Albums du moment
Pochette Nighttime Stories
Pochette Sphere
Pochette Spotted Horse Pochette Full Upon Her Burning Lips
Chroniques
Pochette In The Raw
Pochette Metaportal
Pochette The Den
Pochette Broken Play Pochette ...

Absolva, le 12/11/2015 Blue Devils, Arras

Il y a des concerts qui vous marquent à jamais au fer rouge. Ce 12 novembre 2015, Absolva, le groupe des deux frangins Appleton, a littéralement desséché le public du Blue Devils à Arras (62), venu en masse pour l'occasion.
Qu'il est bon d'assister à un concert dans un bar. Proximité des artistes, hyper-interactivité entre le groupe et le public, le tout sous une température avoisinant les 40 degrés.

J'arrive au Blue Devils à 19h, pour un concert prévu à 21h...Un peu tôt, pas grave. J'ai l'occasion d'assister aux balances du groupe, de prendre la température des lieux et accessoirement, de me rincer le gosier. Balances terminées, Chris Appleton, le chanteur/guitariste, frontman du groupe, vient me saluer. Plus tôt dans la journée, nous avions pas mal échangé sur le concert et sur la possibilité de photographier le concert. Un mec d'une rare gentillesse et d'une disponibilité à toute épreuve.

Petit à petit, le bar se remplit. En guise d'apéro, Dance With The Duvel (Luke Appleton&Wizz Beauprez) nous offre un set acoustique d'une trentaine de minutes principalement sur des reprises de Iced Earth et Ronnie James Dio. Difficile de chauffer un bar avec deux guitares acoustiques d'autant que la mini formation semble être encore en rodage. Luke Appleton, plus à l'aise avec sa rythmique électrique, assure, ce qui ne fut pas toujours le cas pour Wizz Beauprez, visiblement en manque de repères. Une première partie acoustique pour chauffer un concert metal c'est un peu l'équivalent d'une petite entrée légère avant un plat de résistance bien gras. Chris Appleton finira par rejoindre le groupe sur la fin du set pour interpréter Mama I'm Comin'Home, reprise de Ozzy Osbourne extraite de son album solo Restless, sorti en début d'année.



22h00, c'est l'heure d'entrer en piste pour Absolva. Le Blue Devils est plein et les premières notes de Never A Good Day To Die, du dernier opus, réveillent enfin le public.
Absolva produit un heavy metal puissant avec des mélodies qui respirent les premières heures d'Iron Maiden. La voix de Cris Appleton passe très bien en live et en fermant les yeux, on palpe les intonations de Klaus Meine (Scorpions) à l'époque où il n'était pas obligé de porter une casquette pour cacher sa calvitie. L’adrénaline dégueule au fur et à mesure que le groupe égraine son répertoire. Les riffs proposés par la fratrie Appleton nous transpercent de part en part durant les 17 titres qui composent le show. Le dernier album est largement représenté avec pas moins de six morceaux, dont cinq sont joués d'entrée. Quelques covers agrémenteront également la suite du concert, avec Watching Over Me (Iced Earth), Fear of the Dark de Maiden, obligatoirement repris en cœur par le public, à la limite de l'évanouissement dans cette petite salle surpeuplée.
Heaven and Hell (Dio et Black Sabbath) clôture le show au grand regret des fans qui ne sont pas rassasiés par les deux heures de show. Malgré l'endroit exigu et sa configuration bar, le son est puissant, équilibré et proche de l'excellence.



A peine le concert terminé, les quatre membres du groupes rejoignent directement le stand merchandising pour discuter, se laisser prendre en photos avec les gens et signer les quelques albums vendus. Je ressors du Blue Devils à minuit, après presque 2h de show, le sourire aux lèvres et le sentiment d'avoir passé une soirée inoubliable en compagnie d'un groupe de Heavy Metal qui mériterait un peu plus de lumière.

NicoDNF (Décembre 2015)

Photos : DNF Music Productions
Vidéos du concert : Killer Within et Silent Sacrifice

Setlist :
Never a good day to die
Killer Within
Orphan of God
No Tomorrow
No One Escapes
Silent Sacrifice
From Beyond The Light
All alone
Watching Over Me (Iced Earth Cover)
Never back down
Live for the fight
Fear of the dark (Maiden Cover)
Taste The Blood
Flames Of Justice
Code Red
Anthems to the Dead
Heaven and Hell (Dio cover)

Partager :
Kindle

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment