Albums du moment
Pochette Spotted Horse
Pochette Full Upon Her Burning Lips
Pochette Our Voices Will Soar Forever Pochette Back In Business
Chroniques
Pochette Algleymi
Pochette Carrion Spring
Pochette Downward Motion
Pochette Old Star
Pochette The Chosen One Pochette A Throne of Ash,

Lemuria / Woahnows L'espace B

L'espace B via Hibooking serait-ils devenus ce qu'ont été, pour la scène alternative, le café de la plage ou la péniche alternat' fut un temps?
A la vue des programmations passées, présentes et futures, cela ne fait aucun doute. En attendant Defeater, et Tigers Jaw, après avoir savouré Cursive et Joyce Manor, ce soir c'est Lemuria qui investit la place. Et pour ce troisième ou quatrième passage parisien - Sheena Ozzela ne sait même plus - c'est accompagné de Dads que la soirée devait se faire.

"Devait" car quelques semaines avant ce 12 juin, la nouvelle tombe comme un couperet, Dads ne sera pas de la partie. Pas d'American Radass ni de "Shit Twins" pour nos oreilles attristées.
Woahnows remplacera notre quatuor au pied levé, avec un bassiste de prêt.
La découverte est plutôt agréable, sans être  révolutionnaire. Un musique rythmée, un peu fofolle, à l'image des deux membres permanents Tim et Wherly Guitariste chanteur et batteur de leur état.
Un petit coup d'éclat avec Sheena qui viendra les rejoindre sur scène, et c'en est terminé de Wavehounds, place à Lemuria.


Autant le dire d'emblée, la crainte première concerne le son. L'espace B ne nous laisse pas un souvenir impérissable en la matière, et le précédent passage du trio à la Mirroiterie non plus.
Et à la vue des difficultés rencontrées pendant les balances, et l'agacement à peine dissimulé sur les visages, l'inquiétude va grandissante. Et pourtant... les premières notes de "Dogs" dissiperont les craintes. On pourra ainsi se laisser emporté sans griefs par les mélodies acidulées et les riffs catchy déversés dans une bonne humeur retrouvée.
Au programme un beau petit condensé des trois albums et moult EP du groupe, et une présentation du petit dernier The Distance Is So Big parcimonieuse et bien sentie : l'excellent single  "Brillant Dancer" accompagné de "Paint the Youth" et du très entrainant "Chihuly". 
On adore, d'autant plus que la paire Alexander / Sheena nous comble de gentils mots, d’anecdotes sur "Ozzy" par exemple, et de sourires non feints. Seul Max parait quelque peu en retrait des siens.
La salle loin d'être comble est en revanche bien acquise au trio, et rien de tel que les classiques de Get Better / The First Collection pour contenter ce beau monde, et le faire chanter à tue-tête.
"Lipstick" bien sûr, puis surtout ce magnifique enchaînement "In a World Full of Ghosts" / "Pants". Joie, bonheur et bonne humeur.
La fin ne peut se faire que sur "Mechanical" «shut-up! shut-up! shut-up!», avant un rappel improvisé sur "Bristles And Whiskers" et une promesse que la prochaine venue ne sera pas dans quatre longues années... 

Undone (Juillet 2015)

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment