Chroniques
Pochette Impermanence
Pochette Crawler
Pochette Meandering Soul
Pochette II
Pochette Fuck These Fuckin Fascists Pochette Conquering
Découverte
Pochette HISS

Amenra le 05/10/21 Rennes (L'Etage)

Rien que le fait d’écrire le mot live report est étrange, après avoir été autant privé pendant presque deux ans, de cette passion. Les concerts reprennent donc doucement en cette fin d’été, favorisant les groupes locaux ou Français pour le moment. C’est presque un coup de chance de pouvoir (re)voir Amenra à Rennes, tant tout semble s’être bloqué depuis si longtemps et semble bien avoir du mal à repartir sur les rails (la plupart des dates de Garmonbozia – avec des plateaux de groupes étrangers) ont été reporté à 2022.



Coup du sort ou presque, cela fait également presque deux ans que je voyais Amenra en concert acoustique pour deux soirs à l’Eglise Saint-Merri à Paris en décembre 2019, suivis ensuite par un set électrique du feu de dieu au Bataclan. Rebelote donc, mais à l’Etage du Liberté de Rennes cette fois, dans un lieu bien moins intimiste. La setlist est par ailleurs composé pour l’essentiel, d’une bonne partie des morceaux déjà entendus dans l’Eglise il y a deux ans, avec des titres comme Plus Près De Toi (Closer To You), Razoreater, To Go On.: And Live With. Out, Diaken ou Wear My Crown. Je m’y attendais car le répertoire d’Amenra en acoustique n’est pas si étendu que cela. Le groupe est installé sur scène en cercle assis sur des sièges, les lumières sont tamisées, on aperçoit à peine le visage des musicien.ne.s, tout est statique, solennel. Le public est assis au milieu de la salle sur des chaises, quelques projections de nature, de décors de ruines ou d’églises habillent l’ensemble derrière la formation belge. C’est froid, distant, d’une beauté triste. Nous voilà pris dans une torpeur pendant un peu plus d’une heure.



Dès le premier titre, nos cœurs se serrent quand Colin chante « Et dans mon cœur j'emporterai la désespérance » « Plus loin, le bonheur, Inutile ». Razoreater, un morceau iconique d’Amenra, est transformé en version acoustique de très belle manière, une colère qui se mue en désespoir. Wear My Crown est, selon moi, la plus belle piste acoustique du groupe tant les arpèges donnent envie de pleurer et sa progression, avec des cordes graves, mais des mélodies limpides, pour finir sur la voix claire magnifique de Colin est d’une sensibilité extraordinaire. Je suis également très heureux d’avoir entendu la version acoustique d’A Solitary Rain, qui décuple presque le potentiel émotionnel de ce morceau. C’est juste, c’est beau, avec tout ce qu’il fait de retenue et nappé d’un voile sombre et déprimant qui sied si bien au groupe. On appréciera également le fait qu’Amenra incorpore deux morceaux de son dernier effort, De Doorn, avec Voor Immer qui rend pas trop mal, mais surtout De Evenmens, le meilleur titre du dernier album, qui est retranscrit d'une très belle manière feutrée. Le groupe incorpore aussi deux nouvelles reprises que je n’ai jamais entendu, Song Of The Siren de This Mortal Coil et Kathleen de Townes Van Zandt plutôt chouettes. Malheureusement Parabol de Tool ne sera pas joué ce soir, tout comme Het Dorp du chanteur Folk belge Zjef Vanuytsel. Dommage. Amenra conclu son set, comme souvent par le magnifique The Longest Night avec sa montée poignante et sa superbe voix féminine et enfin le un peu plus quelconque Deemoed.



Amenra nous a offert un beau set ce soir, touchant, sobre, juste. Peu de surprise pour celles et ceux qui les ont déjà vu en concert acoustique, mais ce qui n’empêche pas de passer un bon moment. On regrettera tout de même que l’atmosphère d’une aussi grande salle que l’Etage ne se prête pas d‘avantage au cadre intimiste déployé par la formation belge. Ce sont le hongrois du groupe de Dark Folk The Devil’s Trade et Brieg Guerveno (guitare) en duo avec Bahia El Bacha (violoncelle) qui ouvraient la soirée, mais j’ai été très peu sensible aux chansons Folk du duo, principalement parce que le chant en breton me sortait de la musique. Tant pis.

Pentacle (Octobre 2021)

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment