Albums du moment
Pochette Lokabrenna
Pochette The Fallen Crimson
Chroniques
Pochette No More Hollywood Endings
Pochette Apocalypse & Chill
Pochette Abreaction
Pochette Cycles
Pochette The Ruins Of Fading Light Pochette Afterlight

Tesseract, The Contortionist le 16/02/16 Nantes (Le Ferrailleur)

Octobre 2014, Tesseract venait rendre visite aux nantais accompagnés des excellents Animals As Leaders. Un peu plus d'un an après, les voilà de retour en tête d'affiche avec un nouvel album sous le bras, Polaris, et les "petits" The Contortionist dans leur valise.

Les américains qui ont pas mal évolué stylistiquement oeuvrent désormais pour un Metal Progressif assez proche des Textures, Tesseract et autre Cloudkicker. Ils ouvrent sur le très planant Language I : Intuition et son pendant plus énervé Conspire issus de leur dernier opus, Language. Tout de suite on est dedans car les guitares rendent à merveille les mélodies et la douceur du titre. De même le chanteur est très en forme et contrairement à bon nombre de frontmen de Metalcore, il n'a heureusement pas besoin de tendre son micro à la fosse pour chanter les parties en clair. Rythmiquement aussi rien à dire, on a affaire à une mécanique de haute précision qui tel des rouages Suisses, ne faillissent pas à la tâche. Mais le mieux chez The Contortionist c'est que la technique n'est qu'un outil au service d'une musique souvent atmosphérique et vecteur d'émotions. Le guitariste au faciès d'Harry Potter est capable de sortir des lignes mélodiques frissonnantes, du tapping sans sourciller (Thrive) et de grosses saccades bien méchantes. Seul le morceau Flourish est issu du premier effort, Exoplanet, mais les sonorités Deathcore, et les growls de derrière les fagots seront également présents sur des morceaux d'Intrinsic avec notamment Solipsis ou Geocentric Confusion. The Parable pour conclure, une basse groovy et un voyage parmi les étoiles nous font dire que The Contortionist ont complètement assurés.

Quand Tesseract débute son set, une chose impressionne toute de suite : le son ! Il est d'une force, d'une pureté et d 'un équilibre rarement entendu au Ferrailleur ou plus simplement en concert de manière générale. Parait-il que les musicien sortaient le son directement en façade avec du 100% numérique. Quoi qu'il en soit c'est tout bonnement impressionnant, on se prend une gifle carabinée dès le départ et cette qualité de son restera constante sur chaque titre. Et puis, ça joue, clairement. Les mecs ne mettent rien à côté, coté rythmique pas un pet de décalage, les riffs brise nuques tapent sévère (Concealing Fate Part 2&3, ouille!) entremêlés de mélodies spatiales qui emportent loin, très loin (Of Matter - Retrospect) et d'une basse qui en impose. Les musiciens retombent toujours sur leurs pattes. Pas une fausse note, pas un pain, ni un petit décalage, c'est hyper calé et on a l'impression d'entendre les américains jouer les albums devant nous. Sentiment renforcé par l'un des atouts de Tesseract, son chant, qui comme The Contortionist, est ici maîtrisé à la perfection. La voix claire colle des frissons et certaines tonalités plus puissantes en impose. Encore une fois, ça fait plaisir d'entendre un vrai chanteur qui maîtrise son organe. Mais il y a un mais. Daniel Tompkins n'est pas très en forme ce soir (pourtant vocalement ça ne se ressens pas) et part en coulisse se reposer de temps en temps, laissant à ses collègues la lourde tâche d'assurer certains morceaux en instrumental. Autant sur un ou deux titres, on s'étonne mais ça passe bien, autant sur la fin, on se rend compte qu'il y a un sacré manque dans la teneur des compositions de Tesseract sans chant. Après tout, ce n'est pas de la faute de Daniel d'être malade, mais le groupe aurait pu communiquer là dessus sur scène. Néanmoins, Tesseract a assuré une prestation de haute volée, avec des titres qui parcourent à part égale leurs trois albums (quatre titres chacun) avec un excellent final sur Concealing Fate Part I. Pour les amateurs de Prog, c'était du pain béni.

Pentacle (Mars 2016)

Setlist The Contortionist :
Language I: Intuition
Language II: Conspire
Thrive
Solipsis
Causality
Flourish
Geocentric Confusion
The Parable

Setlist Tesseract :
Phoenix
Concealing Fate Pt. 2: Deception
Concealing Fate, Pt. 3: The Impossible
Of Matter - Proxy
Of Matter - Retrospect
Dystopia
Hexes
Of Mind - Exile
Survival
April
Of Mind - Nocturne
Concealing Fate Pt. 1 : Acceptance

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment