Albums du moment
Pochette Spotted Horse
Pochette Full Upon Her Burning Lips
Pochette Our Voices Will Soar Forever Pochette Back In Business
Chroniques
Pochette Are We Soldiers
Pochette Algleymi
Pochette Carrion Spring
Pochette Downward Motion
Pochette Old Star Pochette The Chosen One

Touche Amore, Loma Prieta, New Moon le 19/08/15 Paris (Glazart)

C'est avec une joie certaine et beaucoup d'attentes que l'on attendait cette date. Accompagné par le groupe de shoe-gaze belge Newmoon, Loma Prieta et Touché Amoré investissent dans le cadre de leur tournée européenne le Glazart. Deux groupes que l'on avait pas vu à Paris depuis 2013.
Joie modérée tout de même, le Glazart n'étant pas spécialement le lieu parfait en terme de son pour un concert de Hardcore. Et oui, quelques attentes car Touché Amoré avaient fait exploser le Point Éphémère en 2013 avec Self Defense Family alors que Loma Prieta intègre dans sa setlist des morceaux de leur prochain LP.

Ratant le début du set et n'étant familier ni du groupe, ni du genre, je ne pourrais dire beaucoup de mal sur Newmoon. Le quatuor a livré une prestation sobre mais énergique et passionnée. Communiquant avec le public encore peu nombreux et réussissant à captiver ce dernier par sa prestance et un set très propre malgré la qualité du son.



Place au trio/quatuor de la Bay Area. Comme à l’accoutumée, ça part vite dans le noir, « Black Square » nouveau titre et « Trilogy 4 » annoncent la couleur. Et même si on peut dire qu'un set de Loma n'est jamais très enjoué, là on sent qu'il y a un truc en moins. Difficile de savoir si c'est volontaire ou non mais, le set est tendu presque froid. La qualité n'est pas à remettre en cause mais seul Brian semble avoir l’énergie physique de rendre les choses vivantes. Loin d'être amorphe Sean est tout même fortement concentré et un peu plus fermé qu'à l'habitude. Cette date étant la dernière de cette tournée, il y a fort a parier que la fatigue a jouer son rôle. Cela n'empêche pas le groupe de produire un bon set. « Love » premier extrait de l'album à venir, fait définitivement entrer toute l'audience dans le concert et le groupe retrouve un petit surplus d’énergie pour conclure sur « Torn Portrait » et un magnifique « Fly by Night ». Même fatigué, moins chaleureux et au Glazart. Loma Prieta frappe toujours fort.



Vient le moment où, le public se fait plus compacte et où l'excitement de voir Touché Amoré tête d'affiche de cette tournée se fait réellement sentir. Les californiens ont une réputation solide sur scène et ils sont évidemment attendus. La fatigue sur les visages se lit aussi mais pas longtemps. Les premières notes se font entendre et l’énergie qui caractérise les prestations du groupes envahira l'univers pour une heure et une vingtaine de titres joués. « Amends » et « Art official » ouvriront la danse. Jeremy très communicatif comme à son habitude n'a besoin que de quelques minutes pour prendre ses marques et jouer avec son public, qui saisit à chaque occasion le micro tendu par le frontman pour hurler les lyrics connus par cœur. Sans baisse de rythme un large panel du répertoire de Touché Amoré est parcouru : un percutant « Just Exists », les classiques « Honest Sleep » « Harbor », un éblouissant « DNA ». Comme pour son dernier show parisien, le groupe punk/hardcore frôle l'excellence. Mention spéciale pour l’interprétation de « Codolences » qui n’enlèvera pas un degré d'intensité à cette prestation assez énorme puisque le quintet repart tambour battant pour conclure, épuisé mais le relâchant rien, sur « Gravity » et « Tilde » puis revenant en rappel pour achevé cette belle soirée d'été sur un rageur « Method Act ».

Ce soir Touché Amoré a de nouveau montré à Paris qu'il était un groupe fédérateur, même si on peut ne pas être fan du groupe, il faut reconnaître que celui porte les valeurs de sa musique sur scène. Rassemblant et offrant à son public un moment d’échange et de partage intense. Loma Prieta malgré une prestation un peu modeste, continue à jouer une musique enrichissante sans prétention. Et souhaitons une longue route aux belges de Newmoon.

Undone (Septembre 2015)

Un grand merci à Eric, rédacteur de ce report.
Merci à Glaz'art et à Thibaud de Kongfuzi pour l'invitation.

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment