Albums du moment
Pochette Hypercut
Pochette Muerte
Chroniques
Pochette Noise Floor
Pochette Ámr
Pochette Etter Lys
Pochette Carnage
Pochette es taut Pochette Place Noire

Ulcerate, Blaze Of Perdition, Outre le 22/11/2017 Paris - Backstage By The Mill

"BrrrrrrrrrrrrrrBrrrrBrrRrrrrr" : Voilà à quoi ce compte-rendu aurait pu être réduit, si nous avions laissé parler le troll en nous. Soyons clairs, les trois groupes à l'affiche sont réputés et visiblement plus que capables au niveau de leurs instruments, particulièrement Ulcerate. Mais le son de ce concert était tellement horrible qu'il n'a pas permis d'apprécier l'affiche à sa juste valeur. Ce report est donc adapté à ce que nous avons pu entendre, c'est à dire pas grand chose.

Ndlr: C'est d'ailleurs suite à un concert de ce type (Oathbreaker à Pari en 2016) que Metalorgie vous avait concocté un dossier sur la sonorisation en concert, qui est visiblement toujours aussi criant d'actualité.


Outre

C'était donc aux Polonais d'Outre d'ouvrir cette soirée bal-musette. Au menu, du Black Metal avec des touches Post ça et là. A noter, pour la blague, qu'avec son accoutrement, le chanteur ressemble à s'y méprendre à Alan Averill (Primordial), en moins sympathique. Malheureusement, même si on peut deviner, bien enterrés dans le mix, de bons riffs, ils sont quasi-inaudibles pendant tout le concert à partir du moment où le batteur joue rapidement sur la grosse caisse / caisse claire. Autant dire que la guitare sera écoutable pendant un cinquième du set au maximum, à savoir les passages lents où la batterie n'est pas omniprésente, ce qui rend difficile de porter un jugement sur le concert. 



Pendant les sections rapides, nous avons droit au fameux mixage "voix/batterie" qui sévit si souvent en concert Metal et c'est vraiment dommage. D'autant plus que le groupe se donne à fond sur scène. M'enfin, de ce qu'on arrive effectivement à entendre, le chanteur assure parfaitement avec un growl caverneux, et le batteur a un jeu très régulier, quoique enlaidi par les triggers sur la grosse caisse. Outre a donc tout l'air d'être un bon groupe de scène, avec des compositions qui semblent être de facture tout à fait honorable. Mais ce n'est pas ce qui s'est laissé entendre au Backstage ce soir : c'est triste.

Blaze of Perdition

Le dernier album de Blaze Of Perdition étant plutôt de bonne qualité, on pouvait attendre leur passage sur scène avec impatience. Malheureusement, le concert avec un mix aussi approximatif que pour le précédent groupe. En jetant un coup d’œil à la console, on constate que, comme pour Outre, Blaze Of Perdition n'a pas d'ingé-son attitré sur cette tournée, c'est donc le technicien de la salle qui est à la table de mixage. Il est compréhensible que certains groupes n'aient pas les moyens de se payer un ingé-son en tournée, mais quand cela aboutit à ce genre de résultat, il y a de quoi se poser des questions. Encore une fois, il se fait entendre un mix "voix / batterie" ô combien frustrant sur un concert de Black Metal. On devine derrière ce brouhaha que le groupe est bon, mais c'est difficile à percevoir. Comme par hasard, les guitares repointent le bout de leur nez quand la grosse caisse se tait, à savoir peu souvent. Cependant, le son s'améliore en fin de set, mais il est difficile de l'apprécier en attrapant le train en cours de route, d'autant plus que Blaze Of Perdition a déjà tiré ses meilleures cartouches en début de set. A revoir dans de meilleures conditions.

Ulcerate

Nous voici donc devant Ulcerate que tout le monde attendait, qui a sorti une nouvelle fois un album très abouti et ambitieux, Shrines Of Paralysis. Hélas, mille fois hélas, le son ne sera encore une fois pas au rendez-vous. Pourtant, les Néo-zélandais étaient visiblement en forme, mais que voulez vous, avec une musique de cette densité, si le son n'est pas un minimum clair, ça devient un concert de Crust. Il faut d'ailleurs préciser qu'Ulcerate était le seul groupe de la soirée à avoir son ingé-son, mais cela n'a malheureusement pas changé grand chose au résultat. De fait, le public a pu profiter de la performance extra-terrestre de Jamie Saint Merat, leader du groupe et batteur/compositeur surdoué. Malgré le fait qu'il joue au click, son jeu virtuose est vraiment appréciable à regarder, en plus d'accompagner parfaitement la musique d'Ulcerate. On touche ici sans doute la limite de ce que peut accomplir un batteur de metal en terme de technique, au service d'une composition racée. 



Le gros problème, c'est que la batterie et les fréquences basses gobaient tout, y compris la guitare de Michael Hoggard, et c'est vraiment honteux quand on connaît son talent de six-cordistes. En tendant l'oreille, ses riffs dissonants et polyphoniques se laissaient deviner, en plus d'une interprétation chirurgicale, la frustration n'en était donc que plus grande. Encore une fois, c'est un mixage batterie/voix qui fait des ravages sur l'efficacité de leur set. A titre de comparaison, même si les conditions ne sont certes pas identiques, puisque Gorguts avait joué cet été au Trabendo, mais leur musique est dans un registre similaire, à savoir du Death Metal dissonant et très chargé. Et les Québécois s'en étaient sortis avec un son d'une grande clarté, à des années lumière de la bouillie de ce soir, même pendant Obscura.

Bref. On pourrait croire ici à un réquisitoire sur le groupe. Sauf que cette observation a été confirmée par plusieurs autres spectateurs du concert, y compris un qui les avait vu au festival Metal Méan en Belgique. Donc peut-être que l'ingé-son n'est pas le seul fautif. Ainsi, Ulcerate, c'est du Metal extrême d'orfèvre, des musiciens doués, mais si le son ne suit pas, c'est une purge. De quoi contracter un ulcère. [sic]

Neredude (Décembre 2017)

Merci à Garmonbozia Inc. d'avoir proposé ce plateau de qualité, néanmoins.
Photo de Ulcerate par Leonor Ananké pour Hard Force : © 2017 Facebook
Photo de Outre par Mattis Photography pour Radio Metal : © 2017

Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.
 

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment