Albums du moment
Pochette Años En Infierno
Pochette Mestarin Kynsi
Pochette Naiv Pochette Ascension
Chroniques
Pochette Necroscape
Pochette On Circles
Pochette Arkhipov
Pochette Summerland
Pochette Fearmonger
Pochette The Talkies
Pochette Vesica Piscis Pochette The Hands That Thieve
Découverte
Pochette Discography

Dying Fetus et Savage Annihilation au Divan du Monde le 20 août Le Divan Du Monde

Bienvenue au Divan Du Monde en ce 20 août qui va se transformer en salle de dissection pour une date placée sous le signe de la brutalité, de la double grosse caisse et des blasts avec Savage Annihilation et Dying Fetus

Savage Annihilation, formation venue du centre de la France, a reçu la lourde tâche d'ouvrir pour les vétérans de Dying Fetus et ils ne vont pas se laisser impressionner. Le groupe assure techniquement et balance un Death Metal moderne, porté par des breakdowns bien sentis et des parties musclées où le blast se fait roi. La recette n'est pas neuve, certes, et Savage Annihilation n'est pas le chef étoilé que peuvent être les monstres de la tête d'affiche mais leurs compositions sont solides, variées et dynamiques. Les trois musiciens ne lâchent rien et le public s'en donne à cœur joie pour soutenir la scène locale. Un excellent départ pour cette soirée.

Dying Fetus entre alors en scène, prêt à en découdre. Short de boxeur pour le guitariste/chanteur John Gallagher, marteau de combat dans les mains du batteur et basse vrombissante pour Sean Beasley et c'est parti pour une heure de Death Metal brutal, rempli ras la gueule de breakdowns assassins et de solis prêts à faire fondre la carcasse d'un A380 abattu par les secousses de la double grosse caisse. Sans surprise aucune, le groupe semble ravi d'être là et le manifeste en mettant à feu et à sang une salle retournée de fond en comble. Les tubes s'enchaînent encore plus vite que leur sweep taping, faisant la part belle à l'ensemble de la très belle discographie du groupe. Dying Fetus passe sans aucun effort d'un Death Grind ultra rapide au Death Brutal ultra lourd qui fait remuer la nuque et brandir les poings pour ne laisser aucun survivant. 
Après plus d'une heure de carnage, les seigneurs du Death Metal moderne et groovy se retirent, laissant dans leur sillage une mer de sang. Pourvu qu'ils reviennent vite.

Raikage (Septembre 2016)

Un immense merci à Hibooking et au Divan Du Monde. 

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment