Albums du moment
Pochette Nighttime Stories
Pochette Sphere Pochette Spotted Horse
Chroniques
Pochette In The Raw
Pochette Metaportal
Pochette The Den Pochette Broken Play

Never Say Die tour Anvers Trix, le 05/11/2016

En avant propos il est important de parler de ce qu'est le Never Say Die Tour. Outre le festival organisé par Impericon et des artistes qui s'y produisent, ce festival a pour vocation d'aider les personnes souffrant de dépression, d'isolement ou qui pensent au suicide. La théorie est que le pire peut être évité en osant parler à un proche, un ami, ou même s'admettre à soi-même qu'il y a un problème. Parler de ses problèmes est le meilleur moyen de les résoudre, pour ça, des bénévoles sont sur place à chaque date de la tournée pour écouter les gens, et tenter de les aider du mieux qu'ils peuvent. Le suicide reste à travers le monde la deuxième cause de mortalité des 15 - 24 ans.

Il s'agit de la dixième année d'existence de la tournée qui rassemble tous les ans des grands noms du Metal - Metalcore - Hardcore et Deathcore. Cette année vingt quatre dates sont programmées dont notamment trois dans l'hexagone et trois autres dans des pays partiellement francophones. Sept groupes sont à l'affiche : PolarMake Them Suffer, Fallujah, Obey the Brave, Carnifex, Thy art is Murder et Whitechapel. Metalorgie s'est arrêté le cinq novembre dernier au Trix d'Anvers pour vous faire part de ses impressions et autant dire qu'elles sont TRES bonnes !

Les interviews des groupes ayant eu lieu durant le set de PolarMake them Suffer et Fallujah ne nous ont pas permis de pouvoir assister à leur représentation, nous nous excusons donc auprès des dits groupes de ne pas pouvoir parler d'eux plus longuement mais ce sera l'occasion de vous faire votre propre opinion. Nous avons cependant recueilli des témoignages du public qui unanimement a parlé de l'excellente performance de Polar et d'un gros problème de balance sur Make them Suffer. Un chant quasi inaudible et un clavier beaucoup trop présent.

Malgré un set très court Obey the Brave a su marquer les esprits par la puissance de son son hardcore sans concession. Ça s’enchaîne et ça flingue des cervicales furieusement ! Aucune perte d'intensité à quelque moment que ce soit. On les sent énergiques et remontés, surement frustrés de ne pas pouvoir jouer tous les morceaux qu'ils veulent. Les Canadiens parviennent même à faire deux gros mosh durant Live and Learn et Get Real à un public qui a été, on peut le dire, particulièrement mou tout au long de la soirée.

Vint ensuite Carnifex qui fut la claque de la soirée. Les nouveaux morceaux joués live sont tout simplement sublimes et donnent une autre dimension aux anciens comme s'ils étaient subjugués, transcendés, par les nouveaux. Drown me in Blood suivi de Slow Death en guise d'entrée en matière furent un choix fort judicieux et installèrent dès le début une ambiance très sombre et oppressante. Cette ambiance une fois installée il leur a suffit de dérouler le set. Aidés par un son impeccable et une balance parfaite, la performance s'est achevée par Lie to my face et a laissé une impression de trop peu mais d'avoir quand même pris une "bonne baffe plein gueule".

Ce fut ensuite à Thy Art is Murder de monter sur scène. Entrée en matière directe avec un Holy War haineux à souhait, puis d'Absolute Genocide sur le même ton. Nick Arthur, remplaçant fidèle au poste vociférant avec lourdeur les textes du groupe. Les musiciens avaient visiblement quelques problèmes de retour sur scène ce qui valu quelques regards inquiets des musiciens en direction de leur batteur mais leur professionnalisme a fait que nulle fausse note ou décalage ne s'est fait entendre. Malgré une guitare légèrement plus forte que l'autre le son était très bon. Alors que la première partie du set était consacrée à l'album Holy War, vers le milieu commença la seconde consacrée à Hate et qui débuta par The Purest Strain of Hate pour s'achever par la très célèbre Reign of Darkness. On retiendra également un slam jump du chanteur qui n'a pas hésité à sauter dans la foule frénétique. Une prestation qui a inspirée la haine glaciale du début à la fin. Ces australiens ne sont pas là par hasard, c'est une certitude.

Enfin la tête d'affiche, Whitechapel : des guitares avec un son très droit, millimétré et d'une très grande précision. Une batterie triggée de partout, et Phil Bozeman, comme quelqu'un l'a joliment dit "avec sa voix qui dit : ferme ta gueule !" Autant la performance était fascinante, hypnotique et d'une qualité vraiment très haute, autant le public était divisé et on ne peut pas objectivement leur donner tord. Comme s'il y avait des adeptes de "l'ancien" Whitechapel et du "nouveau". Même phénomène qu'on a déjà vu dans un autre style chez the Offspring, où les vieux chantent sur les chansons de Smash et d'Ixnay et sont paumés sur les celles des derniers albums et inversement chez les jeunes. Même à l'écoute il y a une dichotomie dans le style d'un morceau à l'autre, ce qui a provoqué quelques flottements durant la performance. Malgré tout chacun y a trouvé son compte dans ce qu'il aime.

On ne saura au final que vous conseiller vivement d'y aller. Le prix des places est plus qu'abordable (entre 20 et 30 € sur l'ensemble de la tournée) surtout pour la qualité de la prestation de tous les artistes. Le niveau technique de tous les batteurs et tous les chanteurs et simplement fou, pour avoir été témoin d'échauffements backstage, vous avez notre parole c'est vraiment ahurissant et ça s'entend sur scène.  Si vous êtes fans du genre il ne faut pas passer à coté, cette tournée de concert saura également ravir tous les fans de la scène metal extrême d'il y a une dizaine d'années. Meilleur concert depuis très longtemps !

Maxwell (Novembre 2016)

Vous avez une chance de participer à l'une des trois dates françaises :
- Lyon au CCO le 19 novembre
- Toulouse au Metronum le 22 novembre  
- Paris au Trabendo le 23 novembre
Pour les frontaliers, la tournée passera également en Allemagne, au Luxembourg, en Suisse, en Italie et en Espagne, ça vaut largement le coup de faire une centaine de kilomètres pour aller y assister. N'hésitez pas !!!

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment