Albums du moment
Pochette Spotted Horse
Pochette Full Upon Her Burning Lips
Pochette Our Voices Will Soar Forever Pochette Back In Business
Chroniques
Pochette Algleymi
Pochette Carrion Spring
Pochette Downward Motion
Pochette Old Star
Pochette The Chosen One Pochette A Throne of Ash,

Joyce Manor - Cheap Girls L'espace B

Soirée pluvieuse, soirée heureuse. Heureuse puisque ce soir c'est une double bonne nouvelle qui nous attend. D'abord nous allons retrouver nos chers Cheap Girls, excellente découverte d'un soir de juillet 2011 en ouverture de Lemuria, puis les fameux Joyce Manor vont enfin investir la place parisienne pour nous présenter leur dernier opus en date Never Hangover Again, et tant qu'à faire les deux précédents.

Avant ces réjouissances attendues se pose la délicate épreuve des premières parties, ce soir elles sont assurées par Rob Lynch et Great Cynics.
Cette épreuve avait été passée avec brio par Cheap Girls il y a 3 ans, et force est de constater qu'il en sera de même pour le soliste folk et le trio pop-punk-grunge londonien.
Deux styles différents qui se fondent à merveille dans la tonalité de la soirée, on se croirait presque à une soirée runforcover.

L'ami Rob Lynch nous régale avec sa folk chaude et mélodique, un peu moins rythmée que Frank Turner, un peu plus brute que Jonah Matranga. Les titres font mouche, et on s'imagine déjà s'emballer à chantonner les mois à venir les délicieux " My Friends&I " ou " Broken Bones ".

Si Rob Lynch est une bonne pioche, que dire de Great Cynics? Derrière son chanteur au t-shirt des excellents The Ergs et au look de Puddle of Mud, ce trio nous offre une vraie cure de jouvence, malgré quelques petits tâtonnements.
Back to the 90's, avec une pop-punk grungy qui nous rappelle Radish. Comparaison osée mais que semblent apprécier Giles et Bob chanteur et batteur de leur état. Bref on se régale de la demie-heure de show, et on ne pourra que vous conseiller de jeter une oreille sur le dernier né des londoniens, Like I Belong, où l'on retrouvera les bijoux de la soirée " Back to Hackney" ou " Letting Go"

Au tour de Cheap Girls, on se régale d'avance, malheureusement le bon vieil adage qui dit de ne pas encenser le concert avant de l'avoir vu joué prend tout son sens. Le show ne sera pas mauvais en soit. Une bonne présentation du dernier né Famous Grave (" Knock Me Over " ; " Man in Question " ; " Amazing Grace ") accompagnée de quelques un des titres qui nous ont fait aimer ce trio " Hey, Hey I'm Worn Out " ; " Kinf of on Purpose . Mais le manque d'envie et d'énergie est criant, et dénote énormément avec nos souvenirs. On trouvera presque le groupe blasé d'être là, l'explication est plus simple et ne nous était pas d'office apparue, ce 6 novembre est la première date de la tournée, et nos amis du Michigan n'ont pas encaissé le sévère jet-lag.

Pour le coup, le jet-lag ne semble pas trop avoir touché nos chers Joyce Manor. Vue la courte durée de chacun de leurs brûlots, on aurait pu craindre un show court à la Loma Prieta, et pourtant les Californiens se plairont sur scène et nous régaleront avec au moins une vingtaine de morceaux des premiers et derniers LP en date, Of All Things I Will Soon Grow Tired étant étonnamment aux abonnés absents.
Carrés et énergiques les titres défileront pour le plus grand bonheur de tous avec un point d'orgue différent pour chacun. Pour nous ça sera " Constant Headhache " ; " Derailed " ; " Famous Friend " ;   " End of the Summer " ou encore " In the Army Now ".
Aller s'il fallait trouver un petit point négatif, on dira que toute la salle aurait donné un rein pour voir joué " Orange Julius "
Ça sera pour la prochaine fois, car le rendez-vous est déjà pris.

Undone (Novembre 2014)

Merci à Charly (Hibooking), Nico (Dead Pig), Nico et Cécilia (Espace B) et Djou.

Partager :
Kindle

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment