Albums du moment
Pochette Lament
Pochette Erase
Pochette Couvre-sang Pochette Splinters From An Ever-Changing Face
Chroniques
Pochette Love & Decay
Pochette Surface Noise
Pochette Ohms
Pochette Another Land
Découverte
Pochette Moozoonsii

Burning Heads + Uncommonmenfrommars + Jetsex + The Rebel Assholes le 20 avril 2006 - Larnod/Besançon (Le cylindre)

Une plombe que je n'avais pas remis les pieds au Cylindre de Besançon (enfin Larnod pour être plus précis). Jusqu'à l'annonce de cette soirée 100% keupon. L'occasion était trop belle pour retourner dans cette magnifique cave voûtée. Le public bisontin ne s'y est d'ailleurs pas trompé, la salle étant quasiment remplie... On croise même ça et là quelques membres du " show business bisontin " : des membres de feu Second Rate, de feu Hawai Samourai, des Waterguns,  de Wormachine, ... L'opportunité était par ailleurs intéressante de comparer le show parisien de la tournée, souvent considéré comme plus pro (Cf. la review de Yul) et un show de province, censé être plus décontracté...

Comme souvent, la première partie est confiée à un groupe local et c'est The Rebel Assholes qui a donc l'honneur de partager l'affiche avec la crème du punk hexagonale. Le groupe pratique un punk rock, dans lequel le mot rock garde une place prépondérante : une sorte de mélange entre Flying Donuts et Nashville Pussy. Le concert est en tout cas particulièrement accrocheur et les 4 zikos reçoivent un accueil chaleureux plus que mérité.

C'est vêtus de masques de catcheurs que les JetSex entament leur set. Si le coté visuel du concert est sympa (le groupe est très démonstratif), la musique a tendance à devenir légèrement monotone sur la durée et c'est au final le groupe qui me laissera la moins bonne impression de la soirée.

Les Unco montent sur scène : " Bonsoir, on s'appelle Burning Heads ". Paf ! C'est parti pour 45 minutes de punk rock mélodique. Les Lyonnais enchaînent les titres de tous leurs albums et split (dont celui réalisé avec les Burning) avec une énergie communicative, les morceaux les plus vieux semblant être particulièrement attendus. Malgré une décontraction apparente, les backing sont parfaitement en place et le show très carré. Les musiciens des Burning Heads regardent la totalité du concert sur le coté de la scène et n'hésitent à intervenir à de multiples reprises, notamment sur les reprises du " No Way " des Adolescents et du " Johnny's Got A Problem " de DI. Un signe de l'excellente ambiance régnant sur la tournée.  
Fidèle à la réputation qu'ils traînent depuis mal d'années dans le circuit français, les Têtes Brûlés délivrent un excellent show, très punk dans l'esprit, comme s'ils avaient voulu laisser le coté mélodique aux Uncommonmenfrommars pour donner un show très rentre-dedans. On a ainsi droit aux classiques " Swindle " (et son refrain repris en choeur par les premiers rangs : Fuck you fuck you fuck you on and on), " Supermodern World ", " SOS " etc, le tout entrecoupé de pauses reggae (" Handcuffed ") permettant au public de souffler un peu. Le concert se terminera à 20 personnes sur scène (les 4 groupes + l'organisation) pour un bœuf d'anthologie à l'ancienne. La all-star band formé pour l'occase enchaînera entre autres le mythique " Hells Bells " d'ACDC, le " Fight For Your Right " des Beastie boys et le " Love In An Elevator " d'Aerosmith. Dès lors, tout part en sucette : on voit des hommes complètement nus sur scène (je ne citerai pas de noms afin de ne pas compromettre la carrière des musiciens concernés), des jets de bières dans le public, des pinçages de fesses, des guitaristes qui slamment en jouant, des accolades viriles, encore des jets bières...

Damien Pontus (Avril 2006)

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment