Albums du moment
Pochette Celestial Blues
Pochette Glow On
Pochette Wildhund Pochette Anabasis
Chroniques
Pochette Time Bends
Pochette Nurture
Pochette Against All Odds
Pochette Extinction
Pochette Death Routines
Pochette De Doorn

Hammer Smashed Fest 10/09/2005

HAMMER SMASHED FEST #6

Lyon, CCO, 10/09/2005

Hammer Of Gones nous gratifie encore de son fameux festival Hammer Smashed Fest. Pour cette 6me dition, le death metal tait encore l'honneur avec en tte d'affiche les polonais de Decapitated et les anglais de Gorerotted. En gros : dluge de tripailles et de litres de sang.
Aprs moultes difficults, j'atteins enfin le CCO lyonnais, salle dont on m'avait souvent vant les mrites. Je bave un bon quart d'heure devant les stands de disques et maudit mon porte feuille vid du moindre euro (je suis pass ct d'un original du Nespithe de Demilich...)Puis j'entends les balances du premier groupe : Whisper.

J'avais dj entendu parler de ce groupe qui selon les bruits qui courent pratiquaient un thrash/death de bonne facture. Et en effet, Whisper nous sert un death rentre-dedans diablement efficace et technique souhait. Le quatuor a une bonne prsence scnique, et le chanteur a plutt une bonne voix qui ne se limite pas un simple growl. Les quatre gaillards nous offrent un bon set (malgr les problmes de son), parfait pour se mettre en bouche avant le reste. Le groupe annonce son album pour 2006, je serai au rendez-vous...

Ensuite viennent Bomb Scare Crew (affubls de t-shirts oranges Los Angeles County Jail), qui nous sert une espce de thrashcore propice au headbang. La musique du groupe ne me touche malheureusement pas plus que a, bien que les quelques solos m'aient impression et que certains riffs sentent le groove 100 kilomtres.  Ct jeu de scne, c'est du statique ( l'exception du chanteur et du soliste), ce qui ne m'aide pas apprcier la musique du groupe. Je pense qu'il vaut mieux connaitre l'album du groupe pour en apprcier le set.

Suivent les suisses de Stumpfucking. J'attendais normment de ce groupe, et je dois dire qu'ils m'ont coll une baffe monumentale. La bande (qui a l'originalit de compter UNE guitariste dans ses rangs) pratique un brutal death ultra-efficace, technique au possible, faon rouleau compresseur. Les rythmiques rappellent un bon gros Deeds Of Flesh, le chanteur a d avaler un porc pour avoir un growl pareil, a gruike joliment et avec du coffre en plus ! Sans compter qu'ils jouissaient d'un son vraiment trs bon. Surprise de la soire pour moi donc.

Je fuis ensuite retrouver les gens qui devaient me servir de taxi de retour, et bave encore un coup devant les stands. J'coute le set d'Osirion de loin. Moi le black, a me parle pas sauf exception, et Osirion n'en ont pas fait partie. De loin, le combo semblait sonner comme du Immortal en moins froid peut tre, parsem de petits riffs la Dissection.


Vient ensuite l'ovni de la soire, Dying Wish. Le groupe pratique un genre de heavy/death mlodique, plutt bien fait. C'tait la deuxime fois que je les voyais, et l'volution n'a pas t ngligeable. C'est toujours un peu statique mais a passe tout seul. Les parties mlodiques sont vraiment de trs bonne facture, et les musiciens se dbrouillent bien (mention spciale aux guitaristes et au chanteur). Ce petit interlude calme ne fera que nous mettre en condition pour subir le chaos d'une des ttes d'affiche : Gorerotted.

La salle se remplit illico pour les goreux anglais, fiers de leur tourne europenne actuelle. Et autant dire que le combo mrite sa rputation de bte de scne : le set est percutant, le headbang est roi, chaque note est parfaitement sa place, les choeurs du bassiste sont dmoniaques... Mme pas une seconde de rpit entre les morceaux. Le groupe axe le set sur les morceaux du dernier album en date, A New Dawn For The Dead. Autant dire que la fosse est en folie, le slam sera lgion (spciale ddicace au gros Brice des RxFxB qui j'ai servi d'amortisseur, le tout dans un bain de bire). Rapide, net, sans fioritures, Gorerotted a mrit sa tte d'affiche. Les furieux anglais laissent leur place la deuxime tte d'affiche : Arkhon Infaustus.

Tandis que les crnes rass et les t-shirts aux slogans et logos hum... vocateurs emplissent la salle, je fuis nouveau vers les stands et me rserve quelques petites rarets pour plus tard (c'est gentil un vendeur de disque). Le temps d'un verre, d'un ramassage de flyers, et de la lecture d'un fanzine (ainsi que d'un passage au stand Gorerotted pour profiter de la distribution de posters gratuits... j'aime ce genre de groupe), je m'aperois qu'Arkhon Infaustus a quitt la scne. C'est donc l'heure du groupe le plus attendu de la soire : Decapitated.

Decapitated sur scne. C'est... comment dire... de la folie furieuse, de l'viscration par le solo, du dcouragement de nombreux musiciens de la salle (quel guitariste ! Quel batteur !), une prsence scnique et un charisme extraordinaire, des cervicales en acier tremp, une voix d'outre-tombe, une technicit toute preuve (propret exemplaire !)... Et niveau du jeu de scne. Ca oscille entre le statique la Cannibal Corpse (pied sur le retour/headbang) et la folie furieuse je-saute-dans-tous-les-sens-et-je-me-plante-toujours-pas. En plus, le groupe bnficie d'un des meilleurs sons de toute la soire. Le groupe ddie de ses derniers morceaux Doc, dfunt batteur de Vader, avant de quitter une salle ravie et baffe jusqu' l'os.

Le Hammer Smashed Fest aura donc t un bon petit concert, un son plutt bon pour la plupart des groupes, une bonne organisation, des stands bourrs de rarets, et des groupes la hauteur. Vivement le prochain !

Klay (Septembre 2005)
Partager :
Kindle

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment