Albums du moment
Pochette Playful Winds
Pochette The Quiet Earth Pochette Impera
Chroniques
Pochette Close
Pochette Anna Sage
Pochette Frantic Death
Pochette Pointless
Pochette Diaspora Problems

In Theatrum Denonium, Acte II, Theatre de Denain

Le deuxième acte du In Theatrum Denonium s'est une nouvelle fois déroulé dans le superbe théâtre de la ville de Denain, un lieu atypique pour du Metal, certes, mais au combien majestueux. Pour cette édition, Nord Forge a mis les petits dans les grands en faisant venir les Américains de Uada, les Autrichiens de Harakiri For The Sky, nos Frenchies de The Great Old Ones et les Belges d'Enthroned. Retour sur une soirée énorme. 


Lorsque le rideau s'ouvre, Uada est prêt à en découdre. Les Américains sont de dos, dans une relative pénombre et pourtant on sent que ça va chauffer. C'est capuches vissées sur la tête que les musiciens balancent leur Black Metal très pur, le son est énorme, l'acoustique du théâtre semble être faite pour le Metal Extrême. Pas de communication entre le public et le groupe, mais un enchaînement de titres propres, exécutés au millimètre. On apprécie les cris et hurlements de Jake Superchi le guitariste / chanteur de la formation avant d'entamer ses parties vocales, cela ne fait que renforcer l'esprit malsain qui règne. Environ 40 minutes de set pour Uada qui conclu avec Black Autumn, With Spring, issu de son album Devoid Of Light, et un discret "Thank You France, we are Uada" avant de quitter la scène. 


Changement de style pour continuer puisque c'est au tour de Harakiri For The Sky d'investir les lieux. Les Autrichiens évoluent dans un registre difficile à vraiment déterminer, une sorte de mélange entre Black, Doom et Post, mais un mélange qui prend très bien et qui régale la foule qui est présente en masse. Les lumières sont géniales, le groupe occupe bien la scène, notamment le chanteur, ainsi que le bassiste dont le jeu sur sa six cordes impressionne énormément. Après des intros assez calmes, c'est généralement un déluge qui s'abat, la musique d'Harakiri For The Sky a quelque chose qui prend aux tripes, elle frappe mais transporte en même temps. Le public ne s'y trompe pas et c'est sous une ovation amplement méritée que la formation cède sa place. Si vous le pouvez, jetez une oreille sur leur dernière production, III: Trauma, vous ne serez pas déçus. 


Ils ne sont pas la tête d'affiche de la soirée, mais ils sont attendus par tous. The Great Old Ones jouit d'une belle popularité en France, leur dernière album EOD : A Tale Of Dark Legacy, paru il y a quelques semaines, a définitivement fait basculer TGOO dans la catégorie des poids lourds. La lumière se fait rare, les têtes sont encapuchonnées, l'atmosphère est pesante, nous sommes littéralement captivés et écrasés par la puissance que dégage les Français. C'est un abattage de riffs lourds qui est déversé dans le théâtre, les cinq musiciens ont un charisme fou. The Great Old Ones déroule son set avec une fluidité épatante, chaque titre est précédé d'applaudissements et de cris d'une foule conquise, quand soudain … "Je ne suis pas fou. Je souhaite juste aujourd’hui prévenir le monde des horreurs indicibles qu’une nouvelle expédition dans ce désert blanc pourrait libérer..." Antarctica est un rouleau compresseur qui prend une dimension toute singulière en live, on touche presque les notes tellement celles-ci nous balayent sur place. Une bonne heure de show qui est passée trop vite, les lumières se rallument, la photo souvenir est prise, quelle claque. 


On se remet à peine de la trempe collée par The Great Old Ones que déboule la tête d'affiche. Enthroned c'est une bonne vingtaine d'années de carrière, une dizaine de sorties et un Black Metal ravageur. Nornagest, le chanteur et leader historique d'Enthroned est un vrai showman, il attire l'attention sur lui comme le Prozac sur un dépressif, un brin chambreur, le Belge chauffe la foule avec un joli "on n’est pas à Marseille ici", de quoi mettre une bien belle ambiance. Les titres s’enchaînent très rapidement, hormis quelques mots en anglais (on n'a pas compris pourquoi) pas de réelle communication, Baal Al Maut, Ha Shaitan, Obsidium, Of Feathers And Flames, ça fracasse sec dans le théâtre, pas de demi-mesure. Si le spectacle est énorme, on regrette néanmoins qu'Enthroned ne soit pas plus proche du public, tout le monde était chaud, il y avait de quoi faire mieux. 


Difficile de bouder son plaisir à la fin de la soirée tant elle fut bonne. Uada et Harakiri For The Sky auront été une belle découverte pour certains, Enthroned une sympathique tête d'affiche et The Great Old Ones aura mis tout le monde d'accord. Merci Nord Forge pour cette initiative, vivement une troisième édition. 

Shades of God (Mars 2017)

Remerciements : Toute l'équipe de Nord Forge, en particulier : Fred, Nath, Marine, Clément et tous les bénévoles. 

Crédits Photos : Lyrama Photography

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment