Albums du moment
Pochette Loved Pochette Liquid Anatomy
Chroniques
Pochette Dhyana
Pochette The Cleansing
Pochette Fury
Pochette The Drought Pochette Led Zeppelin

Gorod au Festimap (25/08/2018) Boulazac

Certaines choses sont stables et on peut toujours compter dessus. Gorod est clairement à classer dans cette catégorie. Depuis le début de leur carrière, les bordelais se sont imposés comme une référence en matière de riffs ravageurs et inventifs mais aussi de mélodies ciselées. Leur discographie est jusqu'à présent sans déception en terme de qualité et tout porte à croire que leur prochaine offrande Aethra ne fera pas exception à la règle. C'est dans la petite bourgade de Boulazac (près de Périgueux) que nous retrouvions le quintet, programmé pour jouer à 1h10 du matin sur la grande scène du très sympathique festival Festimap. Avec une bonen bière dans une main et un cornet de churros dans l'autre, nous étions prêts pour le death metal.


Gorod fait parler la poudre d'entrée de jeu avec la classique "Here Die Your Gods" avec sa rythmique groovy à souhait. Tout le monde est bien en place, mais le son n'est malheureusement pas tout à fait précis pour les guitares. C'est une conséquence des soucis techniques que le groupe a eu pendant son installation sur la scène. Heureusement, le problème sera réglé au bout de quelques chansons en se replaçant derrière la régie et grâce à l'ingé-son.



La bonne humeur est communicative sur scène avec Barby (basse) et Mathieu (guitare) qui jouent toujours avec un sourire à s'en tordre la peau du visage, a fortiori avec les duos de guitares harmonisées de "Celestial Nature", soutenus avec vigueur par la batterie implacable de Karol Diers. La grosse nouveauté du soir est que le groupe a décidé de jouer des nouveaux morceaux pour la toute première fois. "Wolfsmond's " se revèle avec des riffs mélodiques jazzy caractéristiques de Gorod, jouxtés à d'autres bien lourds se reposant sur la guitare sept cordes. Il se passe beaucoup de choses, il est donc difficile de juger cette chanson à sa juste valeur, mais le titre s'annonce riche et intéressant."Axe of God" frappe toujours là où ça fait mal avec les hurlements de Julien et les instruments qui tirent des rafales de notes avec un agencement raffiné au service du groove.




Le deuxième nouveau morceau est encore plus intéressant, parce qu'il commence sur des riffs relativement simples et direct pour du Gorod, avant de partir sur une cavalcade de tapping harmonisé impressionnante, sans être indigeste pour autant, pendant une bonne partie de la chanson. Sur le papier, ce n'est pas vraiment vendeur, mais le sens de composition des musiciens a ici encore fait mouche et c'est vraiment très encourageant pour ce qu'on pourrait attendre d'Aethra.



 Le son est maintenant aux petits oignons, et le groupe nous regale avec le très efficace "Birds of Sulphur" et le classique "Disavow Your God", dont le climax mélodique est toujours un vrai plaisir à entendre. C'est déjà fini pour Gorod, mais le public en veut plus, alors qu'il est maintenant 2h30 du matin. Beaux joueurs, les bordelais rajoutent un titre originellement retiré de la setlist, l'excellent et plus inhabituel "Carved in The Wind". Une nouvelle fois, le combo a prouvé qu'il est un des groupes de death les plus brillants de sa génération, avec une science du riff remarquable et toujours inventive.

Merci à eux et à la très volontaire équipe du Festimap.

Neredude (Septembre 2018)

Photos par JC Forestier pour Nawak Posse (www.nawakposse.com)

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment