Albums du moment
Pochette Spotted Horse
Pochette Full Upon Her Burning Lips
Pochette Our Voices Will Soar Forever Pochette Back In Business
Chroniques
Pochette Algleymi
Pochette Carrion Spring
Pochette Downward Motion
Pochette Old Star
Pochette The Chosen One Pochette A Throne of Ash,

Colour Haze + The Devil and The Almighty Blues Paris - Petit Bain - 06/05/19

Très belle soirée en perspective en ce gris lundi parisien. A quelques jours des élections européennes, le vieux continent est à l’honneur dans la salle flottante du 13e arrondissement avec un tandem "germanorvégien" allant piocher aux racines du Blues et de la musique psychédélique.

Je ne connaissais The Devil and The Almighty Blues que de réputation avant ce soir, ayant à peine eu le temps d’écouter leurs deux derniers albums pour me faire une idée de ce à quoi m’attendre. Le groupe en impose immédiatement par sa présence face à une salle encore clairsemée mais déjà réactive à la musique du quintet. TDATAB offre un set inspiré, donnant envie de se replonger à la fois dans les discographies de Kyuss et de Ten Years After. C’est bluesy, poisseux, rampant…mais sans jamais basculer totalement dans le caniveau le plus sale. Leur prestation semble décidément beaucoup plaire au public déjà présent, qui leur réserve de belles ovations et n’hésite par à accompagner le chanteur lorsque celui-ci décide de se priver du micro pour scander les premières parole de The Ghosts of Charlie Barracuda. Malgré un son manquant un peu de précision, ce fut une petite heure rondement menée de la part des Norvégiens, qui démontrent pour ceux qui les découvraient ce soir que leur bonne réputation est loin d’être usurpée.

Place ensuite aux Allemands de Colour Haze. C’est la troisième fois que j’ai l’occasion de les voir et je sais désormais très bien comment se déroulent leurs concerts. Ce n’est pas la qualité de leurs compositions qui fait forcément mouche, mais plutôt cette façon qu’a le trio (devenu quatuor avec l’ajout d’un clavier) de nous noyer dans son psychédélisme pour nous mettre dans l’état d’esprit idéal. L’effet de surprise est donc remplacé par un certain confort face à un groupe qui ne déçoit jamais. Les interprétations proposées sont très propres, le clavier épaississant évidemment l’aspect psyché des morceaux. Pour la tournée célébrant son 25ème anniversaire, Colour Haze assure comme il faut, alternant passages subtils et riffs plus massifs. De She Said, à Tempel en passant par Love, c’est une nouvelle fois avec brio que le groupe s’acquitte de sa tâche avec, en outre, un son meilleur que celui de sa première partie. Certains verront peut-être dans les prestations de Colour Haze un manque d’ambition, d’autres, comme moi, s’y rendront à chaque fois les yeux fermés. A la prochaine !

Chris (Juin 2019)

Un grand merci à Garmonbozia

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment