of Stars
Pochette Ocean Pochette Fog Infinite
Découverte
Pochette Future Classic

Ghost, Uncle Acid And The Deadbeats, Twin Temple Accor Arena

Fort de son 5eme album, Ghost est venu fouler les planches de l'Accor Arena le 18 avril dernier. Avant la grand-messe, Twin Temple et Uncle Acid And The Deadbeats ont eu la lourd tâche de remplir Bercy d'une énergie démoniaque.


Les premiers ont déroulé un mélange Rock occulte 60's, Swing et Jazzy, menés par une sorcière chanteuse aux accents Soul. Une ambiance qu'on imagine proche des grandes heures d'Anton Lavey, déco comprise. Musicalement, cette mise en bouche est sympathique, pas banale mais pas de quoi s'en relever la nuit. Exception faite tout de même du dernier morceau, sombre plage instrumentale qui ne volerait pas sa place dans Twin Peaks. Une transition habile donc pour enchaîner avec Uncle Acid And The Deadbeats, dont le créneau aura été : riff, riff et re-riff. Tête baissée, le groupe anglais a enchaîné les titres psychédéliques dont il a le secret sans autre fantaisie que quelques jeux de lumières trop minimalistes. Une prestation laconique, sans trop qu'on sache pourquoi, mais qui n'aura pas déçu sur le plan musical. 

Cachés derrière un grand voile blanc, les musiciens ont jailli de l'ombre pour lancer un Kaisarion victorieux et ponctué par des feux d'artifices. Comme promis, Ghost a sorti le grand jeu : vitraux démoniaques en toile de fond, des paillettes, du feu, et de nombreux passages par le vestiaire pour Papa Emeritus. Le maître de cérémonie a pu faire montre d'un chant impeccable, secondé par les chœurs de ses fidèles goules et un public acquis à sa cause.

Photo : Accor Arena

Showman, Tobias Forge a prouvé son amour de la scène : il bouge, blague, remercie à l'envi, avec aisance et générosité. Les guitaristes masqués ont pu quant à eux ponctuer le concert de duels de guitares loufoques, applaudis par la foule.
Côté setlist, les suédois sont remontés jusqu'à Opus Eponymous et Infestissumam pour en ressortir des classiques comme Ritual ou l'excellent Year Zero, acclamé par la foule dès les premières notes. Les morceaux plus récents ont tout de même été privilégiés, avec pour maître mot l'efficacité : un Rats scandé par la foule, un Dance Macabre festif et multicolore, mais aussi des merveilles cuvée 2022 comme Spillways et Call Me Little Sunshine. L'Accor Arena aura tout de même eu le droit à près de deux heures de concert (sans rappel) et une annonce exclusive : la venue de Ghost au Hellfest 2022 pour hanter la Mainstage. 

Nouvelle étape dans leur ascension, Tobias et sa bande peuvent désormais cocher Bercy dans leurs prises de guerre. On attend leur retour avec impatience.

Skaldmax (Avril 2022)

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

petoLe Mardi 26 avril 2022 à 14H12

Après 2 ans et demi sans concert, je suis bien content d'avoir repris avec celui-ci! C'était fort plaisant :)