Albums du moment
Pochette Spotted Horse
Pochette Full Upon Her Burning Lips
Pochette Our Voices Will Soar Forever Pochette Back In Business
Chroniques
Pochette Are We Soldiers
Pochette Algleymi
Pochette Carrion Spring
Pochette Downward Motion
Pochette Old Star Pochette The Chosen One

Rosetta, North et Ovtrenoir à l'espace B le 15 juillet L'Espace B

L'espace B accueillait ce 15 juillet une date spéciale Post Metal avec la venue de trois formations, Ovtrenoir, North et Rosetta. Retour sur une soirée placée sous le signe des décibels et de l'obscurité. 

On commence donc à se plonger dans les eaux sombres avec Ovtrenoir dont le premier EP, Eroded, nous avait convaincu de leur potentiel. Pas de surprise donc, le groupe ne va pas décevoir le public qui semble venu en masse, l'effet Church Of Ra très certainement. Le son est lourd, gras et puissant, parfaitement à l'image de ce que l'on attend d'un concert de Post Metal. La prestation est courte (environ une demi heure) et intense, les musiciens ne se ménageant pas, William (guitare/chant) menant les affaires d'une main de maître. On ressort de l'espace B convaincu que Ovtrenoir a un très bel avenir devant lui.

Direction la banquise avec North et sa variation de Post Metal probablement inspirée par les ours polaires tant l'on sent poindre fureur et puissance dans les guitares. Malheureusement, l'effet n'est pas aussi réussi qu'avec les prédécesseurs, la faute à des riffs peu originaux mais surtout à des compositions qui s'enchaînent sans que l'on parvienne véritablement à distinguer ce qui les différencie des précédentes. Les amateurs semblent apprécier mais ce n'est malheureusement pas notre cas.

Rosetta s'avance sur les planches pour conclure la soirée et le groupe va donner un spectacle comme il en a l'habitude : professionnel et carré. Le talent du groupe éclate au grand jour lorsque l'on est face non seulement à leurs compositions mais aussi à leur maîtrise instrumentale : l'espace sonore est parfaitement gérée et c'est un véritable plaisir de ne pas avoir à tendre l'oreille pour profiter des accents subtils des instruments. Impossible de ne pas adhérer lorsque Rosetta pioche dans son répertoire le plus ancien, pour le plus grand bonheur des présents. Une très bonne performance donc et, si l'on peut regretter quelque peu le côté statique des musiciens, on en ressort convaincu.

Raikage (Septembre 2016)

Un immense merci à L'Epace B et à Kongfuzi Booking. 

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment