Albums du moment
Pochette Fyra
Pochette Street Heat
Découverte
Pochette Lost Ghosts Vol.1

Helmet + Local H Paris - La Maroquinerie - Le 11/02/17

Il y a beaucoup de monde à La Maroquinerie en ce samedi soir, malgré les vacances. Malheureusement, le caractère très aléatoire d’un voyage dans les transports parisiens m’empêche d’assister à la prestation des Marseillais de Rescue Rangers, dont le prochain album a été produit par Page Hamilton et qui accompagnent Helmet lors de sa tournée française. Place donc aux Chicagoans de Local H, un groupe relativement méconnu ici malgré trente ans d’activité. L’impression d’ensemble est convaincante, le groupe évoluant dans une veine relativement proche de celle de Helmet, offrant cependant une musique tirant plus sur le Noise Rock et le Grunge. Nous avons ainsi droit à un peu plus qu’une mise en bouche au cours de 40 minutes engagées et énergiques, mettant notamment à l’honneur le dernier album en date du groupe, Hey, Killer.

La température a grimpé de quelques degrés lorsque Helmet fait son apparition sur scène, laissant de côté les fioritures pour attaquer directement un set qui va s’avérer assez jouissif. Alors d’accord, les albums du groupe depuis la reformation ont eu du mal à laisser une empreinte marquante. Le petit dernier, Dead to the World, contient cependant son lot de tubes qu’il serait dommage de bouder. Ces morceaux passent d’ailleurs très bien l’épreuve de la scène, comme en témoignent les interprétations efficaces de Life or Death, Drunk in the Afternoon, I <3 My Guru ou Red Scare. Le groupe est dedans, le public réactif et le son excellent. Si certains titres peuvent donner l’impression de tourner un peu en rond, la conviction dont fait preuve le quatuor compense largement ce défaut, faisant de ce concert un beau moment de Rock, tout simplement. Après une douzaine de morceaux, Page Hamilton, très communicatif ce soir, et ses acolytes quittent la scène pour revenir quelques minutes plus tard et attaquer une deuxième partie qui, elle, fera la part belle à de grands classiques du groupe, comme Unsung, I Know, Wilma’s Rainbow ou l’incendiaire Just Another Victim. C’est l’hymne In the Meantime, réclamé par une bonne partie du public pendant tout le concert, qui vient conclure les débats, nous laissant rassasiés et rassurés. Helmet, malgré le temps qui passe et les changements de line-up, reste une entité capable d’illustrer de façon sincère ce que doit être, aujourd’hui, un bon concert de Rock.


Setlist
It's Easy to Get Bored
Life or Death
See You Dead
Ironhead
Bad News
Drunk in the Afternoon
Exactly What You Wanted
I ♥ My Guru
Red Scare
Bad Mood
Crisis King
Life or Death (Slow)
Milquetoast

Rappel
Give It
Wilma's Rainbow
Sam Hell
I Know
Unsung
The Silver Hawaiian
Just Another Victim
Tic
In the Meantime

Chris (Février 2017)

Merci à Cartel Concerts et A Jeter Prom

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

mascaraLe Mercredi 01 mars 2017 à 13H57

Effectivement, Rescue Rangers était pas mal (bon, faut dire qu'avec son accent de frenchy, le chanteur marseillais a un peu prononcé ça "one skull angel", mais bon ^^).
Moi j'étais venu uniquement pour Local H, et franchement ils ont tout tabassé, et "Hands on the bible" avec les guitare/basse/batterie d'Helmet en bonus était juste terrible. J'ai passé un super moment, presque 20 ans que j'écoutais le groupe sans jamais l'avoir vu sur scène.
Après Local H c'était Helmet, et comme la 2ème chanson était une copie de la 1ère avec un chanteur sans charisme et des riffs sans originalité, j'ai tourné les talons et quitté la Maroquinerie, parfaitement heureux d'avoir vu Local H.